Simple publicité mensongère ou bad buzz ? Tout y est dans la « Chizza » de KFC !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/10/17    
simple publicite mensongere bad buzztout est chizza kfc

Il y a seulement quelques mois la célèbre chaîne de restauration rapide américaine suscitait déjà la polémique à cause de ses glaçons qui auraient contenu de la matière fécale. Aujourd’hui, le problème réside dans la nouvelle recette de l’enseigne, la « Chizza ». Les internautes se déchaînent et le bad buzz semble encore avoir frappé…

L’écart constaté entre le concept et la réalité

Lancée par KFC France le 31 janvier 2017, la Chizza (ndlr : contraction de chicken et pizza) a bel et bien des allures d’un produit sorti d’une publicité mensongère. Lors de la promotion de sa nouvelle recette, la marque avait mis le paquet en affichant une Chizza plutôt appétissante, accompagnée du slogan « Parce que c’est difficile de choisir entre deux choses que l’on aime ». Bien qu’original, le concept demeure assez simple : une pizza hybride composée de sauce tomate, fromage, pepperoni et de poulet pané en guise de pâte. Il séduit rapidement les friands de fast food qui se rendent dans les restaurants de l’enseigne pour déguster la fameuse recette. Emballée dans une boîte à peine plus grande qu’un emballage de burger, la Chizza se révèle finalement bien loin de celle de la publicité. Le problème se trouve au niveau de l’esthétisme du produit qui, une fois commandé, ne ressemblerait en rien avec celui annoncé par la marque. Certes, ce type de produit fini demeure souvent moins appétissant que celui sur la photo. L’ennui avec la Chizza, dont le prix s’élève tout de même à 6,95 euros, reste que la différence s’avère considérable. Une fois la boîte cartonnée ouverte, on découvre deux tranches de poulet pané auquel on a simplement ajouté un peu de fromage et son pepperoni qui a l’air d’avoir été jeté dessus. 

KFC France pris pour cible par les internautes mécontents

Lorsque la promesse d’une marque n’est pas au rendez-vous, la réaction des consommateurs se fait sans appel. Une logique de bad buzz qui n’a bien entendu pas échappé à l’enseigne de fast food, KFC France. Ceux qui se sont risqués à tester la recette tant attendue n’ont pas hésité à faire part de leur déception. Sur Twitter, les internautes expriment leur mécontentement vis-à-vis du produit. Ils n’hésitent pas à poster des messages accompagnés de la photo publicitaire et de celle prise lors de l’ouverture de la boîte contenant la Chizza : « Triste réalité #chizza #kfc ». Ils pointent du doigt un produit réel qui ne répond pas à la promesse faite par la marque : « La Chizza de la Pub et celle de KFC y a pas trop de ressemblance #KFC #Chizza ». Certains ironisent en parlant de la « meilleure blague 2017 », du « top du horrorfood » ou postent ce type de message : « Alors @KFCFrance c’est encore plus mensonger que Pénélope Fillon votre Chizza là ! ». D’autres, en colère, qualifient la Chizza de « pire arnaque du siècle » ou de « pub mensongère » et dénoncent une arnaque : « Comment ne pas être déçu ? 6,95 € ça ressemble à rien ! il y a de la publicité mensongère non ? #chizza #KFC #arnaque », ou encore « Vous êtes sérieux @KFCFrance ? #chizza #publicitemensongere #kfc #arnaque #ondemandereparation ».

Une réinterprétation pas toujours manquée 

Alors que depuis sa sortie en France dans les restaurants de l’enseigne, la Chizza fait l’objet de vives critiques, cette dernière serait pourtant appréciée au-delà de nos frontières. Aux états-Unis, fromage, poivron vert, chorizo et ananas composent la célèbre recette. Du côté de Hong Kong, un plat traditionnel japonais à base de poisson et d’une sauce « okonomiyaki » s’avèrent mixés avec le poulet. En attendant que la recette de ce succès ne franchisse les limites de l’hexagone, KFC France tente de reconquérir ses fans de poulet via le réseau social Twitter : « Bon ok, on s’est un peu trop lâché sur la photo. Vous nous pardonnez ? #ChizzaGate ». Pas sûr que cela suffise à faire oublier cette faute de goût… 

Donnez une note à cet article