6 start-up qui veulent bouleverser l'Education Nationale

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     09/06/15    
startup veulent bouleverser education nationale

Le 7 mai dernier, le président de la République François Hollande a annoncé la première étape du plan numérique de l'éducation nationale qui concerne 500 écoles et collèges. Avec un budget de plusieurs centaines de millions d’euros, ce plan vise à développer l'enseignement numérique dans l’Hexagone. Plusieurs start-up françaises sont déjà en mesure de fournir des solutions intéressantes aux enseignants comme aux élèves.

Adways : le tableau noir mais pas que !

Spécialiste du "Rich Media", cette start-up du French Tech Hub de Paris propose des solutions interactives d'enseignement. Professeurs et élèves peuvent rentrer au cœur de la vidéo et y apporter leurs commentaires ou les compléter. Les cartes de géographie, les commentaires d’images en langues vivantes, les figures géométriques, les exposés d'histoire, les règles de grammaire sont soudainement présentées sous un jour nouveau et deviennent particulièrement ludiques.

LiveMentor : le soutien personnalisé

Cette start-up personnalise l'accompagnement individualisé de l'élève. LiveMentor dispose d'un réseau d'enseignants à distance, « les mentors ». Après évaluation des axes d'efforts de l'élève, ces derniers fournissent un soutien individuel à distance grâce à la technologie de la webcam. Les élèves sont assurés de trouver un mentor disponible et qualifié pour les assister dans leur révision ou leur travail individuel en dehors des heures traditionnelles de classe.

Kwyk : l'individualisation des devoirs à la maison

Créée en 2001, Kwyk apporte une solution aux professeurs de mathématiques soucieux de prendre en compte l'hétérogénéité de leurs classes avant de distribuer les devoirs à faire à la maison. La plateforme permet de créer rapidement et de distribuer un devoir à la maison noté et adapté à chacun des élèves. L’enseignant choisit la thématique puis sélectionne les exercices dans une base élaborée par des professionnels de l’éducation. Une fois chez eux, les élèves rejoignent la plateforme pour traiter les exercices qui leur sont attribués.

360 Learning : la fin du cartable trop lourd !

Les cartables surchargés par les manuels et cahiers divers pourraient n'être plus qu'un mauvais souvenir ! 360 Learning, créée par deux polytechniciens, propose de digitaliser les supports de cours qui deviendraient disponibles en ligne pour les élèves. Il suffirait à ces derniers de se connecter sur la plateforme pour y retrouver les supports et exercices créés ou enrichis par leurs professeurs.

Afterclasse : la révision en quelques clics !

Afterclasse permet la mise en ligne des cours au programme du collège et du lycée. Les élèves peuvent de chez eux, quelle que soit la matière, télécharger des sujets de bacs, des synthèses, des corrigés. La plateforme évalue leur progression. Les programmes mis à disposition des élèves sont validés par des professeurs. Des kits spécifiques de préparation aux différents examens, classés par matière, permettent de cibler et de cadrer la révision.

Eolane : la tablette optimisée pour l’enseignement

Nul doute que la tablette sera un jour aux écoliers ce que l'ardoise, la craie et l'éponge ont été pour leurs grands parents ! L’ère des manuels papiers touche à sa fin. Les solutions techniques sont déjà là et nous avons tous pu constater l'incroyable faculté de nos chères têtes blondes à maîtriser les outils numériques. Certains fabricants ont su anticiper ! Eolane, société située à Montceau-les-Mines, fabrique une tablette optimisée pour l’enseignement digital, commercialisée au prix de 349 €.

Tout est prêt techniquement pour cette révolution numérique tant attendue par les enseignants comme les élèves. L'Etat doit maintenant mener résolument cette digitalisation de l'enseignement.

Donnez une note à cet article