Vendredi 13 : entre chance et mauvais œil en entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/04/18    
vendredi chance mauvais Sil entreprise

En cette année 2018, les « vendredis 13 » se comptent au nombre de deux, l’un en avril, le second en juillet. Si pour beaucoup de personnes cette date n’a pas réellement de signification, les superstitieux n’en diront pas autant. Certains le perçoivent comme synonyme de chance, alors que d’autres préféreront rester cloîtrer chez eux en attendant le lendemain... Chance ou malchance, comment agir en tant que dirigeant en ce jour un peu spécial ?

L’origine des croyances autour du vendredi 13

Synonyme de chance ou malchance, le vendredi 13 et sa signification proviennent de diverses croyances. L’une des plus connues reste celle de la Cène. Le fameux repas a en effet eu lieu la veille de la mort de Jésus, un vendredi avec treize personnes présentes autour de la table. Pour les historiens, le vendredi 13 concernerait plutôt une croyance païenne basée sur les treize cycles lunaires, entre la mort de la nature en hiver et sa renaissance au printemps. Les croyances divergent ainsi autour du vendredi et du nombre 13, en fonction des religions et des populations.

Mettre toutes les chances de son côté 

Depuis des décennies, le vendredi 13 est perçu par certains comme un jour où la chance sourit à tous. Pas nécessairement superstitieuses, des personnes tentent tout de même leur chance à la loterie en comptant sur leur bonne étoile. La Française des Jeux en profite d’ailleurs chaque année pour faire une édition spéciale du loto, afin d’augmenter le nombre de participants. Faites de même dans votre entreprise en organisant une loterie ou une tombola avec de petits prix à gagner. L’occasion de rapprocher vos salariés et de diffuser de la bonne ambiance dans vos bureaux. 

Une distribution de trèfles à quatre-feuilles 

Le trèfle à quatre-feuilles a toujours rencontré un succès fou. Les superstitieux supposent qu’il apporte chance et bonheur. Avec un peu d’humour et pour rassurer les salariés qui croient au mauvais œil, pourquoi ne pas entamer une distribution de trèfles à quatre-feuilles au sein de vos bureaux ? Il se peut que vous ne preniez pas ce jour au sérieux mais n’oubliez pas que le vendredi 13 reste une occasion de plaisanter avec vos salariés. Ce geste simple devrait apporter un peu de légèreté et de la bonne humeur dans votre entreprise. 

Communiquer sur votre entreprise

Tout le monde ne croit pas au vendredi 13 mais il n’empêche que chacun connaît sa signification. En ce sens, il pourrait être intéressant de communiquer dessus. Les réseaux sociaux sont là pour que vous puissiez vous exprimer sur tous les sujets. Et pour dynamiser votre communauté, partagez une petite anecdote sur le vendredi 13 ou faites profiter vos clients d’une promotion pour l’occasion du type : « Profitez du vendredi 13, c’est votre jour de chance ! » 

Faire le ménage pour chasser le mauvais œil  

Toutes les occasions sont bonnes pour faire un peu de ménage dans votre entreprise. À l’approche du printemps, faire du rangement et un peu de tri peut vous détendre l’esprit (et pourquoi pas, chasser les mauvais esprits…). Vous vous sentirez plus libre d’avoir effectué ces tâches que vous repoussiez depuis trop longtemps. Vous pouvez motiver vos salariés (sans trop les détourner pour autant de leurs missions) pour qu’ils mettent, eux aussi, la main à la pâte.  

Programmer de grosses réalisations ?

Synonyme de chance pour certaines personnes, le vendredi 13 reste une occasion de vous motiver, vous et vos troupes. Si vous le percevez comme tel, programmez une grosse signature ! L'ambition et la confiance en soi engrangent régulièrement de très bons résultats. Qui sait, la chance du vendredi 13 sera peut-être avec vous !

Ne pas se laisser désarçonner par le mauvais œil

À l’inverse, si vous partez du principe que le vendredi 13 n’apporte que de la malchance, vous ne ferez que renforcer cette croyance en vous renfermant sur vous-même. Très peu de personnes sont « paraskevidékatriaphobiques », c’est-à-dire phobiques du vendredi 13, mais si tel est le cas, pour vous ou vos employés, prenez un peu plus de recul sur la question et parlez-en à vos proches. 

Décaler vos rendez-vous importants

Dans le cas où le vendredi 13 révélerait de fortes angoisses chez vous au point de ne pas vouloir vous lever le matin, reportez vos rendez-vous clients à l’avance ou n’en programmez pas. Le fait d’être trop stressé pourrait vous rendre pessimiste et impacter votre activité du jour. Pour les angoissés, travailler de chez soi peut s’avérer une solution. Mieux vaut ne pas insister tant que vos émotions ne sont pas, en grande partie, maîtrisées. 

Éviter de faire des blagues sur les malédictions…

Que vous soyez superstitieux ou non, les blagues sur les malédictions en rapport avec le vendredi 13 restent à proscrire. Certains salariés croyant au mauvais œil risqueraient de mal le prendre, et puis, mieux vaut ne pas tenter le diable. Ramener un chat noir, disposer des échelles un peu partout ou casser des miroirs peut sembler amusants pour les non-superstitieux mais, pour les autres, une simple blague pourrait bien se transformer en mélodrame. 

Pensez positif !

Les croyances sur le vendredi 13 amènent souvent les personnes à être pessimistes tout au long de la journée. Pensez plutôt positif ! Être optimiste demeure bon pour vous et votre activité. Ne vous laissez pas abattre par des détails insignifiants et sans importance. Voyez le verre à moitié plein.

Donnez une note à cet article