Tous les secrets pour bien pitcher son projet

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     21/06/16    
tous secrets pour bien pitcher projet

Tous les porteurs de projets le savent, savoir présenter clairement le concept de sa start-up est une étape essentielle pour convaincre partenaires et investisseurs. Le pitch constitue une étape incontournable qu’il convient de parfaitement préparer afin d’emporter l’adhésion de ses interlocuteurs. Pour cela, certaines règles et techniques se doivent d’être appliquées. Quelles sont les pratiques à mettre en œuvre pour réussir son pitch ?

Suivre un plan précis

Le pitch est un exercice codifié qui suit une structure précise. Un pitch percutant commence toujours par une courte phrase de présentation, puis la description d’un problème touchant le grand public. Vient ensuite la solution pour résoudre ce problème, soit le concept même de la start-up, avec des chiffres à l’appui. Un rapide point sur la concurrence permet de montrer les avantages de ce nouveau concept. Une fois ces bases posées, il est temps de dérouler le business model de la société. On finit généralement par les besoins actuels de la start-up. En suivant ce plan, il est possible de formuler un pitch clair et efficace.

Ne pas négliger la forme

Si le fond doit être précis, la forme a également un rôle important à jouer. Un pitch est réalisé à l’aide d’une présentation de type Powerpoint. Il peut s’agir d’un exercice fastidieux pour l’assistance, il est donc indispensable de maîtriser cet aspect de sa présentation sous peine de perdre l’attention générale. On évitera d’avoir recours à trop d’images, de chiffres et de gadgets : les informations projetées doivent servir à la mémorisation de votre projet par l’assistance, avec quelques mots-clés, logos et données importantes. Le pitch ne doit pas être trop long. Une présentation resserrée, en se limitant à douze slides, est une bonne idée notamment.

Adopter la bonne attitude

Un pitch réussi passe aussi par l’attitude de l’entrepreneur. Vous ne pouvez pas espérer convaincre vos interlocuteurs si vous n’êtes pas vous-même convaincu par votre concept. La passion et l’enthousiasme peuvent aisément se transmettre par le langage corporel et sont essentiels pour toucher le public. Il ne faut pas donner l’impression de réciter un texte. Une bonne attitude consiste à parler de manière naturelle, avec des phrases courtes et une voix assurée. Un pitch se fait sans notes en général (éventuellement avec une liste de mots-clés sur une feuille pour ne rien oublier). Etre souriant et calme est très important. Attention toutefois à l’excès de confiance et à manier l’humour avec parcimonie…

Bien se préparer

Le principal secret d’un bon pitch est très simple : il s’agit de l’entraînement. Plus vous répéterez votre présentation, plus vous parviendrez à en maîtriser les rouages et à être efficace. Cet exercice ne peut pas se faire dans l’improvisation : sans une préparation rigoureuse, impossible d’être performant le jour J ! Il est utile aussi de regarder des exemples de pitch en vidéo, pour repérer des erreurs et ne pas les reproduire. Avec de l’entraînement, vous gagnerez en assurance et pourrez réaliser votre pitch avec plus de naturel dans l’attitude et le phrasé. Ajouter un soupçon de storytelling à l’ensemble, en présentant les conditions de création de votre start-up notamment, est toujours un atout pour susciter l’intérêt du public.

Donnez une note à cet article