En 2016, le salaire est-il encore la seule source de motivation des salariés ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     25/01/16    
salaire seule source motivation salaries

Pour de nombreux employés et ce quel que soit le secteur d'activités et les entreprises étudiées, le salaire reste un des éléments centraux de la motivation. La rémunération importe grandement dès lors qu'il s'agit de choisir un emploi et de le conserver sur le long terme. Un salarié dont le salaire n'est pas estimé comme suffisant peut vite devenir un frein à la motivation de ce même salarié, voire pire, il peut être une véritable cause de démission. Il est donc de votre ressort, en tant que chef d'entreprise, de tout mettre en œuvre pour que vos salariés s'estiment être payés à leur juste valeur et que la rémunération qui leur revient soit suffisante et motivante.

Mais le salaire est-il encore aujourd'hui, en 2016, la principale source de motivation pour les salariés qui entrent sur le marché du travail et ceux qui n'ont encore que quelques années d'expérience ? N'existe-t-il pas d'autres sources de motivation ?

Une situation différente par le passé

Par le passé, force est de constater que les salariés étaient amenés à rester longtemps dans la même entreprise. Il n'était pas rare de trouver des employés qui étaient restés dans la même boîte pendant environ 10, 15 ou 20 ans, et ce tout en gardant la même motivation et le même attachement à leur entreprise. Le salaire était donc un critère important, certes, mais les écarts salariaux étaient encore suffisamment faibles entre chaque entreprise et à poste équivalent pour justifier des pertes de motivation ou des décisions de départ. Les raisons d'un départ étaient toutes autres, et les possibilités de retrouver un emploi derrière également. La situation du marché de l'emploi à cette époque était telle qu'il était tout à fait possible, pour ceux qui prenaient la décision de changer d'entreprise, d'en trouver une autre en toute facilité, les entreprises à cette époque étant largement plus promptes aujourd'hui à l'embauche.

Des changements en profondeur

De nos jours, des changements majeurs ont eu lieu : les salariés ne sont plus prompts à rester plusieurs années dans la même entreprise, une évolution de carrière se calcule difficilement dans la même entreprise, les perspectives sont toujours meilleures dans les autres entreprises, et pour ce qui est du salaire, c'est aujourd'hui une variable secondaire. En effet, le salaire n'est plus l'arme principale des entreprises pour attirer des salariés qualifiés et reconnus. Selon une récente étude, 37% des salariés interrogés ont confié avoir changé d'emploi tout d'abord par nécessité, 18% pour la sécurité de l'emploi et le climat de travail, seulement 17% pour l'aspect financier. Il faut aujourd'hui un véritable climat social de qualité, une ambiance de travail propice à l'absence de stress et de pression, tout un ensemble de critères qui poussent les salariés à rester quelques années de plus dans la même entreprise. Il suffit de jeter un coup d'œil au classement "Great Places to Work" pour prendre la mesure de l'importance qu'accordent les entreprises à l'existence d'un bon climat social pour leurs employés. 

En toute certitude, le salaire n'est plus la principale source de motivation. Il suffit de se tourner du côté d'entreprises comme Air France ou Orange, où les climats sociaux sont parfois délétères pour comprendre que l'aspect pécuniaire ne l'emporte plus sur le reste, sur les conditions générales de travail. Un changement important, symbolique de notre époque où la qualité de vie prend le pas sur l'aspect financier et économique. L'argent motive le salarié oui, mais cela ne suffit plus aujourd'hui.

Donnez une note à cet article