Les relations presse : 15 conseils pour faire la une !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    21/02/17    1
Les relations presse conseils pour faire la une

Vous avez l’impression que les médias vous boudent ? Ils ne reprennent jamais vos communiqués de presse ou presque ? Voici quelques conseils qui vous permettront de leur faire tendre l’oreille !

Se constituer une bonne base de journalistes

Inutile d’envoyer votre communiqué de presse à la terre entière. Sélectionnez les médias susceptibles d’être intéressés par votre secteur. Et ciblez les bons journalistes dans la rédaction (le chef de rubrique du thème qui vous intéresse). Vous trouverez les contacts dans l’ours des journaux, dans la rubrique contacts des sites, ou sur les sites des émissions radio ou télé. Et n’oubliez pas : l’envoi d’un communiqué de presse ne suffit généralement pas. Relancez les journalistes par téléphone, demandez-leur ce qu’ils en ont pensé et flairez les opportunités en parlant avec eux. Pour optimiser vos chances de faire l’objet d’un article, soyez présent dans les différents évènements et conférences liés à votre secteur. Les journalistes qui vous intéressent y seront sûrement aussi. Vous pourrez facilement créer un contact et réfléchir ensemble à des opportunités.

Connaissez bien les médias auxquels vous vous adressez

Réalisez plusieurs types de communiqués de presse en fonction des genres de médias que vous ciblez. Mieux, personnalisez les communiqués en fonction du média ciblé et soyez force de proposition. Si vous savez qu’un journal publie chaque jour une rubrique « insolite » par exemple, et que justement l’idée de votre entreprise est hors du commun, contactez le bon chef de rubrique et proposez-lui directement de traiter votre sujet dans sa rubrique Insolite. Vous pouvez d’ailleurs le préciser directement dans l’objet de votre email.

Avoir un concept d’entreprise original

Les journalistes sont à l’affut des start-ups ayant un concept insolite ou très innovant. Ils savent bien qu’un petit article sur une entreprise hors du commun attirera plus de lecteurs qu’un speech à tendance geek sur un nouveau progiciel high tech ! Pensez à l’entreprise Couettabra (qui commercialise, comme son nom l’indique, des couettes à bras !) qui avait bien fait parler d’elle lors du très rigoureux hiver 2013. Autre exemple, la start-up Lendemain de soirée, et son service de nettoyage d’appartement, avec livraison de petit-déjeuner, après une soirée, a obtenu plusieurs parutions presse lors de son lancement.

Surfer sur l’actu

Comment placer un pitch sur son entreprise dans les pages « actus » des journaux ? Tout simplement en surfant sur les évènements avec habileté. Vous pouvez essayer déjà en amont de vous placer dans les fichiers des journalistes comme un expert d’un sujet en rapport avec votre entreprise. Dès qu’une actualité en lien avec votre secteur tombe, vous aurez des chances d’être contacté pour réagir. Autre bon plan, relier sa communication à une actu « chaude ». C’est l’option qu’avait choisit la fondatrice du site de vente de ligne de vêtements pour femmes enceintes Envie de fraises. En 2011, alors que la France entière se demandait si Carla Bruni était enceinte ou non, la fondatrice a la bonne idée de publier sur le compte Facebook de l’entreprise « Alors Carla, envie de fraises ou pas ? ». En quelques minutes, les fans de la page réagissent massivement et partagent le commentaire. L’entrepreneure pressent qu’il y a donc quelque chose à faire avec cette petite phrase. Elle contacte le magazine Libération et achète pour le lendemain un espace pub pour la couverture. Elle y publie simplement cette petite phrase et l’adresse du site. Les réactions ne se font pas attendre, la publicité est reprise et commentée dans de très nombreux médias, amusés par le petit clin d’œil drôle et léger de la publicité. Le site bénéficie d’une retombée presse nationale, et même internationale !

