Dans votre réseau, à quels jeux joue-t-on ?

Patricia Moerland     30/09/13    
reseau

Si vous avez l’intention d’aborder cette rentrée par un petit ménage d’automne dans vos contacts, voici 6 profils anti-réseaux clairement identifiables, candidats à une mise en quarantaine.

La collectionneuse : 

Elle revendique bientôt 3000 contacts sur son réseau préféré et presque autant sur les autres. Elle en est fière : sa performance est, selon elle, inégalée. Son nombre de connexions augmente chaque jour davantage : c’est une fan du clic. Evidemment, elle accepte tout le monde, même les profils sans photo… ni nom. Seul le chiffre l’intéresse mais elle prétend être encore loin du record ; certains auraient provoqué l’explosion du compteur ! Pourtant, cette professionnelle de l’enfilage de contacts n’a toujours pas de clients et cherche désespérément une solution.

Le butineur :

 Il adore le changement, le mouvement, les nouvelles rencontres. Il le dit, c’est autour du buffet qu’il tient ses meilleures discussions… les plus brèves possibles. Entre deux amuse-bouches, toujours avenant, il vous glisse quelques mots sympathiques. Si la réponse lui convient, il monopolise la parole pour parler de lui, sinon il tourne vite les talons. D’ailleurs, vous attendez toujours la mise en relation qu’il vous avait promise. Il trouve affligeant d’avoir disparu de certaines listes de contacts. 

La guetteuse :

 « Tout voir et tout savoir », c’est sa devise non exprimée. Adepte du « il paraît que », elle vient se rendre compte, en personne, s’il est vrai qu’un certain réseau est en train de reprendre du nerf. On lui a dit que veiller est important pour son business ; elle y met donc du cœur à l’ouvrage. Elle détient la dernière info croustillante sur chaque réseau. Son vrai nom n’apparaît jamais nulle part. C’est la reine du pseudo : elle ne manque pas de vous faire remarquer qu’elle apprécie votre statut du 20 septembre « retweeté » … non, pas par elle, par le réseau de Rosemarie.

Le fagociteur :

 Il a un carnet d’adresses « long comme çà » ! Il ne manque jamais aucun événement ; toujours prêt à recommander quelqu’un, même si le profil ne colle pas tout à fait au besoin. Il est de tous les rendez-vous et veut garder le contrôle, toujours à l’affût d’une proie intéressante. Compte tenu qu’il est là pour étaler son pouvoir, il se charge de conduire les brebis égarées vers son propre réseau, où l’herbe est, d’après lui, plus verte.

La ragoteuse :

 Votre réseau ne bouge pas, il ne lui apporte rien, dit-elle à qui veut l’entendre. Elle ne fréquente pas ces réseaux où les gens ne sont pas « de son niveau ». Pourtant elle y est toujours présente pour glisser une parole acerbe sur la soirée networking où elle s’est rendue la veille … « juste pour voir comment c’était ».

Le démanteleur : 

Dans ce réseau, il y a du « beau monde » qu’il aimerait bien avoir chez lui. Alors il est prêt à tout pour s’approprier ces quelques joyaux. Il tente de déboulonner un à un les piliers qui en font le succès. Dès que sa mission d’en détourner quelques « pointures » aboutit, il s’étonne innocemment que ce réseau, à la réussite quasi-acquise, n’aie pas su les retenir. 

Tous ont en commun de rechigner à signer une charte de bonne conduite. Le médecin des réseaux formule l’avis suivant : si vous considérez le réseau comme un champ de bataille, il est tout de même trois règles à respecter vis-à-vis de l’adversaire, si tant est que le réseau en soit un : ne le frappez jamais s’il est à terre, portez-lui assistance s’il est en danger, respectez toujours son image. 

Bon réseautage d’automne !

Nos tools !

Rejoignez un club d'entrepreneurs !
Rejoignez un club d'entrepreneurs !

Le Club Dynamique est un club 100% entrepreneurs basé sur une vision plus humaine du business. Nous sommes des générateurs et facilitateurs d'opportunités !

CLIQUEZ ICI