YouTube Music : un possible futur leader du streaming musical ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/07/18    
youtube music possible futur leader streaming musical

Mastodonte au 1,8 milliard d’utilisateurs chaque mois, YouTube se définit comme un géant d’internet. En 2017, un Français sur deux déclarait regarder des vidéos sur la plateforme américaine chaque jour. Avec des contenus originaux pouvant être publiés par tous, elle devient un média à part entière, au point que des utilisateurs ont quitté la télévision pour la remplacer par YouTube. Ce mardi 19 juin, le géant Américain appartenant à Google lance YouTube Music en France. Une nouvelle offre avec pour objectif de concurrencer Spotify, Deezer et Apple Music.

Une seconde tentative après une version mitigée

Le lancement de cette plateforme a ravi les utilisateurs réguliers de la plateforme. Ce service déjà disponible aux Etats Unis depuis un mois, connaît un engouement significatif. Il ne s’agit pourtant pas de la première expérience de Google pour attirer des abonnés. En 2015, l’entreprise américaine avait tenté une version payante de sa plateforme de streaming, intitulée YouTube Red, sans convaincre pour autant. Disponible en France depuis le mois de février, il se présentait comme une plateforme de streaming musical et vidéo. Ce mélange sans distinction et le prix de son abonnement n’ont pas réellement poussé les utilisateurs à s'abonner.

Le lancement de YouTube Music a pour vocation de remplacer la formule « Red ». La version affinée du produit amènera possiblement plus de personnes. La plateforme pour le moment comptabilise seulement 5 millions d’abonnés. Pour Google et par rapport à l’utilisation massive de la version gratuite, YouTube Red peut être considérée comme un échec. Le géant de la Silicon Valley a déjà échoué préalablement avec d’autres services comme Google +. En changeant sa version, il espère bien rameuter les utilisateurs quotidiens de la plateforme, particulièrement pour ceux qui écoutent de la musique. En 2017 dans l'Hexagone, il s’agissait du premier segment le plus « consommé » sur YouTube.

Des nouveautés pour concurrencer les géants du secteur

Avec sa nouvelle formule, l'entreprise a fait le choix de séparer son application et Youtube Music pour éviter toute confusion possible chez les utilisateurs. Consacrée essentiellement à la musique, elle permettra d’écouter des morceaux hors connexion, mais aussi en arrière-plan. Fonctionnalité tant attendue, elle consiste à pouvoir surfer sur son smartphone avec la musique en fond. Les utilisateurs de YouTube sur téléphone ou tablette le savent bien, auparavant le moindre message ou changement d’application arrêtait automatiquement le son. Cette nouveauté permet donc à YouTube de s’inscrire véritablement comme une plateforme de streaming musical comme Spotify, Apple Music ou Deezer. Google avec cette nouvelle formule se démarque de ses concurrents en proposant des versions non-officielles, des remix, mais également des contenus indépendants et rares. Sur les autres plateformes, les musiques proposées proviennent d’artistes signés par des labels, ce dont cherche à se détacher Google avec YouTube Music.

Malgré une première place en matière de streaming gratuit, YouTube devrait tout de même rencontrer des difficultés à s’imposer face à Spotify (75 millions d’abonnés payants) ou à Apple Music (40 millions) sur le secteur de la musique en streaming. Mais le géant compte se démarquer à l’aide des spécificités de Google et sa stratégie gagnante instaurée sur YouTube. Les algorithmes utilisés par le géant du web sur la plateforme de streaming vidéo permettent de cibler l’utilisateur grâce à une intelligence artificielle performante. Le concept pour YouTube Music est de satisfaire au mieux l’abonné pour lui proposer des contenus cohérents avec ses goûts. Il sera même possible d’avoir accès à différents styles de musique en fonction du lieu où se trouve l’utilisateur, mais également par rapport à la météo du jour.

Une formule semblable aux autres plateformes de streaming musical

Avec ses deux versions YouTube Premium et YouTube Music Premium, les utilisateurs pourront avoir accès à des vidéos et des musiques en mode hors connexion, sans publicité. Et pour la deuxième version, le principe sera le même, mais uniquement réservé à la musique. Les utilisateurs pourront souscrire respectivement à l’une ou l’autre pour 11,99 euros et 9,99 euros. Les prix restent similaires aux plateformes de streaming déjà existantes comme Spotify ou Apple Music. Malgré sa première place comme plateforme de streaming gratuite, il s’avère compliqué pour le géant Américain de dépasser ses concurrents en matière d’abonnement. Son arrivée tardive sur le marché du streaming musical pourrait ne pas rencontrer l’effet escompté.

L’approche de YouTube avec sa nouvelle application diffère de ses concurrents, mais l’habitude des utilisateurs à avoir accès à des contenus gratuits pourrait ne pas coïncider avec cette nouveauté. Racheté par Google en 2006, YouTube constitue une des plus grandes réussites du géant de la Silicon Valley. Avec 40 millions de visiteurs uniques par mois en France sur sa version gratuite, il possède un large public à conquérir avec sa nouvelle application. La concurrence avec le Suédois Spotify et l’Américain Apple Music devrait se corser avec l’arrivée de ce petit nouveau dans le secteur. À voir si YouTube relève le challenge !

Donnez une note à cet article