Pourquoi le vocabulaire est essentiel

Aline Imbert     06/09/17    
Pourquoi le vocabulaire est essentiel

Que ce soit pour écrire un mail, réaliser son site web, dialoguer avec vos collaborateurs ou encore exposer un projet en public, vous avez souvent l’impression que le vocabulaire le plus adapté vous fait défaut au moment crucial ! Vous étiez sur le point de trouver le meilleur mot pour votre présentation mais celui-ci ne vous est pas venu à l’esprit au moment opportun et… surtout trop tard !

L’heure de la réunion vient de sonner…

Imaginons que vous ayez choisi de rentrer dans la vie active très tôt. Et que vos résultats en tant que chef d’entreprise se révèlent désormais probants. Parallèlement à ce merveilleux développement, des lacunes dans votre langage se ressentent dans votre communication. Vous avez pourtant suivi des formations très pointues et acquis les meilleurs diplômes dans votre spécialité mais celles-ci ne comportaient pas de développement de votre vocabulaire. Vous pourriez alors penser que vous êtes définitivement cloué sur le banc de ceux qui ne savent pas pour le reste de votre vie.

Déjouez les pièges

Eh oui ! bien que votre langage soit truffé d’incorrections, votre position et votre notoriété font que personne n’ose relever vos erreurs excepté le bon ami de toujours ; toujours attaché à la poursuite de votre réussite, il vous fera remarquer ces petites fautes. Peut-être aurez vous aussi « la chance », qu’un jour, comme un avertissement du destin, une personne plus ou moins bien intentionnée, vous mettra en difficulté en vous corrigeant publiquement. Alors, la frustration de se sentir piégé, pris au dépourvu, vous envahira mais heureusement vos réflexes de professionnel vous permettront de retomber sur vos pieds… jusqu’à la prochaine fois… Alors, comme il vaut mieux prévenir que guérir, identifiez à l’avance pléonasmes, solécismes et paronymes. Et même si vous en connaissez un certain nombre il y en sûrement d’autres qui, tapis dans l’ombre de votre discours, risqueront de vous faire trébucher à nouveau.

Sachez par exemple :
• qu’un pléonasme c’est la répétition d’un mot de même sens comme « car en effet »,
• qu’un paronyme ce sont deux mots qui se ressemblent comme incident et accident mais dont la nuances transforment le sens vos phrases,
• qu’un solécisme est l’emploi d’une préposition inutile comme le verbe pallier qui ne s’emploie jamais avec la préposition « à ». On dit « Il pallie ses erreurs ».

Repoussez les limites de votre vocabulaire !

Quant à votre vocabulaire, indispensable pour vous exprimer en public, pour présenter votre entreprise, votre talent, développez-le pour que votre discours entre dans la classe des grands. Il s’inscrira dans votre mémoire et au bout de quelque temps les mots de langage soutenu feront partie intégrante des mots de vos écrits ou de vos discours.

Développer et maîtriser son vocabulaire ne sera plus pour vous l’apanage d’une élite !!! Juste un effort de lecture mais aussi de mémorisation !!!

Donnez une note à cet article