Travail : les résolutions de la rentrée

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     10/09/14    

Après les vacances, chaque salarié revient en force au travail avec le plein d’énergie. C’est le moment idéal pour faire le point et établir de nouvelles résolutions. Celles-ci permettent au salarié de redéfinir ses priorités, de revoir l’organisation de sa vie professionnelle et de fixer un nouveau cap à sa carrière. 

Reprendre le travail en douceur

Le soleil, la plage, la mer, les boissons rafraichissantes des îles tropicales ont réellement permis au salarié de se ressourcer et de regonfler son moral. Il peut repartir sur de bonnes bases et reprendre le travail en douceur. Il doit éviter de se précipiter même si d’importantes tâches l’attendent au bureau. Commencer à travailler le premier lundi de son retour peut générer un impact négatif au salarié et risque de faire disparaître l’énergie qu’il vient tout juste d’acquérir durant ses vacances. Pour décompresser, il peut s’arranger avec ses collègues en repoussant la reprise du travail et ne retournant au bureau que le mardi par exemple. 

Savoir prendre du recul

Pour atteindre les objectifs de l’entreprise, la contribution de chaque salarié s’avère indispensable. Mais à force de travailler sans relâche, les salariés risquent de finir par être débordés. Le surmenage et le stress s’en suivent. Le salarié doit apprendre à prendre du recul de temps à autres afin de décompresser. Cela garantit le succès de ses missions.

Faire du sport

Faire du sport est bon pour la santé. Cela permet au salarié de se détendre, d’évacuer le stress généré par son travail et de se sentir plus actif. Particulièrement pour les adultes, ils doivent procéder à un bilan de santé avant de reprendre le sport. La réalisation de ce bilan demeure indispensable pour les adultes de plus de 35 ans. Le salarié dispose de nombreuses alternatives en ce qui concerne le type de sport qu’il peut pratiquer : la danse, le golf, la natation, l’équitation, le tennis, les arts martiaux…   

Arrêter de fumer

À la différence du sport, le tabac nuit à la santé. Le nombre de décès causés par le tabac serait de plus de 70 000 par an en France. Le salarié peut contribuer à réduire les effets néfastes du tabac sur le pays en arrêtant de fumer. En même temps, il préserve sa santé de nombreuses maladies liées au tabac, telles que les cancers, l’excès de cholestérol, les troubles du rythme cardiaque ou encore la bronchite.

S’occuper des enfants

Parfois, le travail crée d’importants écarts entre le salarié et sa famille. À force de vouloir assurer ses engagements professionnels, il délaisse sa famille, notamment ses enfants. En rentrant de sa période de congé, le salarié peut essayer d’établir un meilleur équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle et consacrer un peu plus de temps à ses enfants. Ainsi, il ne risque pas de rater les moments importants de la vie de ses enfants tels que les premiers pas ou la première rentrée des classes.

Elargir ses horizons

Pour assurer son développement personnel, le salarié doit élargir ses horizons. Dans ce contexte, il peut élargir ses connaissances en suivant des formations professionnelles spécialisées, en apprenant d’autres langues (l’anglais, l’espagnol, l’italien ou le japonais), … Dans le cadre de la stratégie de fidélisation du personnel, certaines entreprises n’hésitent pas à rembourser le coût des formations de leurs salariés à condition qu’elles se rapportent à leur activité.

Donnez une note à cet article