Stages : état des lieux et modalités

Amaury Montmoreau     23/09/13    
stage

Au cœur de l’actualité juridique et entrepreneuriale, les modalités du stage en entreprise ont été modifiées cet été. En croissance depuis plusieurs années, le stage est un passage devenu obligatoire pour une majorité d’étudiants, quels que soient leur filière ou leurs établissements. Etat des lieux du marché du stage, premiers pas conventionnés sur le monde du travail.

Depuis plusieurs années, le stage en entreprise s’est démocratisé. Plus encore, il est devenu un passage obligé pour une très grande majorité des étudiants. Il représente bien souvent la première expérience professionnelle des jeunes et une voie d’insertion privilégiée en fin d’études.

Bien qu’il soit relativement difficile d’obtenir des chiffres précis, on considère que le nombre de stages en France est passé de 800 000 en 2008 à plus d’1,5 million en 2012. Quasiment toutes les filières, aussi spécialisées soit-elles, proposent à leurs étudiants des périodes de stages obligatoires ou complémentaires durant leur scolarité. Depuis peu, même le monde de l’Université a intégré les stages en entreprise à de nombreux cursus.

Harmonisation juridique

Cette forte croissance de l’utilisation des stages en études supérieures va de paire avec un réel besoin des entreprises à engager des jeunes en formation, en adéquation avec le monde extérieur, dans un cadre flexible et à moindre coût. Aussi, le nombre d’offres de stage a lui aussi explosé durant ces dernières années. C’est d’ailleurs au vu de cette augmentation exponentielle que le gouvernement a décidé d’harmoniser les conditions juridiques et le fonctionnement du stage.

La loi du 22 juillet 2013, précisée par le décret n°2013-756 du 19 août 2013, rappelle donc les dispositions de la Loi Cherpion de 2011, afin d’harmoniser les pratiques des différentes entreprises. Ainsi, l’élaboration d’une convention type éditée par l'établissement d'enseignement, contresignée par les trois parties (stagiaire, établissement et entreprise d’accueil). Jusque là rien de très original. Le stage doit aussi obligatoirement s’inscrire dans un cursus pédagogique mais ne doit en aucun cas remplacer un poste permanent de l’entreprise. Enfin, si la gratification reste inchangée, celle-ci devient obligatoire dès le premier jour du stage quelle que soit la durée de ce dernier.

Trouver un stage en 2013

L'enseignement qu’apporte le stage en entreprise commence dès la recherche de celui-ci. En effet, comme dans le cadre d’un recrutement normal, l’étudiant en recherche de stages va devoir préparer ses outils de présentation, faire des recherches, postuler, passer un entretien … Et même si près d’un quart des étudiants trouvent leur stage via leurs relations personnelles, près de 50% utilisent des outils informatiques à leur disposition (internet, jobboard ou candidatures spontanées par email) pour y parvenir.

Pour conclure, si le stage en France s’est démocratisé ces dernières années au point de devenir un passage quasi obligatoire pour une très grande majorité des étudiants, il n’était encadré que de conditions floues et hétérogènes, selon les établissements et les entreprises. La loi du 22 juillet (et son décret complémentaire du 19 août 2013), vient asseoir un cadre juridique complet du stage pour ne plus avoir à faire face aux expériences clichées café/photocopieuse et ainsi protéger les étudiants contre les dérives d’un système en plein essor.