Les start-up à l'assaut du secteur du voyage

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/07/18    
start up assaut secteur voyage

Envie de partir en vacances... Les beaux jours arrivent, le soleil pointe le bout de son nez et la période estivale est enfin là. Grâce aux nouvelles technologies, le monde entier est à portée de clic. En réservant simplement sur une plateforme web, c'est l’occasion de voyager et découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures. Mais pour organiser leur périple, les vacanciers doivent faire face à un ensemble d'offres touristiques et l'organisation du voyage peut vite se transformer en casse-tête. À côté des agences de tourisme traditionnelles, des start-up se lancent dans ce domaine en proposant de nouveaux services afin de simplifier l'expédition de ces baroudeurs. Pour se différencier, chacune développe sa propre démarche pour offrir aux voyageurs des expériences inédites et des moments inoubliables afin qu'ils profitent au mieux de leurs vacances.

En 2017, ils sont 64,2 % des plus de 15 ans contre 63,1 % en 2016 à être partis en vacances, soit 34,2 millions de Français, selon le 16ème baromètre annuel réalisé par Opodo et le cabinet Raffour Interactif. Ils sont de plus en plus nombreux à utiliser les plateformes de réservation de voyages en ligne. 79 % ont préparé sur internet leur séjour, soit 2 % de plus par rapport à 2016. Plus d'un Français sur deux a choisi de se laisser tenter par la réservation en ligne pour l'ensemble ou une partie de ses vacances, soit une augmentation de 3 % par rapport à cette même année. Les Français veulent également choisir des excursions personnalisées, obtenir le meilleur prix et partager leurs expériences avec leurs proches. Pour surfer sur cet engouement, des start-up se lancent dans l'aventure. Destinations surprises, voyages éco-responsables ou agences en ligne pour trouver des compagnons d'excursion, autant de concepts qui se développent.

Baroubing : partir avec des voyageurs qui vous ressemblent

Cofondée début 2017 à Aix-en-Provence par Johan Bernard et ses quatre associés, la start-up Baroubing a développé une plateforme pour mettre en relation différents globe-trotters. Le concept est né à partir d'un constat : lorsqu'on part en vacances, les proches ou connaissances avec qui l'on voyage peuvent ne pas partager les mêmes envies et goûts. Les relations tendues se révèlent, la cohabitation peut vite se transformer en quelque chose d'insupportable et les voyageurs ne profitent pas pleinement de leur séjour. L'entreprise propose de faire partir à l’aventure des vacanciers qui ne se connaissent pas mais qui disposent de personnalité, de passions et de comportements de voyage similaires, tout cela dans le souci de vivre des expériences authentiques. Lorsque l’utilisateur s'inscrit sur la plateforme, il est soumis à un test de personnalité composé de cinq questions. À la suite de la constitution de son profil, des excursions lui sont proposées en fonction du résultat au questionnaire, de ses destinations préférées, des informations personnelles comme l’âge et le lieu d'habitation ainsi que des personnes qui ont les mêmes caractéristiques. Un groupe de quatre à douze individus peut alors se constituer. La plateforme met en avant plusieurs destinations comme le Népal, les Philippines, le  Mexique ou la Bolivie. Ils pourront ainsi partager de vrais moments de vie et créer de nouvelles amitiés, à travers différentes activités autour d'un thème spécifique. Une expédition « Zen Au Sri Lanka », par exemple, est l’occasion de faire un safari dans le Parc national de Minneriya, de visiter un jardin d’épices et suivre un cours de cuisine à Matale ou encore de méditer avec un moine bouddhiste dans un monastère. Aujourd’hui, 35 000 baroudeurs sont inscrits sur le site et la start-up devrait prochainement entamer une levée de fonds à hauteur de 300 000 euros.

Waynabox, des week-ends à destination surprise

Créée en 2015 en Espagne puis lancée en France fin 2016 par trois jeunes espagnols, Pau Sendra, Ferran Blanché et Dani Jiménez, la start-up Waynabox propose des séjours surprises à travers toute l'Europe. Leur concept est parti d'un constat simple : internet a facilité l’organisation d’un voyage avec des villes accessibles rapidement et à moindre coût, mais face aux multiples choix, il est difficile d'opter pour tel ou tel endroit. Sur le site web de l'entreprise, le vacancier peut ainsi indiquer le nombre de passagers et sélectionner les dates de disponibilité ainsi que la ville de départ. Il peut aussi écarter les villes qu'il ne souhaite pas visiter. Le premier retrait est gratuit, mais s'il désire en supprimer d'autres, un supplément de cinq euros est demandé. Avec 52 destinations disponibles comme Milan, Liverpool ou Oslo, un voyageur parisien réglera deux cents euros pour les billets d'avion et l'hébergement pour deux nuits. La destination n’est révélée que 48 heures avant la date de départ, par e-mail, avec tous les documents nécessaires et un guide de la ville sélectionnée. Depuis son lancement, la start-up a opéré deux levées de fonds de 250 000 euros et 1,2 million d’euros. Au total, plus de 29 000 voyageurs ont testé Waynabox.

Voy’Agir, organiser son voyage en fonction de critères environnementaux et sociaux

Fondée par Marine de Beaufort et Mathieu Chevalier en 2016, la start-up montpelliéraine Voy'agir offre une plateforme collaborative de voyages responsables permettant aux vacanciers de se baser sur les recommandations d’autres voyageurs pour pratiquer un tourisme durable. La mission de l'entreprise est de faciliter en France comme à l'étranger l’accès et la visibilité à ce type de tourisme. Elle valorise alors les efforts sociaux et environnementaux de plusieurs organismes comme les hôtels, les restaurants et les magasins. Les « voy’acteurs » (utilisateurs ambassadeurs, ndlr) partagent ainsi leurs bons plans, leurs coups de cœur et notent les logements et activités en se basant sur les critères éco-responsables qui correspondent à leurs valeurs. 2 000 clients du site alimentent la plateforme où plus de 400 établissements ont été notés dans 55 pays. La société a récolté en avril 2017, 11 000 euros grâce à une campagne de crowdfunding qui devrait lui permettre de développer prochainement une application pour Smartphones.

Les start-up ont développé de nouvelles démarches de voyages pour plaire aux vacanciers ainsi qu’aux touristes. Et pour cause, le secteur du tourisme mondial est en pleine forme. Les arrivées de voyageurs internationaux ont bondi en 2017 de 7 % en 2017 pour atteindre un total de 1,322 milliard selon l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). En 2016, la France affichait 34,37 milliards d’euros de recettes liées à ce marché, selon l'institut.

Donnez une note à cet article