Satisfaire les besoins : que fait la concurrence ?

Gérald Macé et Jacques Legrand    10/06/13    0
Satisfaire les besoins

La méthode NOMEAC part du principe que l’entrée d’un produit ou d’un service sur un marché doit comporter un angle innovant pour s’imposer rapidement. En effet, on peut lancer une entreprise sans aucune innovation mais dans ce cas il faudra une force très importante en ressources (financières, humaines, de communication) pour se faire une place au milieu des concurrents. Or, dans la plupart des cas, ce sont les ressources qui manquent le plus aux nouveaux entrepreneurs. Trouver une innovation est donc obligatoire. De plus, celle-ci donne de plus grandes perspectives de développement en France et à l’international.

Comment innover ? En trouvant des solutions…. Innovantes

Dans la méthode, on enquête sur les besoins de la cible visée et on va donc trouver des désirs et des attentes peu ou pas satisfaits. Comme pour la détection des besoins, c’est l’enquête qui va nous indiquer ce que propose la concurrence (marketing de la demande) ce qui est plus simple et moins coûteux que la traditionnelle étude de marché.

Produit : prenons l’exemple du vélo

L’intuition de départ est de proposer des vélos qui sont plus visibles la nuit que les cycles actuels. Ce besoin s’exprime surtout par les parents qui ont des enfants se déplaçant à vélo pour les trajets « école- maison » et « pour jouer avec leurs copains ».
La concurrence propose des parties du vélo recouvertes de peinture réfléchissante (garde boue, pédale….) et des vêtements comportant des bandes réfléchissantes. Personne ne propose un vélo qui va plus loin dans sa visibilité. Cet axe de travail sera donc privilégié pour aboutir à retenir des solutions supérieures sur ce critère. Par exemple : surface d’éclairage très importante, pneus réfléchissants, peinture du cadre réfléchissante.

Cet exemple montre que la concurrence peut être directe ou indirecte. Dans notre exemple, on a les fabricants de vélos ou les fabricants de vêtements adaptés à la pratique du vélo.

Avantage prépondérant

L’avantage prépondérant sera choisi parmi les 3 solutions dégagées. Le cas réel à fait ressortir les vélos fabriqués avec un cadre à peinture réfléchissante. Avant de choisir l’avantage prépondérant, il faut analyser les tendances lourdes (ici sur la sécurité) pour ne pas s’engouffrer dans un simple mouvement de mode éphémère. Avec l’exemple du vélo, on est sur des mouvements de société qui depuis longtemps privilégient les outils pour faire diminuer la mortalité des usagers.

Exemple de SERVICE innovant pour sourds & malentendants

Le besoin
«Notre pays compte aujourd’hui 4 millions de sourds et malentendants. On évalue à plus de 40 millions en Europe, le nombre de personnes concernées par ce handicap, qui est aussi le premier en nombre de personnes touchées. De plus, l'allongement de l’espérance de vie a pour conséquence l'augmentation du nombre d’hommes et de femmes connaissant des problèmes de surdité avec l’âge. La communication orale représente pour les individus le vecteur principal d’échange au quotidien, et on mesure donc facilement l’importance de la privation de cette capacité».

Les réponses « concurrentes »
Les sourds utilisent plusieurs moyens pour communiquer :
-la Langue des Signes Française ou LSF
-l’oralisation et la lecture labiale, si on est à proximité
-À distance : les webcam, pour échanger à l’écran en LSF, le “Tchat’” ou messagerie instantanée, les SMS, les MMS, la visiophonie mobile ou Visio 3G, les emails, les formulaires ou les fax
Mais compter uniquement sur l’écrit provenant de personnes ignorant les spécificités du monde sourd n’est pas une solution efficace.

La réponse DEAFI, avec son avantage prépondérant
«Mettre en place la première plateforme de relation client accessible aux sourds et malentendants, opérée par des sourds et malentendants. Car pour DEAFI, un conseiller clientèle a pour vocation de communiquer efficacement avec ses clients, et qui mieux qu’un sourd peut communiquer efficacement avec un sourd ?
Il a suffi à DEAFI de développer une solution de communication « multicanaux » adaptée pour créer un environnement innovant et apporter de nouvelles réponses inédites aux attentes de qualité des entreprises et de leurs clients. 
Concrètement, DEAFI forme les vidéo-conseillers aux métiers de la relation clientèle puis pilote et accompagne leur intégration, et leur appropriation de votre métier : banque, assurance, télécommunications, services consommateurs, administration, assistance, helpdesk, hotline. Tous les métiers de la relation client deviennent accessibles » (Source : le site de DEAFI SAS, créée en 2009 http://www.deafi.com/index.php)

Quelques exemples de tendances lourdes : le low cost, l’information rapide, l’amélioration de la forme et de la santé ,les loisirs sur mesure……

Vidéo
19 novembre 2015 6
À propos de l'auteur
Gérald Macé et Jacques Legrand
Coach de créateurs d'entreprises - méthode NOMEAC
Articles similaires
0 commentaire

Pas de commentaire encore !

Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié