Tickets-restaurant, restaurant d’entreprise, un coin cuisine ? Comment choisir ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/06/18    
tickets restaurant restaurant entreprise coin cuisine choisir

Les Français ont pour réputation d’apprécier le moment des repas. Bien manger lors de la pause-déjeuner est devenu une nouvelle tendance de vie. Comment choisir l’option pour que chaque salarié soit satisfait ?  En fonction des entreprises, de leur taille et de leur implantation, plusieurs choix se présentent.

Les titres-restaurants, la liberté de déjeuner comme on veut et avec qui on veut

Avoir recours aux titres-restaurants est fort apprécié des salariés pour la pause-déjeuner. Les titres-restaurants permettent aux salariés d’acheter des produits dans les supermarchés, dans les boulangeries et autres, de déjeuner au restaurant ou même dans des lieux destinés à la restauration rapide et donc de choisir les aliments qui conviennent à leur régime et à leur goût. Vous pouvez aussi envisager d'investir dans un « réfectoire ». Il s’agit d’une solution peu coûteuse et qui permet de les rassembler sur le temps du midi. Elle peut se coupler à un régime de titres-restaurants afin que vos salariés puissent acheter des produits. Les titres-restaurants constituent un avantage quand vous ne possédez aucun local pour permettent à vos salariés de manger.

Les tickets restaurant permettent de s’évader de l’entreprise, un moment fort apprécié des salariés et de déjeuner en toute tranquillité ou avec des collègues pour partager un moment convivial.

Ce choix implique une participation financière aussi bien de l’employeur que du salarié. Pour le salarié, elle est directement prélevée sur le salaire. Chaque titre restaurant correspond à un jour travaillé par le salarié, quand ce dernier est absent pour diverses raisons (congés payés, maladie, formation) il ne peut disposer de cet avantage.  En ce qui concerne l’employeur, fournir des titres-restaurants permet d’obtenir des exonérations sociales et fiscales ce qui génère des économies contrairement à un restaurant d’entreprise. La valeur des titres-restaurants dépend cependant d’une décision de l’employeur et elle peut donc être plus ou moins élevée. Option particulièrement intéressante si vous ne possédez pas de locaux destinés à la restauration. Le Code du travail indique cependant que vos salariés doivent disposer d’un endroit qui n’est pas affecté au travail pour que les employés puissent bénéficier d’un lieu pour décompresser.

Le restaurant d’entreprise : rassembler mais comment contenter tout le monde ?

À l’heure du repas, certains salariés apprécient se rassembler pour manger avec leur service, avec des collègues d’autres services. Le restaurant d’entreprise offre l’avantage indéniable de proposer un repas qui ne nécessite pas de faire de courses ni d’effectuer une préparation qui sont chronophages en temps et en énergie. Il rencontre un engouement certain pour celles et ceux qui sont chargés de famille et qui sont libérés de ces tâches au moment de la pause déjeuner.

Pour les entreprises comprenant de nombreux salariés, opter pour le restaurant d’entreprise est une solution judicieuse qui remporte l’adhésion du personnel. Il arrive que le restaurant d’entreprise soit commun à plusieurs entreprises permettant de diminuer les coûts et la logistique. Mais il implique de prendre en compte plusieurs critères. Dans un sondage d’OpinionWay pour Bjorg Bonneterre, un échantillon de 1018 personnes a été interrogé sur sa consommation alimentaire. Au fil des années, les Français développent une volonté de « bien manger ». Différentes tendances alimentaires se développent pour correspondre à des convictions liées à la cause animale, à l'environnement ou simplement dans une volonté de manger mieux. 85 % des Français déclarent consommer des produits de saison et 65 % préfèrent acheter des produits bio. En raison des habitudes alimentaires de chacun, vous pourriez rencontrer des difficultés. Le sondage d’OpinionWay sur la consommation alimentaire donne une idée des nouvelles manières de vivre : 17 % des Français déclarent avoir adopté un régime alimentaire particulier comme le flexitarisme, le veganisme ou encore le végétarisme. 11 % se déclarent flexitariens, ce qui consiste à réguler sa consommation de chaire animale (bœuf, volaille et poisson). Selon les orientations alimentaires de vos salariés, s’adapter à tous pourrait engendrer des coûts considérables et une logistique complexe en matière d’achats et de préparation.

Investir dans un restaurant d’entreprise présentent de véritables avantages pour vos salariés. Certes, ils contribuent financièrement à chaque repas, mais les prix défient toute concurrence et sont  un atout considérable pour ceux au budget limité. Vous pourrez aussi leur proposer des repas plus équilibrés et de qualité. Par ailleurs si vous êtes relativement excentré des commerces, ils pourront déjeuner sur place sans pour autant perdre du temps pour rejoindre un restaurant.

Mais en tant qu’entreprise vous pouvez être soumis à cette obligationdans le cas où 25 salariés sollicitent la création d’un lieu de restauration. Une telle décision nécessite tout de même une autorisation du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ou des délégués du personnel et donc de prendre attention à la santé des salariés.

Un local où chacun peut manger selon ses envies

Développer un espace de restauration au sein de votre entreprise demande une certaine conformité. Le local doit comporter le nombre de tables et de sièges suffisants afin que tous les salariés puissent manger. En ce qui concerne les autres équipements, vous devrez fournir un robinet d’eau potable, fraîche et chaude, d’un frigidaire ou bien d’un congélateur ainsi qu’un four ou une micro-onde. Ces équipements permettent aux salariés de pouvoir manger sur place après avoir acheté un repas ou simplement de faire réchauffer un plat fait maison.

Selon les entreprises, le moyen de restauration diffère. Les grandes entreprises investissent généralement dans des restaurants d’entreprise et les petites structures préfèrent avoir une cuisine. Le Code du travail n’oblige pas les entreprises à opter pour une option précise, cependant, les salariés ne doivent pas manger sur leur poste de travail. Le repas du midi permet de faire une véritable pause dans la journée, ce qui aide à obtenir une meilleure productivité chez les salariés. Assurez-vous de choisir la bonne option afin que le repas se déroule au mieux.

Donnez une note à cet article