WayzUp lève 1,4 million d’euros auprès de la RATP et Via ID

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     04/07/17    
wayzup leve million euros ratp via id

Ce mardi 4 juillet, le leader français du covoiturage domicile-travail boucle un deuxième tour de table dans le but de s’imposer sur le marché du covoiturage courte distance. L’accélérateur de start-up du groupe Mobivia, Via ID, qui prenait déjà part au capital de WayzUp, s’est ainsi vu rejoint par le groupe RATP.

Le leader du covoiturage courte distance en France

Créée en 2014 par Julien Honnart et Cyrille Courtière, WayzUp occupe le rang de leader français du covoiturage domicile-travail. Ce service, présent sous la forme d’une application mobile, propose plus de 75 000 trajets par jour (pour le mois de juillet 2017, ndlr). Orientant sa stratégie de déploiement vers les grandes entreprises, l’application met au point des réseaux de covoiturage très dense. En moyenne, plus de huit inscrits sur dix trouvent des covoitureurs sur leur trajet et à des horaires qui leur conviennent.

WayzUp revendique entre 10 et 30% de salariés actifs sur chaque plateforme et compte 60 entreprises partenaires telles que Carrefour, Renault, Crédit Agricole, Vinci… Présents en région parisienne, à Lille ou encore en Haute-Savoie, ces dernières représentent près de 65 000 salariés. D’ici la fin de l’année, la start-up, qui ambitionne de faire du covoiturage « un tout nouveau moyen de transport pour aller au travail, aussi fiable et flexible qu’une voiture personnelle », prévoit d’atteindre les 100 entreprises clientes.

1,4 million d’euros levés et un partenariat pour s’imposer

Afin de poursuivre sa stratégie d’alliance avec de grands groupes comme La Poste ou Nexity, et s’imposer sur le marché du covoiturage courte distance, WayzUp a levé 1,4 million d’euros auprès du groupe RATP et de son investisseur historique, Via ID. Un second tour de table qui devrait permettre à la start-up d’étendre son réseau de covoiturage quotidien à l’ensemble du territoire français, en partenariat avec les collectivités locales. Une stratégie de complémentarité avec les réseaux de transports en commun qui vise, à long terme, l’international.

Du côté du groupe RATP, cette prise de participation au capital lui permettrait de favoriser l’innovation et le développement de nouveaux services en renforçant ses liens avec les jeunes pousses. Une alliance qui survient quelques mois seulement après la création de sa filiale RATP Capital Innovation, dédiée aux investissements dans les start-up. Des offres communes, à destination des collectivités locales, à la recherche de nouveaux services innovants permettant l’optimisation de leur réseau et de mieux desservir les populations notamment dans les zones péri-urbaines, devront être dévoilées d’ici fin 2017.

Donnez une note à cet article