Sieste au bureau : les entreprises sont-elles pour ou contre ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/12/17    
sieste bureau entreprises pour contre

Dans les nombreuses immersions que Dynamique a réalisées auprès de start-ups, Dynamique a constaté qu’elles adoptent à l’unanimité un coin repos où les collaborateurs peuvent se détendre et éventuellement s’assoupir.
La startup britannique eve Sleep, en collaboration avec Opinion Way, a réalisé une enquête et fait un état des lieux des Français et de la sieste au travail. Selon l’étude, 80% des français ressentent le fameux « coup de barre » au cours de leur journée de travail. Un phénomène à ne pas sous-estimer puisque seuls 2% déclarent ne jamais ressentir de fatigue. Il ressort que les salariés s’assoupissent sur leur lieu de travail après la pause déjeuner. Que pensent réellement les entrepreneurs de la sieste sur le lieu de travail ?

Perçue souvent comme une perte de temps, le refus de la sieste en entreprise ne tient pas compte de l’impact de ces baisses d’énergie : 72% des sondés estiment que cette fatigue a un impact négatif sur leur travail et qu’elle influe fortement sur leur niveau de créativité et leur résistance au stress. 

26% des salariés s’octroient le droit de de temps en temps de faire la sieste (en catimini !)

Selon l’enquête d’eve Sleep, 49% des actifs estiment que la sieste au travail est le meilleur moyen de remédier à la fatigue journalière. 26% la pratiquent d’ailleurs déjà de temps en temps. Mais ils le font à l’abri des regards.

  • 1/3 des actifs Français estiment souffrir souvent de fatigue pendant leurs journées de travail.
  • Une fatigue aux multiples conséquences sur :
  • leur capacité à résister au stress
  • leur productivité/créativité
  • leur rigueur/implication dans leur travail.
  • Pour la moitié des actifs, la sieste serait alors la solution qui leur donnerait de l’énergie afin de rester efficace et gagner en productivité dans leur travail.
  • D’ailleurs, 1/4 des actifs ont déjà pratiqué la sieste sur leur lieu de travail. Un acte caché dans une pièce non prévue à cet effet pour 1/3 d’entre eux.

Les avantages de la sieste en entreprise

Selon des études réalisées par des spécialistes du sommeil, la sieste en entreprise permet d’améliorer les capacités d’apprentissage de l’employé et de restaurer la qualité de son attention et de son travail durant l’après-midi. Ceci lui évite alors de commettre certaines erreurs dues la plupart du temps à la fatigue et au manque d’inattention après une matinée éprouvante. Par ailleurs, suite à une étude réalisée par la NASA, il ressort que la sieste en entreprise augmente de 35 % la productivité ainsi que la réactivité de l’employé.
La pratique de la sieste en entreprise permet également une amélioration des relations de travail, car le salarié est moins stressé et donc plus enclin à être courtois envers ses collègues de travail et les clients. En outre pour une sieste bénéfique, il est préférable de la faire pendant 10 et 20 minutes entre 13 heures et 16 heures, car au-delà, cela interfère avec les heures du sommeil nocturne.

La sieste, une pratique à adopter pour la performance des entreprises

Selon l’enquête, seuls 12% des dirigeants sont actuellement ouvertement favorables à la sieste au travail en France, et 15% des actifs y sont réfractaires. Pourtant, que ce soit aux Etats-Unis avec des pionnières comme Ariana Huffington, ou en Chine, où la sieste sur le lieu de travail est même obligatoire, d’autres cultures l’intègrent.

Même si faire la sieste en entreprise ne fait toujours pas l’unanimité, son importance a été perçue par de grandes entreprises où elle devient une pratique de plus en plus courante. En effet, dans le but d'accroître la productivité et la créativité de leurs employés, des entreprises internationales comme Google, Apple et Nike ont autorisé cette pratique. Pour ce faire, des salles de repos ont été aménagées et mises à la disposition des salariés afin de leur permettre de se reposer en toute tranquillité.
En France, cette pratique n’est pas encore très répandue mais certaines entreprises s’y sont mises. C’est le cas de Novius, une agence de création de sites Web située à Villeurbanne. Le dirigeant de cette entreprise Anthony Martin-Bleton, un pionnier en France de cette pratique a en effet fait installer dans les locaux de l’entreprise une salle de sieste destinée à ses employés. Mais il faut noter que seule la moitié de l’effectif de l’entreprise a adopté la sieste. En dehors de cette entreprise, la société France Télécom-Orange a elle aussi créé pour ses employés un espace de repos propice à la détente et la relaxation. On notera le cas du cabinet d’audit et de conseil PwC qui s’est également laissé tenter par cette aventure avec l’aménagement d’une salle de repos nommée « PwCool ».
Pour finir, même si pendant longtemps la sieste en entreprise a été controversée en France et dans plusieurs pays, elle devient une pratique de plus en plus courante depuis quelques années. En effet, beaucoup d’employeurs ayant compris le bénéfice de ces siestes réparatrices n’hésitent pas à équiper leurs locaux de salles de repos à disposition de leurs salariés. Le temps suggéré est une vingtaine de minutes, au-delà, cela causera l'effet inverse. 

En parler à son boss ou pas ?

Les sondages et les enquêtes sur la fatigue des salariés français ne manquent pas. Ils sont les premiers à témoigner de leurs rythmes effrénés et à revendiquer le droit à la sieste au bureau. Toutefois, au moment d’en parler à leurs supérieurs, l’affaire se complique. « Jusqu’ici tabou dans nos pays industrialisés, la fatigue au travail (et donc la sieste) est un vrai sujet de société, qui mérite qu’on s’y intéresse tant ses bienfaits sont avérés » – Charles Digby-Smith, Country Manager d’eve Sleep France. Et parmi ces bienfaits, on retrouve le bien-être des collaborateurs, ainsi que l’efficacité et la performance de l’entreprise.
Il faudra donc aux salariés des trésors d’imagination pour convaincre mais ne désespérez pas !

Donnez une note à cet article