Faire une annonce choc

Ça ne coûte pas grand-chose, et ça peut faire des miracles ! Imaginez une annonce étonnante, voire insolite à envoyer à la presse. Si la déclaration est suffisamment crédible et originale, vous pourriez bien faire le buzz dans les médias. Une start-up britannique a utilisé avec brio cette stratégie et a réussi à faire parler d’elle dans le monde entier. En août 2012, juste après la victoire d’Usain Bolt au 100m, l’entreprise de livraison rapide Shutl envoi une lettre au sportif. La start-up, qui se déclare détenir le record de la livraison pour sites e-commerce la plus rapide au monde, demande à Usain Bolt quelques conseils pour améliorer encore ses performances en terme de rapidité. En échange, la start-up s’engage à le payer en McNuggets (avant sa finale aux J.O, il avait mangé un McNuggets ) ! L’info a fait le tour du monde. Mais l’histoire ne dit pas si Usain Bolt a accepté le deal ! Autre annonce qui, à l’époque, avait bien fait parler d’elle : une marque anglaise de produits pour bébés avait, en 2012, envoyé une proposition d’embauche à la fille de David et Victoria Beckham, Harper. La start-up demandait au bébé star de devenir son égérie. Si la petite fille n’a pas répondu à l’appel, les journalistes, eux, se sont rués sur l’info.

Communiquer sur une levée de fonds

La signature d’une levée de fonds est toujours l’occasion de se faire connaître de la presse spécialisée. Dans le cas de levées de fonds plus importantes, c’est la presse dans son ensemble qui peut être intéressée par l’info et vouloir en savoir plus. Prenez l’exemple de Criteo : l’entreprise n’a vraiment commencé à faire parler d’elle qu’à partir du moment où elle a réalisé son impressionnante levée de fonds de 30 millions d’euros.

S’engager

Prôner une cause et se placer comme son porte-parole est un bon moyen de faire parler de soi et de son entreprise. Même si les entrepreneurs qui s’engagent ne le font pas pour faire le buzz autour de leur start-up, la conséquence est bien là. Par exemple, de nombreux entrepreneurs du mouvement des Pigeons ont été interviewés dans les médias cette année. Pareil pour les trois entrepreneurs ayant cosignés le manifeste des Moineaux, faisant suite au mouvement des Pigeons.

Publier des sondages et des livres blancs

Transmettre aux rédactions des différents médias en lien avec son cœur de métier des sondages, baromètres ou livres blancs réalisé par votre entreprise est un bon moyen de faire parler d’elle. Réalisez des sondages pertinents par rapport à votre secteur, si possible en lien avec l’actualité, ou réalisez des livres blancs, ces textes faisant un état des lieus d’une situation et proposant des solutions pour la faire évoluer. Vous vous placerez ainsi comme la référence de votre secteur dans la tête des journalistes. Les fondateurs de la start-up Dogfinance maîtrisent très bien cette méthode depuis le lancement de leur activité. Ils communiquent régulièrement études et livres blancs sur leur secteur, la finance.

Participer à des concours pour entrepreneurs

Vous n’avez peut-être pas d’argent pour financer une campagne de communication, mais les organisateurs des concours liés à l’entrepreneuriat, eux, disposent de ce budget. En étant lauréat d’un concours, vous bénéficierez d’une couverture médiatique liée à l’évènement. De plus, les médias se tourneront plus volontiers vers vous : dès qu’ils voudront faire intervenir un entrepreneur, ils auront le réflexe de chercher du côté des lauréats des concours dédiés. Les start-ups Smartgrains et Marlette par exemple, toutes deux lauréates de concours liées à l’entrepreneuriat, ont bien fait parler d’elles dans les médias suite à leurs victoires.

Valoriser son expertise

Envoyer aux médias des tribunes d’expert ou des propositions d’expertise liées à votre secteur d’activité est un excellent moyen d’être sélectionné pour vous exprimer dans les médias, et donc pour faire parler de votre entreprise. Prenez exemple sur Gilles Babinet, serial entrepreneur et fondateur de l’entreprise Captain Dash, spécialisée dans le traitement des big data. En se plaçant comme un expert de la question, Gilles Babinet est souvent invité sur des évènements relayés par la presse, ou directement interviewés dans les différents médias. Cette stratégie lui permet à chaque fois de donner de la visibilité à son entreprise.

