La transparence à tout prix, est-ce une bonne chose ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     25/05/18    
transparence tout prix bonne chose

Outre atlantique, les sociétés plébiscitent la transparence financière. En France, au contraire, la grande majorité des entreprises françaises ne pratiquent pas cette politique. Quelques rares entreprises ont décidé de lever le voile sur leurs affaires. Même si ce phénomène reste balbutiant en France, il commence à prendre de l’ampleur mais la transparence à tout prix est-elle une bonne idée pour une entreprise ?

La transparence vis-à-vis des salariés

La transparence permet à un salarié de ne plus se considérer comme un simple exécutant, l’employé se sentira plus impliqué dans la vie et le développement de l’entreprise. Son engagement sera source de motivation d’où un gain de productivité pour la société. Lorsque l’entreprise permet aux employés de s’exprimer sur la politique de la société, les conflits sont désamorcés et les incompréhensions réduites. De plus, dévoiler le salaire de tous les employés et du PDG permet de lever certaines suspicions et même de stopper les fausses idées. Un effet négatif peut surgir lors de la révélation des rémunérations, certains salariés peuvent se sentir lésés par rapport à leurs collègues. Il est donc nécessaire que l’entreprise adopte une bonne communication au sein des différents services qui pratiquent la transparence. Il faut s’assurer également qu’à compétence et travail équivalents, le salaire soit versé en fonction du mérite. Le chef d’entreprise aura un rôle crucial, il devra se justifier auprès de ses salariés de certaines prises de décisions impopulaires comme le gel des salaires ou l’augmentation de la part dédiée aux actionnaires au détriment des salaires.

La transparence vis-à-vis de l’extérieur

Une totale transparence de la part d’une société est difficilement applicable, particulièrement dans le cas d’entreprises où règne une forte concurrence. Il en va de sa sécurité économique. Pour une société en pleine croissance économique avec un chiffre d’affaires en progression, le fait de dévoiler ses comptes positifs contribue à rassurer des actionnaires potentiels. Mais la transparence peut être un handicap lorsque la société rencontre des difficultés de trésorerie. De mauvais résultats peuvent empêcher la signature de nouveaux contrats avec des entreprises qui auraient peur de la mauvaise santé financière de la société.

Afin de lutter contre l’opacité de certaines sociétés en 2004, l’Union européenne a mis en place la directive "transparence". Cette directive oblige les entreprises à fournir des données fiables de leurs résultats aux actionnaires.

De nos jours, il devient difficile pour les entreprises de lutter contre la transparence à cause de la multiplication des médias qui révèlent parfois des informations sensibles concernant une société. Il est donc préférable que chaque société prenne en charge sa communication sur son compte financier.

La transparence au service de la société

Quelques entreprises ont fait de la transparence un atout. La société Thermador, le spécialiste du matériel de plomberie pour l’arrosage et les piscines a été le précurseur en France. Peu de temps après sa création en 1968, le PDG Guillaume Robin a décidé d’appliquer sa devise « Plus vous cachez, plus vous créez de la suspicion. ». Aussi, il communique à ses quelques 300 salariés toutes les informations relatives à sa société et il redistribue une partie du capital pour motiver ses équipes. L’impact de la transparence chez Thermador est positif, la rémunération des salariés y est près de 20% supérieure à celle de la concurrence et le taux d’absentéisme est très bas : 2,9% en 2011 contre 3,84% en moyenne pour les entreprises françaises.

OpenClassRooms est un site en ligne qui permet de démocratiser le savoir. Créée en 1999 par Mathieu Nebra, âgé à l’époque de 13 ans, l’entreprise prône la transparence. Les salariés gèrent leur temps de travail et l’échec n’est plus stigmatisé. Grâce à cette gestion, la motivation et l’implication des salariés a placé OpenClassRooms leader européen dans le secteur des cours en ligne.

Le choix d’une politique de transparence doit être mûrement réfléchi car tout retour en arrière sera compliqué. Un retour à une politique plus opaque risque d’être perçu par les actionnaires et les salariés comme un signal négatif impliquant des problèmes de gestion de l’entreprise.

Donnez une note à cet article