Les 4 mauvaises raisons de se lancer

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    19/01/17    0
reconversion

Doutes, incertitudes, stress font partie intégrante du quotidien des salariés. Si certains parviennent à les surmonter et à continuer leur chemin tout en garantissant le succès de leurs projets, d’autres ont besoin d’un changement radical et procèdent à une reconversion. La question est de savoir à quel moment le salarié doit se reconvertir. Focus sur les quatre mauvaises raisons de se lancer dans une reconversion professionnelle.

L’instinct de fuite

Conflits avec les collègues et les supérieurs hiérarchiques, harcèlement, licenciement, crises au sein de l’entreprise, différentes raisons peuvent provoquer une sensation de mal-être chez un salarié. Ces situations ne concernent pas seulement les simples salariés, elles peuvent affecter les cadres et les dirigeants d'entreprise. Ces circonstances peuvent induire des conséquences non négligeables sur l’intéressé, mais cela ne l’oblige pas pour autant à se lancer dans une reconversion radicale. Il dispose d’autres alternatives, comme changer d’entreprise, trouver un poste adapté à ses compétences et son savoir-faire, établir de nouveaux programmes pour sortir son entreprise de la crise. 

La reconversion opportuniste

Sur le plan professionnel, certains domaines s’avèrent plus bénéfiques et plus rentables que d’autres. Vouloir gagner plus d’argent à tout prix et accepter le premier emploi mieux rémunéré qui se présente ne constitue pas toujours un choix judicieux. Savoir saisir la meilleure opportunité ne signifie pas prendre des décisions hâtives et prématurées, sans études, ni analyses des enjeux y afférents. Pour éviter que la reconversion ne puisse nuire à votre succès professionnel, il faut évaluer sa situation professionnelle et personnelle, préciser les principales raisons qui poussent à prendre une telle décision. Pour couronner le tout, il faut établir un bilan regroupant les conséquences possibles de sa reconversion professionnelle qu’elles soient positives ou négatives.

L’influence de l’entourage

En règle générale, l’avis des proches importe beaucoup. Il ne faut toutefois pas se laisser influencer et induire en erreur lors de la prise de décision. Pour vous encourager à avancer dans votre carrière, vos proches n’hésitent pas à vous faire des remarques qui risquent d’influencer votre décision. Cela génère l’impertinence de votre choix. Aussi, le besoin de plaire à sa famille peut fortement influencer. Si des parents souhaitent que leur enfant œuvre dans le domaine culinaire, cela ne fera pas pour autant de ce dernier un excellent chef cuisinier. Il demeure le seul à pouvoir connaître ses compétences et ses envies, impliquant le fait d’être la seule et l’unique personne à pouvoir déterminer ce qui est le mieux pour elle et sa carrière. 

L’ambition mal placée

L’ambition constitue un élément incontournable qui motive d’autant plus à réussir sa carrière. Il faut toutefois connaître ses limites et déterminer les enjeux de ses décisions. Nombreux sont les salariés qui rêvent de posséder leur propre boîte et de devenir leur propre patron. Diriger sa propre entreprise représente cependant d’énormes responsabilités ainsi qu’une dose de motivation et de volonté considérable. Création et gestion d’entreprise ne sont pas synonymes de succès. La société traverse souvent, au cours de sa vie, des hauts et des bas. Cela exige de la souplesse, de la patience et surtout, de la ténacité. Pour lancer sa propre entreprise, les compétences et les connaissances ne suffisent pas. Disposer d’une expérience solide et mature s’impose, expérience que peu de personnes ont avant d’avoir créé leur première boite.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires