Travailleur autonome : comment fixer des honoraires ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     14/10/14    
travailleur autonome fixer honoraires

Le statut de travailleur autonome (entreprise individuelle) attire de plus en plus de candidats grâce aux nombreux avantages qu’il offre. Bien définir ses honoraires pose pourtant des problèmes pour ceux qui souhaitent se lancer dans le domaine. La peur de la surévaluation ou de la sous-évaluation sème le doute. Voici quelques conseils pour fixer ses honoraires.

L’étude des prix sur le marché

Se renseigner autour de soi est très important pour pouvoir définir ses honoraires. Cette méthode permet de connaître les prix pratiqués sur le marché actuel. Il faut donc se rapprocher des autres professionnels de la même activité pour avoir une idée de leurs honoraires. Le meilleur moyen pour obtenir cette information est de se faire passer pour un client. Il est ainsi plus facile d’avoir les détails de la prestation. La comparaison de plusieurs propositions est indispensable pour avoir un tarif référence dans son secteur d’activité. Ces données s’avèrent pourtant insuffisantes pour définir son tarif de prestation. Il faut penser à étudier d’autres paramètres pour pouvoir assurer un revenu supérieur aux dépenses.

La prise en compte des expériences 

La notoriété tient une grande place dans la définition des honoraires pour les travailleurs indépendants. Le tarif varie en effet en fonction de la compétence ainsi que de l’expérience du prestataire dans le domaine. Le savoir-faire a en effet un prix et les clients le savent. C’est la raison pour laquelle certains optent pour un service plus onéreux malgré l’existence d’offres moins chères sur le marché. La définition des honoraires varie ainsi d’un travailleur indépendant à un autre. Le tarif est pour certains un moyen pour définir leur valeur sur le marché. Il faut dans ce cas savoir fixer ses revenus pour éviter la sous-évaluation ou la surévaluation.

Les paramètres à prendre en compte

Plusieurs paramètres sont à étudier. Les dépenses personnelles, les frais d’exploitation ainsi que la rémunération personnelle doivent être pris en compte dans le calcul. Les dépenses professionnelles regroupent toutes les charges personnelles et familiales du travailleur autonome. Leur évaluation est importante pour maintenir le niveau de vie. Tous les frais doivent donc être identifiés et calculés. Les dépenses d’exploitation concernent les charges liées à la réalisation de la prestation. Elles incluent toutes les obligations du travailleur comme les emprunts. La productivité est un paramètre important dans le calcul des honoraires. C’est à partir de ses heures de travail qu’il peut évaluer son salaire horaire. Le travailleur doit donc être en mesure d’établir la portion facturable du temps qu’il consacre au travail.

Le tarif de prestation peut être adapté aux coûts engendrés par le service. Il s’agit dans ce cas d’une entente forfaitaire. Cette tarification est évaluée en fonction du volume de travail, du temps de réalisation et des frais d’exploitation. Cette méthode de calcul est très pratique pour les prestations ponctuelles. Le calcul est dans ce cas basé sur les frais d’exploitation et des dépenses alloués à la réalisation du travail. Il ne faut pas oublier d’ajouter une petite marge afin de pouvoir s’offrir un salaire. L’essentiel est d’en sortir gagnant en réalisant un revenu décent et à la hauteur de sa compétence et de son expérience.

Donnez une note à cet article