Crée-t-on de nouvelles choses ou s'inspire-t-on ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/01/16    
cree nouvelles choses inspire

Selon la célèbre formule « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », les start-up et entreprises en général ont repris cet adage à leur profit en proposant souvent les mêmes recettes. Avec des secteurs extrêmement concurrentiels, les entrepreneurs n’ont eu de cesse d’innover. Mais dans une certaine limite peut-on légitimement faire un distinguo entre les purs créateurs et ceux qui se contentent de s’inspirer des autres ?

Les leaders de l’innovation

Avec de plus en plus de procès pour plagiat et atteinte au droit de la propriété intellectuelle, les entreprises et sociétés du numérique sont confrontées à un marché concurrentiel au plus haut point. Est-ce à dire que la création n’existe plus ? Si par le passé des entrepreneurs audacieux et créatifs ont su apporter aux consommateurs et particuliers des produits et services innovants, de nombreux entrepreneurs concurrents se sont contentés de les imiter sans apporter de réelles innovations. À l’instar du secteur informatique et des emblématiques fondateurs de Microsoft ou Apple, difficile aujourd’hui de proposer quelque chose de nouveau et de créatif. Les pionniers de l’innovation comme Intel et les semi-conducteurs, Toyota et la voiture électrique ou encore les entreprises de la Silicon Valley, ont su faire preuve de recherche et de créativité. Le secteur de la R&D et le domaine des nouvelles technologies sont des facteurs d’innovation indéniables, et de nombreuses entreprises profitent aujourd’hui des dernières technologies, notamment en matière environnementale, afin de proposer des services et produits innovants.

L’inspiration au profit d’une baisse des prix

Si Samsung, Google ou IBM sont souvent citées comme les marques les plus innovantes selon le classement annuel établi par le cabinet de conseil Boston Consulting Group, la part des entreprises des pays émergents commence à croître. Ainsi, des multinationales asiatiques et indiennes à l’instar de Xiaomi Technology, WhatsApp, Ratuken ou Square, figurent en nette progression dans le classement. Si la créativité est une qualité indéniable des entrepreneurs, en revanche l’inspiration peut également jouer un grand rôle dans le monde de l’entreprise. Avec des dépenses d’innovation en hausse croissante, les industriels espèrent ainsi gagner des parts de marché sur des secteurs de plus en plus concurrentiels. Proposant alors à la fois des produits aux technologies et à la qualité similaires, de nombreuses entreprises proposent des coûts moindres aux consommateurs. Dans la même optique, les secteurs du hard discount et du e-commerce ont su innover tout en proposant les mêmes produits que les plus grandes enseignes. À l’instar de la plateforme en ligne Cdiscount, de nombreux sites ont émergé en instituant des circuits raccourcis de distribution, d’où une baisse des prix importante pour le consommateur.

Imiter n’est pas copier

L’importance de la veille concurrentielle n’est pas à négliger pour les entreprises qui souhaitent se développer. Dans le cadre d’une stratégie marketing notamment, celles-ci mettent alors à profit leurs informations pour surveiller et analyser la concurrence. Source de nouveauté et d’innovation mais aussi de concurrence farouche, cette veille technologique reste indispensable aux professionnels pour accroître leur productivité. Les copy cats, ou déclinaison de concepts déjà existants, sont apparus progressivement au fur et à mesure des innovations proposées par leurs concurrents. Ainsi, de nombreux entrepreneurs se sont inspirés avec succès de start-up populaires comme le site Groupon devenu Citydeal, Blablacar cloné par Tripda, ou encore PriceMinister imité par Half. Ces formules gagnantes profitent alors aux particuliers qui disposent de services supplémentaires et de prix moindres avec une offre diversifiée propice au choix.

Donnez une note à cet article