Comment survivre à la fin de Windows XP ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     15/04/14    
windows xp fin utilisation

Mardi 8 avril 2014 : l’apocalXP est arrivée. Après douze ans de fidèles et loyaux services, Windows met fin à son système d’exploitation Windows XP en stoppant le support du logiciel et toutes les mises à jour. Les utilisateurs sont incités à changer d’OS et à migrer en douceur.

Le glas a sonné pour Windows XP. Depuis octobre 2001, date de mise en ligne du logiciel, et ce, chaque mois, Microsoft envoyait à ses utilisateurs des alertes pour les informer des améliorations logicielles et des dernières mises à jour. A partir du 8 avril 2014 minuit, l’assistance technique n’est plus prise en charge par Microsoft même si le système d’exploitation perdure et qu’XP continue toujours de fonctionner. A la décharge actuelle de l’entreprise : toutes les attaques dont peuvent souffrir après cette date votre ordinateur qui pourrait devenir de plus en plus vulnérable face aux risques de sécurité et aux infections virales. 

Bien qu’annoncée et attendue, la décision d’arrêter le système d’exploitation Windows XP pose un certain nombre de problèmes pour les particuliers et les entreprises. A travers le monde, ce sont près de 500 millions d’ordinateurs qui sont encore programmés sur Windows XP, ce qui représente 27,69% du parc informatique en mars 2014, d’après netmarketshare.com. Si certaines entreprises sont prêtes à payer le prix fort pour que Microsoft leur assure des mises à jour de sécurité spécifiquement développées pour elles et leur laisser ainsi le temps de se retourner, tous ne peuvent pas s’offrir ces supports sur mesure. Alors quelles solutions se présentent à vous pour pallier la fin du célèbre système d’exploitation de Microsoft et assurer la protection de votre ordinateur ?

Vous souhaitez continuer sur Windows XP

Si vous n’êtes pas encore prêts à changer de système d’exploitation, travailler avec Windows XP est toujours possible. Ce choix sera motivé par un manque de temps et de ressources mais ne peut être qu’une solution temporaire avant la décision de migrer vers un autre logiciel. Surtout que Microsoft estime qu’après le 8 avril, les infections virales vont augmenter de 66% puisque les hackers ou pirates informatiques vont se concentrer sur les failles du logiciel. 

Pour prévenir au mieux les risques, téléchargez les mises à jour les plus actuelles de Windows XP. Investissez également dans un anti-virus même si celui de Microsoft, le logiciel antivirus Security Essentials recevra des mises à jours jusqu’en avril 2015. Faîtes une veille des virus présents sur le net et informez vous des failles qui arrivent. N’utilisez plus Internet Explorer comme navigateur mais passez sur Firefox ou Chrome. Google va adapter son navigateur à Windows XP jusqu’en avril 2015, Mozilla n’a pour l’instant pas encore annoncé de date de fin d’utilisation du navigateur avec le logiciel.

Bien sûr il est impossible de vous demander de restreindre votre utilisation à internet. Toutefois, pour protéger votre ordinateur, vous pouvez créer un nouveau compte d’utilisateur que vous pouvez limiter à l’utilisation de votre messagerie. L’accès à l’administrateur serait ainsi bloqué en cas d’attaques virales.

Ces mesures sont préventives et ne peuvent excéder quelques semaines à quelques mois sans quoi votre ordinateur et le cas échéant, votre parc informatique, vont devenir au mieux obsolètes et au pire totalement hackés. C’est une solution de recours mais certainement pas la réponse à utiliser à la fin de Windows XP.

Vous faites une mise à jour vers Windows 7 et Windows 8.1

Une des décisions à prendre rapidement si vous êtes toujours utilisateurs de Windows XP est d’utiliser un nouveau logiciel. Si vous êtes déterminé à rester fidèle à Windows pour réduire les problèmes de compatibilité et de mise à niveau des logiciels, vous avez le choix entre Windows 7 et Windows 8. Le premier sera certainement le plus familier aux habitués de l’ancienne version puisqu’il offre une ergonomie à peu près similaire avec un bureau et une fenêtre de démarrage quasi semblables. L’utilisation de Windows 8 et 8.1 apparaît plus controversée et n’a pas encore réussi à séduire, si bien que Microsoft est en train de réfléchir à un retour vers un menu plus traditionnel dans les prochaines mises à jour.

Changer de support technique nécessite également d’avoir une configuration requise et des exigences matérielles supplémentaires sont nécessaires pour certaines fonctionnalités. La liste est à trouver sur l’onglet assistance de windows.microsoft.com. Sachez toutefois que pour doter votre ordinateur de Windows 7 ou Windows 8.1, vous avez besoin d’un processeur 32 bits ou 64 bits de 1 GHz, d’une RAM de 1 Go ou 2Go, d’un espace disponible de 16 Go (32 Bits) ou de 20 Go (64 Bits) et d’un périphérique graphique DirectX 9 avec un lecteur WDDM 1.0 ou supérieur.

Des mises à jour vers Windows 7 et Windows 8.1 à partir de Windows Vista et Windows XP sont disponibles sur le site à ces adresses :
- http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows7/help/upgrading-from-windows-xp-to-windows-7#T1=tab01
- http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows-8/upgrade-from-windows-vista-xp-tutorial

Windows 7 est un logiciel récent et léger, utilisable sur des ordinateurs qui ne sont pas trop vieux. Il permet la compatibilité avec de nouveaux matériels, le réseau et la gestion du Wifi. Toutefois, si son utilisation peut apparaître nécessaire pour votre entreprise, notez que ce support technique, à présent le plus âgé, sera le premier à devenir obsolète, dans la ligne droite de Windows XP.

Vous achetez un nouvel ordinateur

Face à cette apocalXP la solution ultime reste encore d’investir dans de nouveaux ordinateurs. Changer de matériel avec un système d’exploitation récent peut être l’une des solutions pour votre entreprise suivant sa taille, le coût de temps et la liste de configuration requise par l’installation. Surtout qu’un ordinateur qui a plus d’une douzaine d’années ne pourra pas installer Windows 7 et Windows 8. Un investissement en bureautique qui vous coûtera à partir de 350 euros pièce l’ordinateur.