La trottinette électrique, devenue star mondiale, parle et dit des obscénités

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/06/19    
trottinette electrique devenue star mondiale parle dit obscenites

Les trottinettes électriques font ce qu’elles veulent quand elles le veulent. Elles sont si indisciplinées qu’elles se garent quand l’endroit leur plaît aux risques de faire chuter les passants et qu’elles roulent où elles le veulent sur les trottoirs mais aussi sur la route en enfreignant les usages du code de la route.

Mais, en Australie, des hackers les ont piratés ! 

Elles sont devenues si séduisantes qu’en Australie, des hackers ont piraté des trottinettes Lime dans le but de leur faire prononcer des phrases les plus inattendues dont la plupart sont à caractère sexuel. Il faut savoir que la société Lime propose la location de trottinettes électriques dans plusieurs villes de l’Australie. Des trottinettes connectées afin de suivre leur disponibilité et leurs déplacements pour les retrouver en cas de perte mais aussi dans le but de limiter les vols. C’est sa connexion et son système sonore qui a séduit des pirates informatiques et qui les ont comme par magie rendues bavardes mais tendance sexy. Heureusement pour nos chastes oreilles, ils leur font proférer les propos obscènes en anglais. 

« Si vous voulez me chevaucher, il faut me tirer les cheveux » ou « Ne m’emmenez pas, parce que je n’aime pas me promener ». Une autre trottinette de Lime s’est également mise à parler en déclarant : « non, où allez-vous ? », lorsqu’elle a été déposée par son utilisateur. Un comble ! 

Plusieurs vidéos ont été publiées par des internautes sur les réseaux sociaux.

Ainsi, dans une séquence diffusée sur le compte Twitter de la chaîne d’information 7 News Brisbane on peut entendre la plainte d’une flotte de trottinettes stationnées sur le trottoir : « Ne m’emmenez pas, je n’aime pas être chevauchée ». 

La société Lime a donc dû retirer une dizaine de trottinettes du parc de la ville de Brisbane à la suite des informations transmises par les utilisateurs. Nelson Savanh, le responsable des affaires publiques de Lime pour l’État du Queensland, n’apprécie guère la blague. « Ce n’est pas intelligent, ce n’est pas drôle », a-t-il indiqué au Brisbane Times. Avec une pointe d’humour, il aurait pu s’en servir pour conduire les utilisateurs à s’en amuser mais bon on imagine sa stupéfaction et son obligation à retrouver d’où vient la faille et de rechercher le pirate qui a peut-être des idées ingénieuses à lui proposer.

En France, tout le monde se moque de la trottinette . 

En France, la trottinette est devenue l’objet de nombreuses conversations pour se plaindre de leur insolence. Vincent Lindon, le célèbre comédien dont l’humour nous enchante, invité par Yan Barthès sur TMC lundi 18 mars, s’est exprimé avec fougue entre autres sur les trottinettes qu’il considère comme un fléau « né selon lui d’une requête d’un hôpital réclamant son « quota d’accidents » : les trottinettes. « Une trottinette où on roule très vite, de préférence avec un enfant de 3 ou 4 ans qui est en retard pour aller à l’école, boulevard Sébastopol à 25 à l’heure entre deux bus et surtout, je le demande à tous les Parisiens, sans gants, sans casque. »

C’est dire que si les trottinettes qui rencontrent un véritable engouement pour s’extraire des bouchons, ne font pas l’unanimité.

Mesdames les trottinettes, vous devriez le savoir, votre liberté vit ses derniers jours. Bientôt une armée de contrôleurs va vous épingler des contraventions, vous intimer l’ordre de rejoindre les parkings à trottinettes encore inexistants et de rouler selon les usages du code de la route. Peut-être un hacker va vous donner la parole pour séduire les contrôleurs mais nous ne savons pas quand cette connexion aura lieu. Dynamique se fera un plaisir de vous informer.

Donnez une note à cet article