Sachez résister à la pression

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     17/10/18    
sachez resister pression

Souvent considéré comme un marathonien plus qu’un sprinter, le chef d’entreprise doit apprendre à résister à une pression permanente et savoir s’adapter pour résister sur le temps. Comment résister à la pression ?

Prendre quelques minutes pour réfléchir 

Il n’est pas rare en tant que chez d’entreprise d’avoir des « coups de pression ». Lorsque cette situation vous arrive, cherchez d’abord à retrouver votre calme. De nombreux exercices respiratoires existent qui peuvent vous permettre de relâcher la pression et de retrouver vos esprits. Une fois votre calme retrouvé, laissez votre tâche de côté et prenez du recul par rapport à la tâche qui provoque chez vous un pic de pression. Faites le tri entre ce que l’on vous impose et ce que vous avez rajouté dans votre liste. Une fois vos tâches différenciées, demandez-vous ce qui est réalisable dans le laps de temps qui vous reste et réorganisez vos priorités. Faites le tri entre ce que vous contrôlez et ce qui ne dépend pas de vous. Vous pourrez ainsi mieux relativiser et vous concentrer sur ce que vous pouvez déjà faire. La pression ressentie est souvent due à une pression que l’on se met à soi-même. Demandez-vous si la tâche concernée est véritablement nécessaire ou non. 

Acceptez que vous ne puissiez pas forcément tout faire 

On considère souvent que ne pas réaliser ce qu’on devait équivaut à se résigner à accepter ses limites. Un sentiment de faiblesse apparaît alors qu’en réalité il s’agit juste d’accepter que cela ne sera pas possible. Pour éviter que votre stress augmente, évitez donc de combattre ce sentiment car vous ne pourrez changer tous les éléments. Le tout reste de composer avec afin de faire évoluer le tout. Si vous n’arrivez toujours pas à lâcher prise, repérez les messages contraignants qui vous en empêchent. « Je dois être fort » « je dois absolument montrer que je sais faire » « je dois faire des efforts »… En réalité, vous êtes en train de vous imposer une conduite que vous ne devez parfois pas forcément tenir dans tous les cas. 

Entrez dans l’action tâche après tâche

Une fois votre calme partiellement retrouvé et lorsque la pression devient trop forte, ne pensez plus à l’ensemble des tâches que vous avez à réaliser. Commencez une tâche et finissez-là. Il s’agit de traiter. Petit-à-petit votre « to do list » (ndlr : liste des tâches à faire) devrait se réduire. Un sentiment de devoir accompli devrait se faire ressentir à chaque nouvelle tâche accompli. Plus vous serez proche de la fin, plus votre sentiment de satisfaction devrait augmenter. 

Apprenez à nuancer vos émotions et vos réactions

Un client qui appelle et vous entrez dans une situation de vive émotion, d’urgence et de stress ? Vos salariés arrivent avec un peu de retard et cela vous énerve ? Prenez du recul.Réfléchissez au problème qui revient et analysez-le. Posez-vous les bonnes questions sur l’émotion que vous ressentez et le comportement que vous adoptez. Vous pourrez ainsi voir lorsque vos réactions deviennent disproportionnées et apprendre à nuancer.

Donnez une note à cet article