Pourquoi pas embaucher un salarié sans le bac ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/07/18    
embaucher salarie sans bac

Comme chaque année, les lycéens passent le bac et sont l’objet de toutes les attentions. Ce diplôme national d’État se compose des mêmes épreuves pour tous les élèves d’une même filière. Il se présente souvent comme la clé d’accès aux études supérieures mais particulièrement comme la possibilité de rentrer dans la vie active. Très important pour réaliser des études de longue durée, le baccalauréat n'est pas toujours nécessaire pour entrer dans la vie professionnelle. Alors pourquoi pas embaucher un salarié sans le bac ?

Le baccalauréat, un diplôme datant de l’époque de Napoléon

L’origine du mot baccalauréat puise sa racine dans la locution latine « bacca laurea » signifiant « couronne de laurier ». Vu comme un trophée pour de nombreux lycéens, il marque le passage simultanément à la majorité et à l’entrée dans les études supérieures. Ce diplôme instauré à l’époque de Napoléon est devenu un sésame. Couplé avec la création des lycées, le baccalauréat instaure une sélection. Au fil du temps, il est considéré comme une étape presque essentielle pour les jeunes lycéens pour choisir le secteur d’activité au sein duquel ils évolueront. Aujourd’hui, il est un passeport pour l’université et pour certains métiers. Mais en tant qu’employeur quelles sont les raisons qui motivent de recruter un candidat avec ou sans baccalauréat ?

Une marque de valeur chez le salarié

Chaque année à l’occasion des épreuves du baccalauréat sa légitimité et son utilité sont remises en question. Le diplôme, souvent considéré souvent comme obsolète dans le milieu professionnel, est pourtant exigé pour effectuer certaines études. Il n’est pas essentiel, certes, mais il se révèle être une référence lors d’un entretien d’embauche. En tant que recruteur, il arrive que vous pensiez qu’une personne sans ce diplôme ne justifie pas le niveau requis pour le poste proposé et que vous l’écartiez sans essayer de cerner plus avant les compétences du candidat. Bien que cette habitude puisse être partagée par de nombreuses entreprises, il s’avère essentiel de sortir des stéréotypes. Une personne sans ce diplôme n’est pas forcément synonyme d’un salarié incompétent. Le lycée reste une période compliquée pour de nombreux jeunes qui sont parfois rebutés par certaines matières et par la pédagogie traditionnelle et il arrive aussi que l’absence de ce diplôme relève d'un concours de circonstances liées à la vie de l’étudiant. Alors avant de refuser une candidature, n’oubliez pas de vous focaliser sur ses expériences et ses qualités qui pourraient se révéler une force pour votre entreprise. Les réussites professionnels sans le bac sont pléthores.

Le baccalauréat n’est pas synonyme d’expérience

Dans la jungle des profils, difficile de discerner la perle :  candidat avec baccalauréat mais sans expérience, candidat sans baccalauréat sans expérience, candidat sans baccalauréat avec expérience… Compte tenu de l’évolution de la société et des nouvelles technologies, il est possible de rencontrer le profil idéal avec un candidat avec baccalauréat mais sans expérience et un candidat sans bac avec des expérience réelles dans le domaine.  Alors comment faire ? Comprendre sa motivation, sa détermination au quotidien fait partie des incontournables et comprendre ce qui l’a conduit à arrêter ses études ou à les poursuivre. Ne pas avoir le baccalauréat en poche n’est pas forcément synonyme d’incompétence, de capacité à s’adapter, de laxisme... Les développeurs web ou même les programmeurs, par exemple, restent des spécialistes très souvent formés en autodidacte et qui possèdent une capacité à résoudre, analyser qui en étonne plus d’un. Certes, il existe des études dédiées comme la pharmacie la médecine qui exigent des parcours diplômants et qui ne peuvent s’exercer sans le diplôme mais de nombreux métiers issus d’internet entre autres peuvent s’apprendre seul grâce à de la patience et la maîtrise du domaine. Les entrepreneurs sont nombreux a avoir de parcours atypiques et leur qualité commune est la volonté de réussir et de dépasser les obstacles inhérents à leur entreprise.

Un candidat sans le bac qui ne justifie pas d’une réelle expérience professionnelle conduit plus d’un recruteur à ne pas le sélectionner. S’il ne faut pas chercher le mouton à cinq pattes, il faut se focaliser sur les compétences et qualités que requièrent le poste et sur sa volonté de s’impliquer et de s’adapter.

Des solutions pour améliorer les qualifications des salariés

Une fois après avoir embauché un candidat ne possédant pas le baccalauréat, vous pouvez envisager de lui proposer des formations qualifiantes. Pour les métiers concernant la restauration, l’hôtellerie ou tout simplement l’apprentissage, il est possible d'accompagner le salarié vers un CAP. Par ailleurs pour les postes au sein d’une entreprise du secteur tertiaire, il existe des formations à distance pour présenter le baccalauréat ou même pour que votre salarié puisse se perfectionner dans certains domaines.

Il existe aussi des solutions pour le salarié afin qu'il accède à une certification correspondant à un niveau d’étude. Il s’agit de la VAE (Validation des acquis d’expérience). Elle se compose d’une évaluation avec un dossier de validation. Cette option permet à une personne de commencer des études sans avoir le bac. Cette formation professionnelle est porteuse de sens aussi bien pour le salarié que pour l’entreprise. Elle permet d’améliorer la qualification des salariés et les aider à poursuivre sur des études pertinentes avec leur domaine.

Choisir la personne adaptée au poste que vous proposez demande avant tout des qualités humaines. Et n’oubliez pas qu’il existe des solutions pour améliorer les qualifications des salariés non diplômés. Alors on laisse tomber les stéréotypes et pourquoi ne pas tenter l’expérience.

Donnez une note à cet article