Les risques du web entrepreneuriat

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/06/17    
Les risques du web entrepreneuriat

Site web, plateforme, e-commerce, application, … Beaucoup de créateurs souhaitent ou songent à construire une solution digitale sans rien connaître au monde du web. Heureusement, entreprendre dans ce domaine sans en être expert est possible. Mais une batterie de risques et d’erreurs classiques sont à éviter.

La technique : association ou agence

Si vous n’êtes pas « né » dans le milieu ou ne possédez pas encore un bon réseau, il sera dur de vous associer avec un technicien pour monter votre projet. C’est pourtant l’un des critères attendu par la plupart des fonds d’investissements, preuve de l’importance d’un fondateur-technicien. Vous devez alors vous tourner vers une agence, ou un free-lance. Peu de bonnes agences seront à même d’accompagner votre démarrage, et leur relation avec les start-ups n’est malheureusement pas souvent fructueuse. La première difficulté vient de la complexité à déterminer un devis pour votre solution, à cause du manque de retour que vous avez. Cette incertitude peut vous conduire à « cramer » 90% de votre capital. Bon nombre d’entrepreneurs avoue avoir tout dépensé lors de la confection de leur produit, et regrette de n’avoir pu prendre de la vitesse après, n’ayant plus de capital pour la communication et le marketing.

Changer de model

Les agences réactives et dites « agiles » vont vous permettre des changements de dernière minute (ce qui vous entraîne à modifier votre solution à n’importe quel moment), qui peuvent ne rendre que plus instable ou incertain votre lancement. Si le travail confié à un free-lance ou à une agence traîne dans le temps, et consume indirectement votre capital, vous serez tenté de simplifier ou de sacrifier une partie de votre site/application pour accélérer le processus. Ce qui, encore une fois, bouleverse votre stratégie de départ. Le lean start-up est une stratégie à adopter dès le départ, mais risquée quand elle n’est pas organisée.

Le risque de la concurrence

Si votre entrée sur le marché n’est pas particulièrement rapide, d’importants acteurs ayant plus d’expérience que vous sur le secteur pourraient copier votre innovation. Il vous serait alors beaucoup plus difficile de vous différencier et d’affirmer votre positionnement.

La réglementation

Vous devez être très prudent si votre structure juridique est instable. Les possibilités offertes par les nouvelles technologies sont parfois à la limite de ce qui est autorisé par la loi, notamment avec les nouvelles lois ou celles qui ne sont pas encore en vigueur. Les questions de la copie ou de la concurrence sont par exemple très épineuses en France. Les exemples d'Airbnb dans la location de logement d’appoint ou d'Uber dans le marché des VTC en témoignent. 

Les risques de dépendance technologique

Pour une start-up, il est dur de réaliser d’immenses études de marché ou d'importants tests techniques. Ce qui fait que l’utilisation de votre solution digitale n’est pas toujours assez éprouvée. Les risques sont classiques : bug lors de la croissance et de l’affluence de personne, technologie dépassée ou rapidement désuète, problème de propriété intellectuelle, copie, etc… Evidemment, ces problèmes entraînent de la perte client mais aussi un gel de vos gains si votre business model repose entièrement sur votre site/application. Ajoutons que les désavantages de faire appel à un free-lance ou à une agence sont de devoir les rappeler en cas de problèmes techniques (par exemple, une saturation des serveurs), et ainsi de perdre de nouveau du temps.

Donnez une note à cet article
Nos vidéos

À propos de l'auteur

Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale

Dynamique Entrepreneuriale