Rompre la solitude du dirigeant

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/05/17    
rompre solitude dirigeant

L’entrepreneur ne doit pas s’isoler des autres en s’enfermant dans son activité professionnelle. Mais comment faire pour rompre la solitude, phénomène si souvent observé parmi les dirigeants, et en particulier chez les entrepreneurs ? Voici quelques conseils.

Participez à des soirées networking.

Il s’agit d’un bon moyen de glaner des conseils à droite et à gauche. Ces événements demeurent particulièrement importants pour les dirigeants de TPE et PME, car vous pourriez y retrouver de nombreux chefs d’entreprise qui évoluent dans votre bassin économique ou votre secteur. N’hésitez pas à contacter les clubs d’entrepreneurs, il en existe des dizaines de petite ou moyenne envergure. En revanche, n’oubliez pas que vous n’êtes pas là pour faire du commercial. L’objectif majeur reste de se changer les idées et de rencontrer vos pairs pour établir des relations. Pensez aussi à participer à des conférences, ateliers ou petits déjeuners professionnels. 

Faites du sport et engagez-vous dans des associations.

Bien qu’une entreprise demande beaucoup de temps, il reste essentiel d’en garder un peu pour soi. Vous investir dans une association vous permettra de soutenir une cause et de rencontrer des personnes qui partagent vos convictions. Il s’agit d’un bon moyen de nouer des liens en dehors du quotidien de l’entrepreneuriat ! Vous pouvez également utiliser votre temps libre pour faire du sport. Cette activité vous apportera bien-être et santé. Vous engager dans un club sera également un bon moyen de vous divertir et d’agrandir votre réseau en rencontrant des passionnés. 

Travaillez au sein de locaux physiques.

Travailler de chez-soi apporte de nombreux avantages, comme la flexibilité des horaires, mais également des inconvénients. Cette solution ne remplace pas la proximité et les échanges en face-à-face, plus spontanés. En vous focalisant uniquement sur le télétravail, vous ne sortez pas de votre cercle familial et ne rencontrez personne. Il demeure important de se rendre au sein de locaux physiques pour effectuer ses tâches quotidiennes. Préférez également les open space, voire le coworking ou les centres d’affaires aux simples bureaux. Vous rencontrerez ainsi des personnes qui travaillent dans d’autres entreprises et ne resterez pas isolé. Si vous travaillez au sein de bureaux fermés, n’hésitez pas à vous promener dans les couloirs et à rendre des visites à vos collaborateurs pour savoir si tout se passe bien. 

Pensez à vous associer.

Si vous vous sentez seul dans l’aventure entrepreneuriale, peut-être le temps est-il venu de réfléchir à une association. Bien sûr, entreprendre en solo comporte des avantages, dont celui de rester seul maître à bord ! Mais être associé permet de pouvoir se reposer sur une personne de confiance en cas de coup de mou. Avec votre associé(e), vous pourrez échanger régulièrement sur les difficultés que vous rencontrez au quotidien. Avoir la possibilité de dialoguer en toute liberté avec quelqu’un de votre stratégie, vos objectifs et votre business demeure rassurant et vous sortira de votre sentiment d’isolement. 

Travaillez en réseau ou avec des partenaires.

Afin de ne pas vous isoler de vos collaborateurs, travaillez avec vos équipes en mode projet. Concrètement, pensez à associer des personnes différentes, qu’il s’agisse d’employés travaillant dans des entités différentes dans la société, voire même des clients ou des prestataires externes, dans le but de créer un nouveau produit ou service par exemple. Cela évite à vos collaborateurs de participer à des projets sans interagir entre eux et contribue à rompre votre solitude puisque vous êtes amené à synchroniser, coordonner le travail de chacun des participants et à communiquer avec eux ! 

Sollicitez le soutien de vos proches…

Au moment de la création d’une entreprise, l’entrepreneur ne doit pas rester seul au risque de se décourager. Savoir s’entourer fait partie des prérequis de l’entrepreneuriat. Afin de vous sentir soutenu, pensez à solliciter votre entourage familial dès le début du projet ! Cet accompagnement ne devra pas se limiter aux prémices de l’entrepreneuriat. Tout du long de cette expérience, le chef d’entreprise doit pouvoir compter sur ses proches (amis ou membres de la famille) et/ou ses associés. Souvent, les parents nourrissent des peurs légitimes pour leurs enfants qui se lancent dans l’entrepreneuriat, dans le cas où ils ne connaissent pas ce milieu. Ce sentiment s’atténue avec le temps, et si vous parvenez à leur expliquer concrètement ce que vous faites tout en sollicitant leur soutien, ils se révèlent alors de formidables supports. 

Donnez une note à cet article