Un salarié peut il se confier à vous

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/12/17    
salarie peut il se confier a vous

Les relations dirigeant-salarié demeurent complexes, tant elles diffèrent en fonction du type de management ou des entreprises. Une question qui revient fréquemment à l’esprit des entrepreneurs est « Les salariés peuvent-ils se confier à leur dirigeant ? » : La confidence peut s’avérer utile d’un point de vue professionnel mais lorsqu’elle prend trop de place, elle peut également provoquer des écueils. Explications.

L’image du dirigeant évolue-t-elle ?

L’image du dirigeant fermé et rigide, à qui l’on ne peut rien confier au risque de perdre sa place, a bien évolué ses dernières années. De plus en plus d’entrepreneurs, de par leur management plus souple, laisse place à plus de liberté à leurs salariés et adopte un comportement plus ouvert. Dans les petites structures où les salariés et dirigeants sont souvent amenés à collaborer directement ou à déjeuner ensemble, on constate que le rapport hiérarchique s’efface partiellement. Un constat qui n’est pas totalement avéré, car d’un autre côté, malgré cette promiscuité, de nombreux salariés estiment qu’il n’est pas judicieux de se confier à son employeur et encore moins sur leurs problèmes personnels. On relève que 87% des Français estiment qu’il ne faut pas évoquer ses soucis avec son chef et 93% que la plupart des sujets demeurent trop tabous pour en parler, selon un sondage de Qapa, la plateforme de recrutement. Une crainte qui freine certains salariés à évoquer des ressentis parfois utiles à l’entreprise.

La confidence, un bon moyen d’adapter son management

Si un salarié tente de se confier à vous, vous pouvez prendre en compte que cette approche reste avantageuse sous certains angles.

Les conflits au sein d’une entreprise peuvent survenir à tout moment et votre rôle de manager vous pousse forcément à tenter de les gérer et si possible les éviter, avant qu’ils ne nuisent à l’entreprise. Même si vous ne souhaitez pas connaitre les détails de leur vie privée, vous pouvez encourager vos salariés à vous faire part de leur ressenti, de leur crainte ou de leur agacement dès qu’ils le peuvent, afin de remédier à la situation avant qu’elle ne prenne une mauvaise tournure. Cette

Se confier à vous représente pour vos salariés un moyen d’échapper au stress et à la pression que peut leur provoquer autant la vie professionnelle que personnelle. Montrez votre capacité d’écoute et de bienveillance, afin qu’ils puissent se confier à vous pour éviter les malentendus. Vous pourrez ainsi connaitre les raisons d’un manque d’implication qui peuvent être parfois extérieures à l’entreprise. Grâce à cette information, vous pouvez mettre en place une solution de rechange, pour que ces problèmes n’affectent pas le bon fonctionnement de l’entreprise.

Des limites à ne pas franchir

Malgré les avantages que présentent les confidences de vos salariés, veillez à toujours instaurez une certaine limite à ne pas franchir afin de ne pas nuire à vos relations professionnelles. Vos salariés se confient régulièrement à vous et ce même sur des sujets qui n’empiètent pas sur leur vie professionnelle : vous êtes alors amené à créer des liens et à entretenir une relation parfois amicale qui va bien au-delà du travail. Mais il vous faut prendre en compte que vous devez rester objectif. Lorsque ce même salarié commet une erreur ou adopte un comportement inadapté à l’entreprise, vous devez pouvoir le recadrer ou le sanctionner. Votre crédibilité peut se voir largement atteinte lorsque les relations intimes prennent le dessus. Ce type de conflit nécessitent parfois de faire des sacrifices afin de distinguer le professionnel et le personnel et de devoir instaurer des distances ou mettre un terme à ce type de relation pour le bien-être de votre entreprise.

Etablir un climat de confiance

Pour éviter ce genre d’écueil, couper court ne représente en rien une solution efficace. Bien au contraire, il vous est nécessaire d’instaurer un climat de confiance qui permet à vos employés de parler librement de leur ressenti professionnel et des causes personnelles qui pourraient l’affecter. Ce climat de confiance doit demeurer limité pour ne pas laisser place aux débordements des relations devenues trop amicales. Tentez de préserver votre vie sociale et vos amis en dehors de votre entreprise, pour faire une vraie coupure avec votre monde professionnel et ne pas être amené à trop de proximité avec vos salariés. Gardez avec eux des relations cordiales et sereines, toujours ponctuées d’une pointe d’humour et d’une bonne ambiance.

Un retour qui ne peut être entier

Et vous, en tant que chef d’entreprise, pouvez-vous en retour vous confier à vos salariés ? La réponse est claire ! Si vous pouvez à la fois révéler certains aspects de votre vie privée, vous devez garder une part qui ne regarde que vous, car étaler vos ressentis et vos sentiments aux yeux de tous peut nuire à votre crédibilité : mesurez vos confidences ! Les problèmes professionnels ne doivent pas être évoqués à tout bout de champs au risque d’effrayer vos collaborateurs : un potentiel échec, la perte de nombreux clients, ou un retard conséquent dans un paiement risque de paniquer vos troupes. Confiez-le leur quand le besoin s’en fera vraiment ressentir : c’est-à-dire au bon moment !

Donnez une note à cet article