Les sites de petites annonces : un business model florissant !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     21/08/14    
Les sites de petites annonces : un business model florissant !

Parmi les business models qui se veulent en pleine croissance, on relève notamment celui des sites des petites annonces. De nature diverse et variée, ces sites peuvent s’avérer gratuits ou payants et leur nombre ne cesse de croître.

A l’ère du numérique

De nos jours l’on trouve pour ainsi dire de tout sur Internet. Il est démontré selon certaines études, qu’Internet détient un rôle prépondérant dans les habitudes de consommation mais également dans la vie quotidienne des internautes. Internet est en plein essor et des études amènent à penser que sa croissance va se poursuivre durablement.

Un basculement vers le web est notable, surtout en ce qui concerne les petites annonces.

Sur Internet, on recense les biens les plus achetés et vendus par catégorie : culturels, techniques, habillements, voitures, motos, et enfin les biens immobiliers.

Le modèle économique des petites annonces classiques repose sur le paiement d’un forfait pour la publication d’une annonce pour une durée limitée.

Lieu d’échange et de rencontre entre les acheteurs et les vendeurs, la place de marché s’apparente comme un business model visant à mettre en relation ces derniers selon leurs besoins. Pour ce qui est de la rémunération, elle s’effectue sous la forme de commission sur les ventes. Cette commission peut être fixe ou variable. Il s’agit de la vente aux enchères (eBay), des petites annonces, etc. 

Des sites internet comme eBay, site américain, connaissent un franc succès et puisent leur force dans leur communauté. eBay est le premier site internet à mettre en place un système de commission et a su le banaliser auprès des internautes. De nombreux sites reprennent ce modèle.

Après les modèles gratuits ou payants : les modèles intermédiaires

Les modèles gratuits et payants se voient de plus en plus remis en question. Emergent alors les modèle intermédiaires. La source d’inspiration émane principalement de stratégies des gratuits dont leur modèle de financement repose sur la gratuité d’accès tel que le freemium, la gratuité sélective ou la monnaie virtuelle. Le Bon Coin, site d’annonces reconnu, s’appuie d’ailleurs sur un modèle de type freemium.

Les menaces qui pèsent sur les sites web de petites annonces 

Principalement sur les plateformes d’annonces qui mettent en relation les particuliers, l’expansion de la gratuité fait rage. Certains sites internet ont d’ailleurs été contraints de renoncer à facturer des annonces de particuliers (ParuVendu, TopAnnonces).

Avec l’apparition d’idées de plus en plus innovantes, on note pour menace la concurrence des nouveaux concepts.

En dernier lieu, compte tenu du fait que le marché des petites annonces en ligne tend à sa maturité, on constate que les différentes plateformes pourraient entreprendre de mener une certaine guerre des prix.

Face aux menaces : l’utilisation de propres ressources

Dans le but de pallier les difficultés, les acteurs du marché liés aux petites annonces en ligne peuvent user de différentes options. 

Le développement des compétences techniques et informatiques qui se fait auprès des annonceurs se voit de plus en plus monnayé par les éditeurs de plateformes. Ce concept induit une diversification des revenus. Une part considérable des revenus provient de la réalisation, de l’hébergement et du référencement de sites internet pour le compte de tiers. 

Il est aussi possible de faire le choix de monter en gamme en augmentant ses prix. Cette solution n’est toutefois pas facile.

La diversification géographique est également une solution à envisager. Ceci engendre toutefois un coût relativement élevé. S’attaquer à un nouveau pays n’est pas une mince affaire. Cela demande un important investissement sur le plan commercial et marketing.

A lire également : Quel modèle économique pour les annonces en ligne ?