Voir les choses différemment, l’arme clé des entrepreneurs

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     23/05/19    
voir choses differemment arme cle entrepreneurs

Il existe bien des qualités que doit avoir l’entrepreneur tout au long de sa vie de chef d’entreprise. Une d’entre elles représente un atout : celle de voir les choses différemment. Une perception du monde légèrement différente permet parfois d’appréhender autrement un univers où le stress peut être facilement ressenti.

Cette manière de penser s’applique notamment dans plusieurs cas : celle de regarder les difficultés différemment, celle de voir l’échec autrement et celle de remettre en cause le cadre existant.

La perception des difficultés

L’une des premières choses que l’on apprend qu’on on crée son entreprise, c’est que des difficultés, il y a un peu tout le temps. Les imprévus sont légions et touchent l’ensemble des domaines de l’entreprise. Un client insatisfait, une commande qui n’arrive pas, des retards de paiement, l’état qui vous réclame des paiements que vous ne pouvez parfois pas honorer immédiatement, un collaborateur absent ou malade, … La liste demeure très longue des difficultés et il serait difficile de toutes les citer dans un même article. Il est courant pour lui lors des premières difficultés de les prendre très à cœur notamment car son entreprise est profondément reliée à sa propre vie ou à sa considération de lui-même. Pourtant avec le temps, il arrive de changer de « mindset » comme on dirait dans le langage des startupers et de considérer les difficultés comme une source de réjouissance. Il s’agit alors de les concevoir non plus comme une source de mécontentement mais comme une source d’amélioration. Vous rencontrez des problèmes de paiement ? Peut-être est-il temps de recevoir vos process de relances. Des difficultés avec des salariés absents ? Peut-être est-ce l’occasion de travailler sur votre recrutement, management ou rythme de travail imposé aux équipes ? Pour changer sa vision des choses, il suffit parfois d’intégrer que les difficultés sont normales et que l’essentiel est de progresser afin de trouver des solutions pérennes pour l’entreprise.

L’échec est une source d’apprentissage

L’entrepreneur doit prendre la plupart du temps des centaines voire de milliers de microdécisions par jour. Lors de la création d’entreprise, il est même courant qu’ils prennent l’ensemble des décisions et qu’il soit le seul décisionnaire. Ses décisions vont du choix du liquide vaisselle à celle de l’orientation stratégique de l’entreprise. Autant vous dire que la variété et les domaines touchés font de lui un décisionnaire généraliste. Or, on ne peut pas tout connaitre et vous prendrez forcément de mauvaises décisions. La première ? Prendre trop de temps pour une décision qui n’a aucune conséquence et retarder vos collaborateurs si vous avez du mal à faire le choix. Si, par la suite, vous pouvez recruter des personnes compétentes dans chaque domaine, qui sauront, elles, prendre des décisions issues d’une expérience ou d’un savoir-faire, sachez que c’est une donnée à prendre en compte. C’est ici que le fait de voir différemment les choses peut vous être très utile puisqu’il vous faut considérer non plus les échecs ou erreurs comme une source de culpabilisation parce que vous n’êtes pas parfait mais comme un réel apprentissage. Ce qui compte réellement est de ne pas faire plusieurs fois la même erreur. Apprenez donc de chaque mauvaise décision que vous prenez en vous demandant : « comment est-ce que je peux éviter cela la prochaine fois ? ». Arrêtez de vous morfondre car vous avez perdu un client. L’échec est courant et constant ! Ce n’est pas Jack Ma, le fondateur d’Alibaba qui vous dira le contraire.

« Think out of the box »

Alors oui cette expression est bien connue de tous ! Mais elle s’avère particulièrement vraie en entrepreneuriat où vous devez souvent « disrupter » votre marché pour pouvoir réussir à faire votre place. Si certains sont des as de la copie, elle ne représente pas souvent une solution qui marche sur le long terme à moins de posséder d’immenses moyens financiers pour prendre votre concurrent de vitesse. C’est par ce que vous apportez de différent que l’on vous identifie et non par vos traits de ressemblance avec les autres. Il est donc souvent nécessaire en tant qu’entrepreneur d’essayer de sortir du cadre actuel de ce qui fait et de devoir ouvrir son esprit à d’autres manières de faire ou d’agir. Les entrepreneurs s’inspirent souvent de ce qui fait ailleurs à l’étranger ou dans d’autres secteurs afin de l’appliquer dans celui qu’ils attaquent. Certains remettent même en cause l’ensemble des manières de consommer. Steve Jobs aurait surement dit : « Think Different »

Donnez une note à cet article