Travail dominical : les arguments du pour, ceux du contre

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/10/15    
travail dominical arguments pour contre

Le débat sur l'ouverture des magasins le dimanche a été l'un des points chauds de notre année 2015, du moins du début d'année. Il a même grandement aidé à partager notre classe politique, entre les partisans de la défense des droits sociaux français si chèrement acquis et les fervents défenseurs du libéralisme économique.

C'est par le biais de la loi Macron que cette idée s'est instiguée dans les esprits, souvent farouchement opposés à l'un des droits sociaux majeurs en France, ou à l'inverse, des esprits plutôt ouverts à cette possibilité nouvelle d'engranger des revenus mensuels supplémentaires. Présentation des arguments de chaque partie dans ce débat qui n'en finit pas de faire parler de lui.

Les arguments des opposants à l'ouverture dominicale

Enlisement dans le libéralisme économique, atteinte aux droits sociaux fondamentaux de notre pays si chèrement acquis au cours de notre Histoire, tentative maladroite du Gouvernement pour masquer son incapacité à accorder des revenus plus importants aux personnes qui travaillent, affront anti-syndicaliste, lobbying féroce des patrons des plus grandes surfaces pour aller à l'encontre de la volonté du peuple... Les reproches ont fait rage pour lutter contre l'ouverture dominicale. Jean-Luc Mélenchon, en tant que fer de lance du combat pour la protection des droits sociaux en France, s'est même mû comme le symbole de cette lutte contre le libéralisme à outrance dicté par l'Union Européenne. Pour les opposants à l'ouverture dominicale, l'idée est claire : on ne peut céder aux sirènes de l'économie. Ouvrir nos magasins le dimanche serait un affront et un recul majeur dans une lutte sans fin contre une économie omniprésente qui entache, jour après jour, notre si beau pays.

Les arguments des défenseurs de l'ouverture dominicale

Peut-être plus mesurés, les défenseurs de l'ouverture dominicale n'en sont pas moins allés de main morte sur les arguments allant à l'encontre de la partie adverse. Augmentation des revenus des ménages, possibilité nouvelle d'un accroissement majeur du chiffre d'affaires pour les entreprises, petites ou grandes, réponse à l'incompréhension de la plupart des touristes venus en France de ne trouver que des portes closes le dimanche... Les arguments sont nombreux et vont tous dans le même sens : la France ne peut refuser de rester ancrée dans son glorieux passé, sans cesse. L'évolution sociale et économique de tout un pays passe par des changements en profondeur, des changements d'habitude et de mode de vie. Et l'ouverture dominicale est la parfaite illustration de ces changements nécessaires qui, sur le long terme et à n'en pas douter pour les plus fervents défenseurs de ce projet issu de la loi Macron, seront grandement bénéfiques pour le pays tout entier.

A noter que même sur un projet proposé par l'un des membres emblématiques du Gouvernement, Emmanuel Macron, certains membres de ce même appareil d'Etat n'ont pas hésité à critiquer ouvertement ce projet. Signe que le débat n'en est qu'à ses débuts ...

Donnez une note à cet article