Lean Start-up : kézako ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/07/16    
lean start up kezako

Trouver une solution après un cuisant échec, c’est le principal fondement de la théorie Lean Start-up. Pendant la phase de lancement d’un projet, le principal souci des start-up est le temps ! C’est parce qu’elles mettent trop de temps à lancer leurs produits que les entreprises échouent le plus souvent. Pour éviter que ce genre de déconvenue ne se produise encore et encore, des théoriciens ont eu l’idée de créer la méthode Lean start-up !

Qu’est-ce que le Lean start-up ?

Toutes les entreprises innovantes utilisent actuellement la méthode dite « Lean ». Il s’agit d’une technique qui a été créée aux États-Unis en 2008 par Éric Ries. Avec cette méthode, les jeunes entrepreneurs apprennent à diminuer les coûts de lancement d’un projet et à éliminer le plus tôt possible tous les superflus, et cela, en faisant tester le produit aux cibles ou aux clients potentiels. Bien avant que le produit n’existe, le jeune entrepreneur peut instaurer des relations avec son futur client ! Il lui sera ainsi facile de cerner les lacunes du produit en analysant les feed-back provenant des clients. C’est aussi un signe qui prouve que l’entreprise porte une attention particulière à ce que les consommateurs attendent. 

Cette méthode permet non seulement d’attirer l’attention de la cible avant même que le produit ne soit en vente, mais elle permet aussi de connaître l’avis immédiat, la satisfaction et les attentes de la cible. Si le produit proposé n’est pas apprécié, autant le savoir le plus rapidement possible. Cela diminuera le coût et les pertes. L’entrepreneur peut se rattraper en corrigeant les côtés déplaisants du produit, voire le changer radicalement. 

Zoom sur les différentes techniques du Lean

Il faut commencer par faire tester le produit ou le service aux cibles. Un feed-back du client vous permettra de connaître plus rapidement les points faibles de vos produits, plutôt que d’attendre les résultats donnés par votre chiffre d’affaires. Sébastien Sacard explique que cette méthode permet de « se tromper plus vite », pour ensuite se rattraper à moindre coût. Si vous désirez appliquer cette stratégie, vous devez être très méticuleux. La première chose à faire est de définir vos cibles. Si plus de la moitié des clients ont apprécié le produit, vous pouvez de suite le lancer. 

À l’inverse, demandez aux personnes réticentes pourquoi le produit ne leur plaît pas. Lorsque vous aurez trouvé le problème, essayez de les résoudre et faites-leur tester une fois de plus. Cela vous permettra plus facilement d’adopter votre produit au besoin réel du marché. Cette méthode est simple, efficace et moins coûteuse, mais la majorité des entrepreneurs sont si confiants de leur projet qu’ils pensent ne pas avoir besoin de cette méthode. 

Pour voir son entreprise prospérer, une start-up doit effectuer constamment un feed-back. Ce dernier ne doit pas seulement être effectué pendant le lancement du produit ou du service, il doit être réalisé régulièrement pour connaître en temps réel les besoins actuels des clients.

Donnez une note à cet article