Le Streaming une tendance dominée par Netflix

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/06/18    
streaming tendance dominee netflix

Fléau d’internet, le streaming illégal devient la méthode la plus utilisée par les Français pour visionner des films ou des séries en ligne. Le téléchargement très plébiscité auparavant est d’autant moins utilisé à cause notamment de la loi Hadopi. Elle vise à sanctionner le piratage par des amendes conséquentes. Dans une visée plus légale, la fréquentation des plateformes de VOD augmente et Netflix devient un mastodonte à abattre pour de nombreuses entreprises. Retour sur ce secteur où la concurrence est plus que rude !

Netflix un mastodonte très difficile à concurrencer

En France ou à l’international, le nombre d’abonnés Netflix est vertigineux. Sur la planète bleue,  la plateforme a su convaincre 125 millions de personnes et 3,5 millions de Français. Le service de vidéo à la demande (SVoD) propose un catalogue très vaste essentiellement composé de programmes américains. La diversité de choix et les nouveautés attirent massivement les utilisateurs. Elle ne propose pas seulement des séries et des films déjà existants, mais la plateforme produit de nombreux contenus originaux. Les séries comme « 13 Reasons Why », « Narcos » ou encore « La casa de papel » sont devenus très populaires seulement quelques jours après leur sortie sur le service. Netflix sera à l’origine de 1 000 programmes originaux d’ici la fin de l’année après l’annonce de 470 nouveautés devant arriver sur le catalogue. Le directeur des contenus du mastodonte, Ted Sarandos a affirmé dernièrement que 8 milliards de dollars seront investis dans la production durant l’année 2018.

Non seulement son nombre d’abonnés donne le vertige, mais l’entreprise créée en 1997 reste le leader mondial du service de vidéo à la demande. Ses concurrents comme Amazon Prime et ses 100 millions d’abonnés dans le monde peinent encore à le devancer sur le secteur. Pour la première fois en 2017, Netflix a passé la barre des 10 milliards de chiffre d’affaires. L’entreprise n’a pas de soucis à se faire et les investisseurs non plus. Depuis son entrée en bourse, le cours de l’action (NFLX) ne cesse de grimper et sa capitalisation boursière a été multipliée par vingt depuis 2013. Pour rester toujours devant la concurrence, l’entreprise investit massivement dans les programmes originaux, l’obligeant à dépenser des sommes colossales. Son endettement s’élève désormais à 6,5 milliards de dollars, bien que ce chiffre semble pharamineux, Netflix continue à capter des amateurs de séries et de film du monde entier. Son règne est loin de s’achever.

Les chaînes françaises veulent s’imposer dans la course

En France avec 3,5 millions d’abonnés Netflix, les chaînes françaises cherchent à capter l’audience accaparée par le géant américain. Les trois entreprises majeures de l’audiovisuel français, TF1, M6 et France Télévision organisent la riposte contre Netflix. Le 15 juin, elles ont annoncé un projet commun d’une plateforme de SVoD. Intitulée Salto, elle sera accessible via Internet sur ordinateur, tablette et smartphone et certains téléviseurs. Elle proposera essentiellement des programmes télévisés et des replays. L’objectif de cette plateforme consiste à mettre en avant des productions françaises. L’abonnement se situera en dessous de 7 euros par mois, une volonté pour concurrencer Netflix sur ses prix.

Pour réussir à concurrencer le mastodonte américain et gérer leur plateforme les trois entreprises de l’audiovisuel vont créer une société à parts égales. Mais les abonnés du service américain trouveront-ils pertinents de se diriger également vers une plateforme au contenu essentiellement télévisuel ? Les cibles restent relativement distinctes puisque pour une majorité des utilisateurs de Netflix, ce service a remplacé la télévision. La concurrence devrait être rude et mouvementée.

Le streaming illégal encore en tête

Qu’il soit légal ou non le streaming devient une pratique populaire chez les jeunes générations. Parmi les internautes français, un quart de la population a déjà regardé des vidéos à travers des sites de streaming illégaux. Le prix de l’accès aux chaînes payantes ou même aux services de SVoD ne constitue pas un frein réel chez les consommateurs selon Médiamétrie. À travers ces solutions en ligne, ils privilégient essentiellement l’accès rapide fourni par ces sites, particulièrement pour les séries sorties à l’étranger et diffusées plus tardivement en France. Les plateformes comme Netflix ou encore prochainement Salto visent à réduire le visionnage illégal de contenus. Mais la problématique récurrente rencontrée par ces plateformes reste les droits de diffusion des contenus. Que ce soit Netflix France, Amazon Prime ou encore Salto, il s’avère difficile de proposer le maximum de contenus particulièrement pour les séries qui privilégient leur chaîne de production. Les internautes n’ayant pas toujours accès à leur contenu préféré envisagent le streaming au lieu de s’abonner à plusieurs plateformes à la fois.

Le secteur du service de vidéo à la demande connaît un véritable engouement. Sur le marché, ils sont très nombreux et se partagent tous les séries les plus en vue du moment. Parmi tous ces services Netflix reste un géant quasi indétrônable rendant la concurrence d’autant plus ardue. La seule ombre au tableau pour le géant reste les sites de streaming illégaux. Les chaînes, les États ainsi que les productions mènent le combat envers ces plateformes. Mais il s’avère presque impossible de faire fermer les sites de streaming un à un. Les consommateurs se dirigent de plus en plus vers des plateformes légales, mais le streaming illégal garde tout de même les devants.

Donnez une note à cet article