Ces start-up qui révolutionnent les produits cosmétiques

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/04/18    
start up revolutionnent produits cosmetiques

Les salles de bains ne cessent de voir de nouveaux produits cosmétiques les envahir. Si le maquillage et les soins beauté existent depuis longtemps, des nouvelles technologies affluent sur le marché de la cosmétique. Ce secteur ne cesse d'inventer de nouveaux concepts, engendrant une révolution permanente pour les acteurs.

Wired Beauty

Grâce à cette start-up, la beauté devient désormais une activité connectée. Le produit de Wired Beauty se présente sous la forme d’un masque sur-mesure. Il adopte toutes les formes du visage pour que les capteurs présents puissent prendre en compte les bonnes mesures. Le masque calcule l’hydratation de la peau afin d'adapter les soins nécessaires. Connecté à un smartphone à l'aide d'une application qui en fonction des calculs propose alors des solutions, Wired Beauty fait d’un produit cosmétique une nouvelle technologie High-Tech totalement personnalisée pour l’utilisateur. Le principe consiste à recevoir un diagnostic digne des plus grands spécialistes tout en restant dans sa salle de bain. Cette technologie a nécessité plus de 2 ans de recherches pour développer le produit.

Romy Paris

Dans le même style de concept, l’entreprise Romy Paris a fait le choix de proposer un outil personnalisé pour une peau plus belle. Sous forme d’une machine à café, Romy propose son distributeur de soin. Il s’agit d’un outil relié à une application où l’utilisateur peut faire part de son environnement et de ses besoins. Une fois l’analyse réalisée l’application se charge de conseiller les soins nécessaires. L'utilisateur peut ensuite les insérer sous forme de capsules dans l’outil intitulé Figure. Matin et soir, il accompagne et réunit les meilleurs actifs en une solution. Cet outil entièrement personnalisable a nécessité 9 brevets et 5 ans de recherches et de développement. Il révolutionne la cosmétique avec un produit high-tech misant sur une production locale de soins. Avec son concept innovant, l’entreprise a réussi à séduire les investisseurs lors de l’édition 2018 du CES de Las Vegas.

La Bouche Rouge

Ce concept très français se focalise uniquement sur un produit de maquillage : le rouge à lèvres. Très différentes des autres entreprises, La Bouche Rouge ne développe pas un concept high-tech mais cherche à développer un concept éco-responsable. Étant un des premiers produits à se périmer, des tubes sont jetés par milliers chaque année. La Bouche Rouge a souhaité apporter une solution avec un écrin rechargeable, tout en gardant l’élégance à la française grâce au cuir. L’entreprise fait le choix de respecter l’environnement et la santé, ces produits étant garantis sans produits chimiques. Grâce à son concept respectueux et son élégance, la société rencontre un véritable succès avec différentes publications au sein de magazines féminins. Avant son arrivée les produits biologiques et écologiques étaient déjà d’actualité, mais La Bouche Rouge a su allier luxe avec utilité pour a planète.

Energie Fruit

Présentée comme une marque très « girly », Energie Fruit est une start-up française qui souhaite promouvoir les cosmétiques locaux et respectueux de la santé. Elle révolutionne le secteur en proposant des produits « cruelty free » (ndlr : sans cruauté ») à l’heure où des marques internationales testent encore les produits sur les animaux. D’autres marques se penchent déjà sur ce point éthique, mais avec une approche qualitative sur les produits sans silicone, paraben, savon et méthylisothiazolinone, Energie Fruit répond à une demande des consommateurs. Depuis le scandale des perturbateurs endocriniens, les acheteurs font d’autant plus attention aux contenants de leurs produits. Plusieurs start-up se démarquent dans ce secteur mais Energie Fruit reste une pionnière et peut se réjouir des différents prix reçus dans le secteur cosmétique.

Genoskin

Toujours dans une perspective respectueuse, des start-up tentent de pouvoir contrôler les tests sur les animaux. Genoskin, une start-up toulousaine a trouvé une solution pour faire du secteur des cosmétiques, un milieu plus éthique. Créée en 2014, l'entreprise a pour concept de récupérer des morceaux de peau afin de réaliser des tests dermatologiques sur l’épiderme humain. Provenant souvent d’opérations abdominales, les échantillons de peau sont souvent destinés à être détruits. Genoskin s’occupe de les « recycler ». Une fois les morceaux de peau récupérés, des échantillons sont prélevés pour ensuite être plongés dans une matrice, un gel nourrissant la peau pour qu’elle ne se désagrège pas. Redistribués, aux laboratoires pharmaceutiques et aux entreprises de cosmétologie, les échantillons se présentent sous forme de kit. La start-up a réussi le pari d’éviter les tests sur les animaux, ce qui pourrait bien changer prochainement le domaine de la cosmétique.

DeBlanguy

Parmi tous les cosmétiques, un produit reste souvent un des incontournables selon de nombreuses femmes : le vernis. Très esthétique, il engendre souvent de la frustration quant aux couleurs et à sa tenue. DeBlanguy a fait le pari de rassembler les deux à l’aide d’une technologie. Elle propose des vernis changeant de couleur en fonction d’une exposition au froid ou à la chaleur. Le changement de couleur reste stable tant que les mains ne sont pas plongées dans une eau au-dessus de 41°C ou en dessous de 6°C. Pouvant être considéré comme un gadget, le créateur de la start-up a tout de même mis 3 ans à trouver la technologie. Le procédé repose sur une molécule particulière qui en changeant de forme, change aussi de couleurs. Par rapport aux autres cosmétiques farfelus, DeBlanguy propose une petite touche d’originalité. Comme quoi un domaine peut se retrouver chamboulé avec une innovation en apparence simple.

Les start-up françaises de la cosmétique continuent de se développer pour partager des solutions high-tech, éthique ou encore faisant appel à la physique-chimie. Ces différentes start-up s’imposent à leur manière dans le domaine tout en réussissant à révolutionner le secteur jusqu’ici trusté par les grands groupes.

Donnez une note à cet article