Trois bonnes raisons de se lancer à l’international !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     17/11/15    
international

Avec une demande intérieure atone, il est important pour les entreprises françaises et européennes de s’ouvrir pour chercher de nouveaux débouchés. Dans cette conquête des marchés internationaux vous n’êtes pas seuls, nombreux sont les dispositifs mis en place en France pour vous accompagner dans votre internationalisation. Nombreux sont également les pays offrant des conditions favorables aux échanges commerciaux. Il s’agit principalement des pays émergents, dont la croissance a bien résisté à la crise mondiale et qui voient se développer chez eux une consommation de masse.

1. Un marché international favorable

A l’heure où nos économies française et européenne sont en bernes, les entreprises sont parfois réticentes à l’internationalisation par manque de budget, de main d’œuvre, de connaissances du terrain, mais aussi du fait d’une trop grande frilosité face à l’inconnu ! 

Pourtant, de nombreuses études démontrent qu’aujourd’hui plus que jamais, il est nécessaire de sortir de sa zone confort pour une meilleure croissance. Dans cette conjoncture, et en tout temps, votre entreprise a besoin d’être compétitive pour survivre, gagner des parts de marché, trouver des partenaires technologiques, commerciaux et institutionnels en France, ou à l’étranger. 

Ainsi, découvrir ce que les marchés extérieurs ont à vous offrir vous servira à optimiser votre activité et donc votre chiffre d’affaires ! Dans ce grand pays qu’est le monde, chacun avance à son rythme, et il existe bien des pays où l’on a besoin de vos compétences, de vos services ou de vos produits. 

Une petite piste : Pensez pays émergents ! En effet, au moment où le monde industrialisé est en récession, les pays émergents sont en plein essor économique, technologique et financier. Ce marché ouvert est accessible à tous, que l’on soit un consultant indépendant ou une entreprise !

2. Facilités à disposition et outils disponibles

Exporter ou bien aller chercher la réussite au-delà de l’hexagone ne signifie pas s’enfuir ! Bien au contraire ! En effet, de nombreux dispositifs sont mis à disposition des entreprises pour aller à la conquête de l’étranger, et cela en toute sécurité ! Et oui, il existe des aides et dispositifs en abondance pour bien envisager ses projets d’externalisation, et ce pour les entreprises de toutes tailles et tous secteurs confondus ! Ne vous mettez pas de barrières inutiles ! Je vous propose de détailler ces dispositifs ainsi que les étapes de l’internationalisation par catégories dans un prochain article, en attendant, en voici quelques-uns :

- Pensez export, pensez COFACE !

La Coface est un dispositif mis en place pour accompagner les entreprises (quelque soit leur taille !) dans leur développement à l’international ! Cette institution vous permet ainsi d’aller découvrir les marchés qui vous intéressent, découvrir les potentiels et le climat des affaires, effectuer votre prospection en toute sécurité et en vous offrant des garanties. En plus de la trésorerie nécessaire à votre projet, la Coface met à votre disposition une série d’études et son réseau d’experts de l’international pour vous permettre d’évaluer et ainsi de limiter les risques liés à votre projet !

- La BPI… Cela vous dit quelque chose ?

La Banque Publique d’Investissement met à votre disposition de nombreuses solutions vous permettant de mettre en place vos projets d’internationalisation. Cependant, un certain nombre de conditions est à réunir afin de pouvoir bénéficier de ce service. Il est donc nécessaire de bien se renseigner au préalable. 

- Le réseau des experts, Chambres de commerce et ambassades : et oui, le monde est un grand PAYS ! 

Au-delà de l’aspect financier, la relation publique et le bon réseau est déterminant pour mener à bien ses projets de développement international. L’impasse est souvent faite sur ces réseaux d’experts qui sont là pour nous faciliter l’accès à des études de marché par exemple, ou encore, pour nous mettre en contact avec les institutions adéquates pour faciliter les demandes de visa. Autrement dit, il est primordial d’exploiter toutes ces pistes, d’établir son réseau et de profiter de tous ces dispositifs mis en place pour nous faciliter la découverte de l’étranger pour le développement de ses affaires !

3. Contribuer à la compétitivité des entreprises françaises

La compétitivité c’est l’innovation et la recherche. Le monde économique est modifié tous les jours et il faut rester vigilant. La France demeure l’une des économies les plus attractives au monde. Néanmoins, le pays subit des mutations importantes entraînant un recul de l’emploi industriel et une internationalisation des entreprises. 

Des études récentes ont mis en évidence les faiblesses de la structure industrielle nationale et révélé notamment une trop grande faiblesse face à la concurrence internationale, l’insuffisance de l’effort de recherche et développement mais aussi la frilosité de nos entrepreneurs à s’exporter, se mettant des barrières souvent bien trop théoriques et abstraites. La réalité du terrain est toute autre ! De nouvelles stratégies de développement ont donc été préconisées et mises en œuvre pour renforcer la compétitivité française et sont fortement encouragées par le gouvernement, qui incite au renforcement de l’internationalisation et donc de l'innovation, et qui souligne l'importance des PME dans le dynamisme économique de notre pays.

ET POUR LA ROUTE – Développer ses activités à l’étranger, c’est développer un atout culturel : moteur pour l’innovation et la CROISSANCE !

Cela va sans dire, la découverte de marchés extérieurs est un moteur pour l’innovation et pour la croissance chez soi ! Prenez-soin également de découvrir et de vous adapter aux coutumes et cultures avant de vous exporter, ce qui dans bien des pays, est décisif dans le climat des affaires !

Donnez une note à cet article