Le recrutement vidéo : bien ou mal ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/04/14    
Le recrutement video : bien ou mal ?

On n’arrête plus la technologie… De plus en plus de solutions permettent de faciliter le travail au sein de votre entreprise, d’augmenter sa productivité et son efficacité. Si les nouvelles techniques peuvent remplacer, faire économiser ou optimiser dans beaucoup de domaines, peuvent-elles toucher aux rapports humains ? Le recrutement est-il un domaine immuable, ou doit-il comme tout secteur, s’adapter à l’ère du 3.0 ? A vous de voter.

Les avantages du recrutement vidéo

En dehors de toutes considérations du type « la machine dépasse l’homme », l’entretien vidéo représente une avancée pour le recrutement. Elle est permet paradoxalement de mieux considérer l’humain. Grâce aux nouvelles solutions, tel que Visiojob, permettant de stocker le fichier vidéo, le recruteur ne s’arrête plus au moment fugace de l’entretien. Il peut visionner autant de fois qu’il le désire le document afin de se forger une idée et le partager à d’autres collaborateurs pour se nourrir d’autres avis et prendre du recul. Votre décision sera aussi moins conditionnée par votre humeur au moment de l’entretien ou aux éléments externes qui peuvent avoir influés sur votre décision à ce moment. Vous avez la possibilité de revoir la vidéo et de mieux vous forger une opinion en comparant les différents candidats au même moment.

Mais un autre argument est avancé par les adeptes de la vidéo : le gain de temps. Pour les candidats, votre solution serait plus avantageuse. Ils n’ont plus besoin de se déplacer, économisent, et s’épargnent d’éventuels retards. Vous leur offrez ainsi plus de confort, et soignez le bilan carbone de l’opération !

Et vous de votre côté, n’avez de votre côté plus besoin de passer des heures à déterminer une plage horaire qui convienne aux deux parties, étant donné que l’entretien vidéo nécessite seulement des ordinateurs et une connexion internet et n’impose plus de prendre en compte le délai de déplacement. Cela vous permet de réaliser plus d’entretiens dans la même journée, et de ne pas dépenser toute votre énergie et concentration. Ces gains de temps se traduisent pour vous, chef d’entreprise, en une réelle économie d’argent.

Le numérique ne peut remplacer l’humain

Ce procédé n’a pourtant vocation qu’à être normalement une étape du processus de recrutement. Même si la solution est à mi-chemin entre le coup de téléphone et la rencontre physique, il vous faudra prévoir une véritable rencontre plus tard. Le gain de temps peut alors apparaitre comme illusoire, même si on peut mettre en avant le meilleur tri des candidats avant l’étape des entretiens physiques.

La vidéo ne remplace pas une rencontre humaine pour plusieurs raisons. D’abord, parce que la webcam ne cadre que jusqu’aux épaules et vous empêche d’avoir une « vision d’ensemble » du personnage. L’analyse du langage corporel, si précieux pour les recruteurs, devient plus difficile à faire. De plus, le candidat aura plus de facilités à faire passer une fausse image de lui, aidé par cette « couverture » numérique qu’est la vidéo.
D’autre part, le fait de pouvoir conserver le document vidéo peut vous pousser à être moins concentré lors de l’entretien car vous pouvez visionner plusieurs fois l’entrevue. Et il ne faut pas oublier que, même via vidéo, l’image que vous vous ferez du candidat peut être tronquée par son stress, sa précipitation, etc…

Les écrans interposés réduisent la spontanéité, et peuvent vous laisser « sur votre faim ». Via Skype ou autre, il devient plus difficile de couper la parole ou de rebondir parfaitement sur les propos de votre interlocuteur. Vous aurez tendance à rallonger l’entretien, sans réussir à ressentir le bon feeling tant attendu. Cela vous obligera peut être à perdre du temps en préparant plus longuement l’entretien en amont.

Pour ou contre la vidéo, à vous de choisir !