6 start-ups qui ont surfé sur la fête de la musique

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/06/15    
startups surfe fete musique

Célébrée le 21 Juin depuis 1982, cette fête est l'occasion de promouvoir la musique en encourageant les amateurs et professionnels à donner des concerts gratuits. Pour certaines start-ups, c'est aussi l’opportunité de faire du business.

Exod et son casque solaire

Start-up parisienne désireuse de développer des produits innovants tout en respectant l'environnement, Exod a lancé cette année sur le marché l'un des premiers casques solaires sans fil au monde. L'appareil, baptisé "Hélios", fonctionne grâce à des cellules photovoltaïques intégrées dans son arceau. En guise de clin d'œil à la fête de la musique, l'entreprise a choisi de le commercialiser le 21 Juin.

Whojam réunit les musiciens du monde entier

Cette start-up française a créé un site sur lequel les musiciens ont la possibilité de s'enregistrer en train de jouer ou de chanter, peu importe le pays dans lequel ils vivent. Ils utilisent la caméra et le microphone de leur pc et le site crée ensuite une vidéo dans laquelle les musiciens jouent tous ensemble. Cette année, à l'occasion de la fête de la musique, une grande improvisation musicale avec le trompettiste Ibrahim Maalouf a été organisée en partenariat avec Whojam.

Soundsgood, créateur de playlists musicales

Permettant à tout le monde de partager ses playlists sur son propre site internet ou ses réseaux sociaux, la start-up française Soundsgood a suscité un vif intérêt en autorisant la lecture des playlists sur n'importe quelle plateforme musicale (Youtube, Deezer, Spotify,...). Cette année, le ministère de la Culture et de la Communication a partagé 21 playlists disponibles sur le site de la Fête de la Musique.

Jellynote pour apprendre à jouer de la musique en s'amusant

Le principe de Jellynote, proche de Guitar Hero, consiste à permettre l'apprentissage de la musique de façon ludique par la visualisation du clavier du piano ou du manche de la guitare et la coloration en vert ou rouge des bonnes ou mauvaises notes. Avec l'affichage d'un score, le concept est motivant et donne envie aux spectateurs de se remettre dans l'ambiance de la Fête de la Musique, même après sa fin. Un an à peine après sa création, la start-up comptait déjà 280 000 utilisateurs par mois.

Sounderbox prône le partage de ses goûts musicaux dans les lieux publics

Cette box a révolutionné les soirées en permettant l'interaction avec les autres par la création de playlists communes à diffuser dans un lieu précis. La start-up a aussi pensé à intégrer un système de votes pour les titres proposés afin de modérer la playlist.

Evergig, revivre les concerts grâce et pour les fans

Cette start-up parisienne née le jour de la fête de la musique a proposé un site sur lequel les internautes peuvent partager les concerts auxquels ils ont participé en diffusant leurs vidéos prises depuis leurs téléphones. Evergig regroupe alors l'ensemble des vidéos, rajoute la bande-son HD et réalise le montage du concert complet. Bien sûr, la start-up détient l'accord des labels concernés et conclut des partenariats avec différentes maisons de disques pour respecter les droits d'auteurs.

Donnez une note à cet article