Soyez fainéant

Roland THIMONIER     06/02/13    
Soyez faineant
Travail, Famille, Patrie, une drôle d’époque où le bonheur venait, paraît-il, par le travail. Si tu travailles bien… le travail c’est la santé… « Le travail pense, la paresse songe. » Jules Renard… « Tout salaire mérite travail. » Yvon Gattaz… « La vie fleurit par le travail. » Arthur Rimbaud… mais pourquoi donc tout ces gens veulent-ils nous faire travailler ?

Un changement de mentalité depuis

L’important est-il de travailler ou de gagner sa vie ? Même si nous sommes entrepreneur car nous aimons ce que nous faisons, car c’est un plaisir de voir son entreprise se développer, il est aussi important de trouver du temps pour nous. Du temps pour dépenser cet argent durement gagné. Et pour cela une solution : changer d’état d’esprit, soyez fainéant. « Le travail fatigue même les ânes. » Mateo Aleman…« Le travail est un trésor. Le travail des autres, cela va de soi. » Henri Jeanson…« Le travail, c'est la santé... Mais à quoi sert alors la médecine du travail ? » Pierre Dac.

Les astuces pour être un bon fainéant

Voici donc pour vous aider à gagner de l’argent tout en étant fainéant trois astuces :

- Reproduisez un maximum : quand une action de vente se réalise avec une personne c’est qu’elle est satisfaite de vous et comme elle fréquente des personnes qui lui ressemblent (comme nous le faisons tous) vous pouvez donc aussi surement les satisfaire avec les prestations que vous proposez. Donc systématiquement lors d’une vente réussie, posez la question à votre interlocuteur « Dites moi, connaitriez-vous dans votre entourage professionnel des relations qui aimeraient aussi bénéficier de …(mon service, mon produit, etc…) ? »

- Optimisez votre capital séduction : cela ne veut pas dire madame habillez vous en femme fatale, ou vous monsieur faites la chasse aux couguars. Non mais tout simplement faites le profil de vos clients. Regardez les clients avec lesquels vous faites des affaires, quel est leur age ? de quel milieu sont-ils ? quel est leur parcours ? … Une fois cette analyse faite, vous vous apercevrez qu’ils ont des points communs, exploitez-les. Exemple vous vous apercevez que vous passez très bien avec les commerçantes de boutiques de luxe entre 50 et 65 ans, donc ciblez les en priorité. Et si vous êtes plusieurs, laissez les autres à vos collègues. Cela peut vous paraître basique mais cela marche très bien.

- Vendez la suite : lorsque vous avez conçu un produit ou service qui marche, plutôt que de vous lancer dans une nouveauté, concevez la suite. Le fait que ce soit dans la logique de la précédente offre va rassurer votre client habituel. Et le fait d’avoir une gamme en évolution va rassurer le nouveau client qui se dira que si vous donnez une suite, c’est que ca marche.

Alors des méthodes simples empreintes de bon sens, il ne vous reste qu’a essayer.

Bonne ventes à vous.