Faire preuve d’originalité

Si vous pensez taper dans l’œil des journalistes avec votre dossier de presse qui ressemble au mot près aux 100 autres qu’ils reçoivent chaque jour, vous vous trompez ! Pour attirer l’intérêt des journalistes et avoir la chance de faire l’objet d’un article ou d’une participation à une émission, faites en sorte de vous démarquer. Stop aux sempiternels communiqués de presse qui ressemblent à un argumentaire commercial. Soyez audacieux et inventif. Pensez par exemple à la chaîne de télévision National Geographic qui, en 2012, pour lancer sa nouvelle émission dédiée aux reportages sur les personnes qui se préparent à la fin du monde, avait envoyé aux journalistes un dossier de presse un peu spécial… Une boîte, livrée par un coursier en camisole et masque à gaz, contenait un kit de survie pour résister au chaos : un guide de conseils de survie, un masque à gaz, une boussole, des vidéos, et une application de survie, créée spécialement pour l’occasion. Inutile de dire que toutes les rédactions en ont parlé !

Traquer les demandes de témoignages

Connectez-vous aux comptes Twitter et Facebook des différents médias web, TV et presse : certains y diffusent les types de profils qu’ils recherchent pour leurs prochains sujets. Contactez sinon directement les médias pour connaître leur calendrier rédactionnel. Dans tous les cas, dès que vous sentez qu’un sujet ou un profil recherché correspond bien à votre cas ou au secteur de votre entreprise, soyez force de proposition.

Suscitez la curiosité

Si vous souhaitez faire parler de votre entreprise dans les médias, vous pouvez essayer la technique dite du « teasing ». Cette méthode vise à éveiller la curiosité de vos interlocuteurs en lâchant quelques informations, sans non plus trop en dire. Inspirez-vous des Daft Punk qui, pour le lancement de leur nouvel album en 2013, ont donné une belle leçon de marketing en pratiquant subtilement la stratégie du teasing. Le groupe a d’abord dévoilé quelques secondes de leur premier titre, Get Lucky, avant d’en laisser filtrer un peu plus. Les fans, aussi bien que les journalistes, se sont mis en quête d’une éventuelle fuite du morceau entier afin d’être les premiers à révéler le clip. Entre éléments dévoilés au compte goutte et rythmes qui ont réussi fuité (sûrement divulgués volontairement par la production), le morceau a fait le buzz… et est devenu un tube !

« Acheter » les journalistes !

C’est bien connu, les journalistes de la presse féminine sont couverts de cadeaux en tous genres. Les marques le savent bien : pour avoir une chance de faire parler de leurs produits, il faut « amadouer » les journalistes en leur offrant leurs crèmes ou leurs vêtements ! S’il ne suffit pas de compter sur cela pour être sûr de voir votre entreprise mise à l’honneur dans un magazine ou à la télé, ce sera tout de même un plus. Si vous commercialisez un service, n’hésitez pas à inviter les journalistes à tester votre offre. Votre entreprise ne fait pas de produits ou service à tester facilement ? Pas de soucis, pensez à un « goodies » en rapport avec le thème de votre activité. Le site de rencontre dédié aux maghrébins Mektoube avait par exemple eu la bonne idée de faire livrer aux journalistes une boîte de pâtisseries orientales. Bien vu : on ne résiste pas à la douceur d’un baklava !

Ne pas commettre une des erreurs « fatales » !

Il y a quelques erreurs qui, si vous les faites, pourraient bien précipiter votre communiqué de presse dans la poubelle des journalistes : faire des fautes d’orthographe, mettre un titre complètement banal (ou un objet passe partout pour un email), survendre votre produit, envoyer un communiqué trop long, présenter plusieurs informations différentes dans un même communiqué ou encore envoyer des communiqués de presse tous les jours. Ne riez pas, certains le font !

Donnez une note à cet article
d Vidéo
19 novembre 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
1 commentaire(s)
test

qsdsqd

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié