Comment recruter le bon stagiaire ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     20/01/17    
Comment recruter le bon stagiaire ?

Qu’il soit question de repérer de nouvelles compétences en vue de futures embauches ou d’augmenter son capital humain pour faire face à un surcroît d’activité en renforçant ses équipes, il existe des méthodes de recrutement pour ses stagiaires. Il faut d’ailleurs savoir adapter son processus de recrutement selon la nature des missions proposées et donc selon le profil du candidat que vous souhaitez intégrer.

Le recrutement des stagiaires est d’autant plus d’actualité que, selon les estimations, le nombre d’entreprises françaises y ayant fait appel aurait doublé en l’espace de 6 ans. 

Attirer les meilleurs profils n’est pas chose facile. En tant que recruteur, vous devez choisir le stagiaire détenant le profil le mieux adapté et établir, en quelque sorte, un plan d’action.

La phase préparatoire

Dans cette phase, il est important de bien définir les besoins de votre entreprise. De cela découle les missions que vous allez solliciter et le profil du candidat recherché. Dans la logique « Time is money », cette phase de réflexion est primordiale. Des erreurs de recrutement font perdre du temps à l’entreprise. Qu’est-ce que le temps pour l’entreprise ? Vous l’aurez compris …

Revoyez vos objectifs en vous appuyant sur votre problématique et sur votre projet de départ. Demandez-vous quels sont les résultats que vous souhaitez obtenir.

A partir de ces éléments, établissez la mission que vous allez confier à votre stagiaire. Cette mission comprend les tâches à accomplir ainsi que les différentes étapes du projet. L’enjeu est de parvenir à établir une mission qui soit aussi bien valorisante pour le stagiaire que profitable pour vous.

Une fois la mission définie, vous devez déterminer le profil recherché. Pour ce faire, il faut porter votre attention sur le niveau de formation à cibler, le niveau d’études (diplômes), les expériences professionnelles, spécifiques ou non, les qualités techniques, relationnelles et organisationnelles.

S’en suit la partie concernant la période ou durée du stage. Vous vous devez de choisir la période la plus propice pour recevoir un stagiaire. Elle s'évalue en lien avec l’activité de votre entreprise et la réalisation du projet.

En termes de budget, vous devez vous questionner afin de savoir le montant du budget que vous pouvez vous permettre d’allouer au projet. Selon la durée d’un stage, il vous sera demandé une indemnisation. Un minimum obligatoire est fixé pour les stages conventionnés supérieurs à 2 mois. La gratification obligatoire s’élève à 436,05 euros par mois. Vous avez toutefois la possibilité d’augmenter ce montant dans l’idée de rendre l'offre plus attrayante. Augmenter la rémunération peut en effet faire la différence. En attirant ainsi plus de candidats, vous augmentez vos chances de recruter de meilleurs stagiaires. Le cas de l’alternance est également envisageable (contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage).

Savoir communiquer

Il faut rédiger et publier son annonce à l’avance, cartographier les écoles, rédiger des annonces différentes pour chaque école afin de personnaliser votre message par rapport à votre cible. Vous détenez la responsabilité de l’impact de votre annonce sur votre recrutement. Vous devez en effet bien communiquer sur vos besoins afin de transmettre efficacement la nature de vos attentes aux candidats potentiels. Détaillez les missions du stage, l’environnement de travail et valorisez votre entreprise. 

Ecrire aux écoles et site d’annonces, mais aussi utiliser les groupes de discussions dont les stagiaires se servent, peut se révéler astucieux. Les principaux canaux de communication se définissent par l’ANPE/l’APEC, la presse et les sites web spécialisés, les écoles et les universités, la presse locale, et votre site internet, si vous en possédez un. Choisissez stratégiquement l’endroit où votre offre sera publiée et rendez cette offre la plus attractive possible ! Gardez à l’esprit que si vous êtes une start-up encore peu connue du grand public, il sera moins évident pour vous de recruter de bons stagiaires. La plupart des stagiaires auront tendance à se diriger naturellement vers de grands groupes. Vous pouvez aussi participer à des journées entreprises/étudiants organisées par des écoles.

Faire des choix …

Organisez et classez rigoureusement les CV reçus. Après les avoir analysés de façon objective, c’est-à-dire en fonction des critères prédéfinis, en vous reportant à l’objet du stage en comparaison avec le profil du candidat, procédez à une présélection. Certaines entreprises utilisent des logiciels chargés de faire ces présélections mais l’intelligence artificielle peut-elle remplacer l’humain en étant tout aussi efficace ? Pas si sûr …

L’ultime étape

Pour l’entretien, il est conseillé de faire passer le même type d’entretien avec les mêmes questions pour pouvoir mieux comparer les différents candidats entre eux et ainsi mieux les différencier et repérer ceux qui se démarquent. En clair, ceux qui sortent du lot ...

Respectez un certains formalisme, l’entretien ne doit pas avoir l’air d’une simple discussion. Mettez-vous dans un lieu calme, faites en sorte de ne pas être dérangé. Pour favoriser l’échange et permettre une vraie confidentialité, choisissez un bureau fermé ou un endroit isolé. Posez au candidat des questions sur l’entreprise afin de savoir s’il s’est renseigné sur cette dernière, et est réellement motivé pour travailler chez vous. La motivation étant un facteur essentiel au recrutement. 

Demandez au candidat de se présenter (études, stages, activités), demandez-lui d’exposer ses motivations, et essayez de lui faire exprimer les raisons pour lesquelles il apporterait quelque chose, une valeur ajoutée, pour ainsi dire, à votre entreprise, et ce, plus qu’un autre candidat. Décelez son niveau d’enthousiasme quant au poste proposé et vérifiez qu’il a bien compris ce à quoi se rapporte l’entreprise ainsi que la nature du poste proposé avec ses missions. Le tout n’est pas de le mettre mal à l’aise mais de le tester pour mieux cerner sa personnalité, son parcours. 

Renseignez-vous sur son mode habituel de fonctionnement, à savoir s’il préfère travailler indépendamment ou en équipe, quels sont ses objectifs, quelles sont ses expériences significatives pour savoir s’il serait capable de gérer des missions comprenant d’importantes responsabilités. Il s’agit d’évaluer sa capacité à être opérationnel au sein de votre entreprise. Parlez, vous aussi, de votre entreprise en exposant les missions qu’il devra faire s’il est sélectionné. 

Vous l’aurez compris, l’entretien doit être préparé en fonction des informations dont vous disposez déjà (CV, lettre de motivation, etc), des informations à vérifier ainsi qu'en fonction des informations à demander. Prévoyez d’ailleurs le temps nécessaire pour ne surtout pas bâcler l’entretien.

En général, ses performances suffisent à qualifier un stagiaire de bon stagiaire et pouvoir ainsi prétendre à avoir trouvé le bon stagiaire. D’une manière plus générale, le statut de bon stagiaire reste tout de même subjectif car il dépend, outre du poste et des missions affectées, de l’identité de l’entreprise, et est soumis à l’appréciation de l’entrepreneur qui juge son stagiaire selon son intime conviction.

Donnez une note à cet article