Vidéo commerciale : les 5 erreurs à ne pas commettre !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/12/16    
Video commerciale les 5 erreurs a ne pas commettre

Les entreprises utilisent de plus en plus les vidéos comme outils de communication pour transmettre des messages à leurs cibles. La conception de ces supports commerciaux doit répondre à certains critères dont le respect garantit le succès de la transmission des messages. Tout au long de la création de ces vidéos, les concepteurs peuvent commettre des erreurs qu’il est important de ne pas reproduire.

Le son

La négligence de la qualité du son constitue l’erreur la plus courante commise par les concepteurs de vidéos commerciales. Le son qui accompagne la vidéo peut être médiocre, voire même inaudible. Il est important de savoir que le son agit deux fois plus sur l’inconscient humain que les images. Son impact sur le succès de la stratégie commerciale est considérable. C’est la raison pour laquelle l’entrepreneur doit en faire une priorité dans la réalisation de sa vidéo. Avant la diffusion, que ce soit sur les médias traditionnels ou sur Internet, l’entrepreneur doit vérifier la qualité du son pour éviter de nuire au succès de son projet.

Les images « tremblantes »

Parfois, les mains du vidéaste vibrent lors de la prise de vue, bien que la caméra semble légère. Cette vibration génère le tremblement des images qui risque de constituer une source de stress et de malaise chez le spectateur. Cette situation ne joue pas en faveur de l’entreprise qui cherche particulièrement à séduire les prospects et à les transformer en clients. Pour y remédier, l’entrepreneur doit faire appel à un réalisateur professionnel qui dispose des équipements adaptés, tels que des caméras dotées d’un trépied ou d’un système anti-vibrations pour assurer la conception irréprochable de la vidéo commerciale.

Mauvais cadrage

Une vidéo dotée d’un bon cadrage est digne d’un travail de professionnel. Cet élément est du moins le plus important en matière de création de vidéo commerciale, sauf qu’il demeure l’un des principaux critères permettant de distinguer le travail d’un expert en la matière et celui d’un amateur dans le domaine. En appliquant les principes de base du cadrage de vidéo, le vidéaste peut effectuer un travail impeccable et professionnel. Une des règles essentielles à connaître est de ne pas placer le sujet en plein centre de l’image, mais plutôt de façon décentrée, afin de rompre avec une symétrie trop marquée et monotone. Résultat : on crée un certain dynamisme dans l’image et la vidéo gagne en efficacité !

Le message trop long

L’entreprise crée des vidéos commerciales pour transmettre des messages à ses cibles et ses principaux clients. Mais elle doit tenir compte du fait que les destinataires n’arriveront pas à saisir le message si celui-ci est trop long. Leur impatience ne permet pas aux spectateurs de percevoir plus d’un message dans une seule vidéo commerciale. En cas de besoins, l’entrepreneur ne doit pas hésiter à proposer au vidéaste d’intégrer ses messages dans différentes vidéos au cas il en a plusieurs. L’objectif est de concevoir une vidéo commerciale pour transmettre un seul et unique message clair et très facile à saisir. 

Une vidéo très lourde

Certes, l’entrepreneur doit miser sur la qualité de sa vidéo pour garantir la transmission de son message. Particulièrement pour les vidéos en ligne, il doit considérer le fait que ses cibles ne peuvent pas forcément disposer d’une connexion haut débit. Certains d’entre eux ne peuvent pas accéder à des vidéos de qualité supérieure, dont l’accès demeure réservé à ceux qui disposent d’un logiciel spécifique. Dans ce contexte, la consultation de la vidéo reste limitée à un certain groupe de personnes provoquant inévitablement l’échec de l’opération de prospects de clients.

Donnez une note à cet article