Top des buzz et bad buzz

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/02/19    
top buzz bad buzz

Pour éviter le bad buzz, quoi de plus évocateur que de s’inspirer des buzz qui ont enchanté la toile et leurs entreprises en leur développant leur chiffre d’affaires. Quoi de plus instructif que de regarder ceux qui par leur bad buzz se sont ridiculisés et ont perdu leur clientèle ? Quelques exemples à méditer…

S’opposer à l’injustice : Nike la publicité de Kaepernick ‘Believe in Something’

La publicité a généré plus de 8.2 millions de mentions pour la marque en ligne y compris des milliers de menaces directement adressées à la marque pour soutenir l’athlète. En 2016, la star de football américain a refusé de se lever pour l’hymne national américain pour protester contre la brutalité et le racisme de la police. Le président a alors qualifié les joueurs qui ‘manquaient de respect’ au drapeau américain de ‘sons of bitches’ (fils de p****) et demanda leur licenciement. Des milliers de personnes qui partageaient l’opinion de Trump ont brûlé et détruit leurs chaussures et vêtements Nike. Mais Nike n’a rien perdu, loin de là car les ventes de la marque ont augmenté de 31 %.

Une discrimination sans pareille H&M

Pour le lancement de sa nouvelle collection, H&M s’offre une publicité qui risque de nuire à sa réputation et qui sera rappelée systématiquement comme un exemple à ne jamais suivre. A peine mise en ligne, un mouvement de protestation des internautes se fait déjà entendre partagé par de nombreuses stars qui n’ont pas hésité à prendre la parole pour clamer leur indignation. Au cœur de cette polémique : la photo d’un enfant de couleur noire portant un sweat à l’inscription « le singe le plus cool de la jungle ». Une erreur qui aurait pu être évitée !  Un autre enfant blanc portait un t-shirt d’autant plus dénigrant pour son compagnon, ayant eu droit à l’inscription « Expert en survie ». Pour résumer l’un est comparé à un animal et l’autre à un explorateur extrêmement doué. Difficile d’imaginer qu’il est possible d’être capable de faire des publicités aussi racistes !

A vouloir trop en faire, on se ridiculise : Samsung

Lors de l’organisation du concert de Mika Samsung en a profité pour promouvoir le lancement de son nouveau smartphone, le Galaxy S6 Edge+. En effet, elle a voulu trop en faire en demandant à des stars d’envoyer des tweets élogieux comme par exemple Eric et Ramzy, Elie Semoun ou encore Tony Parker, qui renvoyaient tous sur le même lien qui rediffusait le « live » du concert. Les internautes ont rapidement vu la ressemblance entre les différents messages qui menaient vers des liens trackés ? Ne jamais prendre les internautes pour des imbéciles ! Le respect avant tout !

Une campagne vraiment ratée : Wiko maltraite-t-il les coqs ?

L’entreprise de télécommunications Wiko a rencontré un franc succès avec sa campagne publicitaire pour ses smartphones « Made In France ». La campagne, intitulée « Cocowiko », fait le buzz. Mais la marque a voulu aller plus loin à l’occasion du match de football entre la France et la Roumanie. L’entreprise a envoyé à la majorité des rédactions parisiennes (France Télévisions, RTL, Canal+, Europe 1, Direct Matin, TF1, etc.) des cages contenant des coqs vivants, dans le but de créer l’effervescence autour des Bleus... et de la marque ! Mais les médias n’ont pas relayé leur campagne. Comment osez maltraiter des animaux !

Une idée malicieuse : une marque utilise la licorne pour promouvoir son accessoire pour les toilettes

Comment promouvoir un produit pas très glamour et loin d’être sexy ? Squatty Potty a trouvé la solution : l’humour. Afin de vendre son tabouret qui permet de déféquer dans une position optimale a réalisé un spot complètement déjanté où un prince, qui avec l’aide d’une licorne et de ses excréments arcs-en-ciel (qui sont aussi accessoirement des crèmes glacées), montre que la position idéale aux toilettes, c’est d’être recroquevillé et donc d’utiliser le Squatty Potty. Une initiative osée qui amène le sourire.

Une pub qui a du chien : Ikéa réalise une publicité « au poil »

Dans sa nouvelle publicité, le vendeur de meubles suédois a décidé de miser sur une nouvelle mascotte, un chien, le bien nommé « Bouboule ». Bouboule est un chien obèse, que son propriétaire essaye de faire maigrir. Mais rien n’y fait ! La publicité révèle le secret de l’obésité de « Bouboule ». En effet, son maître étant plus doué pour choisir son mobilier (Ikéa bien sûr) que pour cuisiner, lorsqu’il invite ses amis à dîner, ces derniers déposent leurs assiettes sous la table dont le chien profite avec bonheur. La campagne publicitaire termine par le slogan évocateur : « L’important c’est de recevoir ». Une pub qui a du chien !

Une pub qui suscite les souvenirs et l’empathie : la blague à 1 franc de Carambar

La marque de confiseries Carambar a remis au gout du jour nos anciens francs. Certes les francs ne sont plus échangeables contre des euros depuis 2012, mais Carambar a décidé de leur donner une nouvelle vie en lançant une opération intitulée « la blague à1 franc ». Les français qui possédaient encore des francs ont été invités à venir les échanger dans des boutiques et boulangeries partenaires de l’opération ou auprès du camion itinérant qui parcourait les rues du pays. En échange d’une pièce d’un franc, vous aviez le droit d’obtenir un Carambar.

Un Buzz international qui se transforme en opportunités : Michel & Augustin

Les trublions du goût ont eu une opportunité sans précédent qu’ils ont su saisir pour créer un buzz retentissant. Le 13 juin, deux employés de la marque ont été envoyés à Seattle pour y rencontrer Howard Schultz, PDG de la célèbre marque américaine Starbucks. Mais pourquoi donc ? Un appel reçu le 11 juin provenant de l’assistante d’Howard Schultz elle-même, qui désirait recevoir des recettes pour faire des gâteaux en vue de la tenue du comité de direction le lundi suivant au bureau New-Yorkais de Michel & Augustin. Les dirigeants décident d’envoyer deux employés sur place. Charlotte et Hassan, les heureux élus, en profitent pour relayer leur aventure au travers de vidéos au contenu drôle et décalé. Les vidéos, associées du hashtag #AllezHowardUnCafé, font le tour du web et les internautes soutiennent les deux trublions dans leur périple ! Arrivés sur place, les deux compères parviennent à s’entretenir avec Howard Schultz et aujourd’hui, les biscuits de la marque française sont distribués dans 414 magasins Starbucks sur le marché américain.

Donnez une note à cet article