Les 5 secrets d’un elevator pitch parfait

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    28/01/14    1
Les 5 secrets d un elevator pitch parfait

Quelques conseils pour réussir avec brio l’épineux exercice de l’elevator pitch de présentation de son entreprise en un temps limité.

Pas besoin d’être le roi de la tchatche pour réussir son elevator pitch ! N’oubliez pas : l’important est d’arriver à être bref et impactant. L’origine de l’expression elevator pitch (petite présentation d’ascenseur) résume bien l’idée : si vous rencontrez une personne importante dans l’ascenseur, vous devez, en quelques mots de présentation de votre entreprise, réussir à obtenir un rendez-vous avec elle. La présentation d’un elevator pitch est, notamment, ce qui vous sera demandé par des investisseurs potentiels. 

La préparation

Avant même de commencer à rédiger le texte qui vous servira de base pour votre pitch, clarifiez ce que vous souhaitez que votre auditoire fasse. Une fois cela bien posé, vous pourrez trouver les formules qui conviennent le mieux à la réalisation de cet objectif. Votre pitch doit être comme la bande annonce d’un film : en dire suffisamment pour éveiller la curiosité, sans donner l’impression à l’interlocuteur qu’il sait déjà tout et qu’il est « rassasié » ! Ensuite il vous faudra vous entraîner, encore et encore, pour acquérir l’aisance nécessaire pour retrouver votre confiance même dans des situations stressantes de présentations de pitch. Avant de devoir pitcher, préparez-vous mentalement, comme un athlète. Vous devez arriver le jour J avec la conviction que vous serez sélectionné. Avoir cela fermement en tête vous mettra dans la condition de la réussite. Ça a l’air d’être un détail, mais c’est souvent ce qui fait la différence. Lorsque votre tour de pitcher est arrivé, adressez-vous à votre auditoire comme comme s’ils étaient vos futurs associés, avec humilité, mais assurance.

Les 10 premières secondes

La première impression est-elle toujours la bonne ? Rien n’est moins sûr. Mais c’est tout de même cette première impression que retiendra avant tout votre auditoire. Si vous réussissez à capter l’attention et l’intérêt de vos interlocuteurs lors des 10 premières secondes, c’est gagné. Osez opter pour une entrée en matière originale, qui étonnera ou amusera votre auditoire. Beaucoup de présentations se ressemblent affreusement. Pour sortir du lot, soyez inventif et audacieux ! Vous pouvez jouer la carte de l’humour, de la provoc’ (avec subtilité), du jeu ou de la créativité. L’objectif : marquer les esprits. Dès les premières secondes, soyez énergiques et montrez votre enthousiasme. Les investisseurs recherchent avant tout une équipe motivée et débordante d’énergie. Enfin, dès le début de votre pitch, faites en sorte que l’auditoire comprenne bien l’activité de votre entreprise. énoncez clairement votre mission : à quel problème rencontré par les consommateurs votre entreprise va-t-elle répondre ? Comment ? L’enjeu doit être perçu tout de suite.

La forme

Vos gestes, la façon dont vous entrez dans la pièce, vos vêtements, votre expression faciale, comment vous vous positionnez… tout votre comportement non verbal transmettra lui aussi un message à votre auditoire. Entraînez-vous devant une glace ou filmez-vous : vous pourrez corriger quelques défauts (attitude corporelle fermée, regard fuyant, manque de gestes accompagnant le discours…). Essayez au maximum de paraître serein, prenez le temps de respirer, ne parlez pas trop vite. Pour vous entraîner à gérer votre stress, certains spécialistes conseillent de faire chez vous votre pitch avec une allumette en feu à la main. Cet exercice vous apprendra à réaliser votre pitch en situation de stress. Faites en sorte d’avoir confiance en vous et en votre produit. Essayez au maximum de traduire vos idées fortes en images, cela restera fortement gravé dans le cerveau de vos interlocuteurs. Et donnez des exemples, soyez concret : montrez que vous êtes un rêveur, mais qui sait traduire ses rêves en éléments concrets sur le terrain.

Le fond

Ne vous lancez surtout pas dans l’exercice périlleux du pitch en temps limité avec l’envie de tout dire. Vous n’y arriverez pas et vous risquerez de perdre votre auditoire en allant dans tous les sens. Appuyez sur une idée forte qui deviendra votre message principal, celui que vous souhaitez que les investisseurs retiennent. Répétez même, si vous le pouvez, une phrase « choc » qui restera gravée dans leurs esprits. Allez droit au but, sans fioritures inutiles : expliquez en quoi vous êtes différent ou pourquoi vous faites les choses mieux. Attention de ne pas juste avancer une affirmation du type « nous sommes meilleurs sur… » sans étayer par des données précises et mesurables. Bannissez toute expression trop grandiloquente telle que « nous allons vite devenir leaders » qui pourrait vous faire passer pour un naïf, un inconscient, ou un simple beau-parleur. De toute façon, restez concrets, factuels et basés sur des chiffres. N’oubliez pas tout de même de faire rêver votre auditoire. Un bon pitch est un mélange subtil entre du rêve et des chiffres, tout ce qui va réussir à convaincre les investisseurs ou jurys que votre entreprise va aller loin, très loin ! Il est donc important que vous parliez d’éléments concrets comme de votre business model ou de votre stratégie d’acquisition clients. N’oubliez pas de parler de vous et de votre équipe, c’est le plus souvent l’information la plus importante aux yeux des investisseurs, qui misent sur une équipe plus que sur une idée. Montrez en quoi vous êtes de vrais entrepreneurs, dotés d’une vision, d’une capacité de travail, et d’une envie de construire. Prouvez la complémentarité des profils dans l’équipe. Et laissez briller votre passion : c’est communicatif ! Il faut montrer votre brûlant désir de voir les problèmes des consommateurs se résoudre grâce à votre solution.

Ne pas oublier

N’hésitez pas à parler du plus gros challenge auquel doit faire face votre entreprise, à ce qui va être difficile à réaliser. Ne parlez que des choses faciles à faire peut vite donner une image irréaliste. N’oubliez pas de clairement énoncer votre objectif à travers ce pitch, ce que vous attendez de l’auditoire. Vous pouvez très bien, dès l’étape du pitch, annoncer combien vous voulez lever ou la valorisation estimée de votre entreprise. Enfin, même si vous êtes satisfait de votre pitch, ne bâclez pas la conclusion. La phrase finale doit appeler à une suite, annoncer le futur des projets. 

Donnez une note à cet article
d Vidéo
14 novembre 2014 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
1 commentaire(s)
viagra

Hello! viagra ,

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié