Un salarié doit-il vraiment évoluer ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     15/04/16    
salarie doit vraiment evoluer

Gratification financière ou évolution de carrière, chercher à progresser au sein de l’entreprise sert toujours les intérêts du salarié. Plus encore, la formation de l’employé est même devenue une obligation à laquelle se soumettent toutes les entreprises. Comment un salarié peut-il donc évoluer ?

Former le salarié pour améliorer le rendement de l’entreprise

L’évolution de l’entreprise s’inscrit dans le temps. Autrement dit, l’entreprise améliore son rendement et ses techniques de travail en tenant compte des nouvelles exigences du marché. La formation du salarié apparaît donc comme une réponse à la compétitivité entrepreneuriale. 

Pour continuer à assumer ses fonctions au sein de l’entreprise, l’employé doit être prédisposé à évoluer. C’est le seul moyen pour lui de s’adapter à ses fonctions en appliquant des techniques de travail modernes permettant de gagner du temps et d’acquérir de meilleurs résultats :

-Améliorer ses compétences
-Maîtriser les moyens technologiques contemporains
-Etre en phase avec l’esprit entrepreneurial de l’époque

Depuis le 7 mars 2014, la formation du salarié est devenue une obligation pour les entreprises. L’entretien professionnel est même stipulé par le texte de Loi n°2014-288, article L.6315-1dans le but de construire le projet professionnel du salarié en cohérence avec les nouveaux besoins de l’entreprise et les évolutions du secteur d’activité.

Quels types d’évolutions pour le salarié au sein de l’entreprise ?

L’idée selon laquelle le salarié occupe un poste immuable au sein de l’entreprise est bien révolue. Aujourd’hui, on parle d’employés multitâches capables de s’adapter à toute circonstance entrepreneuriale :

-Développement des compétences du salarié : Adapter le savoir-faire de l’employé aux nouvelles exigences de son poste en conservant le même emploi au sein de l’entreprise.

-Promotion du salarié : Aider le salarié à accéder à une qualification plus élevée qui lui permet d’augmenter ses revenus tout en gardant son poste.

-Adaptation du salarié aux nouvelles technologies au sein de l’entreprise : Préparer les employés dont le poste est menacé de suppression ou de mutation.

-Conversion professionnelle : Solliciter un nouveau savoir-faire de l’employé pour le muter à un autre poste tout le gardant parmi l’effectif de l’entreprise.

-Gestion de l’entreprise : Étendre les compétences de l’employé et l’impliquer davantage dans les secteurs de l’économie et de la gestion pour lui permettre une meilleure compréhension de l’enjeu global de l’entreprise.

5 démarches personnelles du salarié pour évoluer en entreprise

Même si la formation proposée par l’entreprise apparaît comme une solution efficiente, le salarié peut également donner du sien pour progresser à son rythme et atteindre ses objectifs de carrière :

1-Il peut se porter volontaire pour les tâches non-rémunérées et ainsi acquérir plus d’expérience et étendre son champ de connaissances professionnelles.

2-Il peut construire son réseau au sein de l’entreprise et à l’extérieur. Certaines opportunités peuvent être au rendez-vous. 

3-Il peut profiter des vacances pour s'exercer à des tâches complexes. Il aura plus de temps pour se rattraper en cas de défaillance.

4-Il peut demander à ses collèges de le coacher dans les domaines de spécialités qu'il maîtrise le moins.

5-Il peut choisir lui-même des formations complémentaires dans le domaine de l’informatique, du marketing, etc.

L’évolution au sein de l’entreprise permettra au salarié d’acquérir plus d’aisance et de facilité à accomplir les tâches relatives à son emploi.

Donnez une note à cet article