Comment réaliser un e-mailing et une newsletter performants ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     18/12/17    
realiser emailing newletter performants

L'e-mailing et la newsletter s’avèrent d’excellents outils de communication... à condition de savoir les rédiger avec talents et connaissance de l’écriture web et de les utiliser à bon escient. 

Les 10 règles à respecter pour réussir votre e-mailing et votre newsletter

1. Concentrer son énergie sur la qualité de la base de données. Celle-ci doit dans l'idéal offrir la possibilité de qualifier le plus possible les profils.
2. Préférer des e-mails ciblés. Pour cela, créez des segments dans votre base de données.
3. Soigner la qualité de votre message. Celui-ci doit créer de la valeur ajoutée afin de motiver l'internaute à agir.
4. Tester et optimiser le message envoyé. Les résultats de vos campagnes en bénéficieront.
5. Assurer une meilleure livraison de vos campagnes. Vous améliorerez ainsi la réputation de votre entreprise.
6. Créer des « scénarios » afin d'envoyer automatiquement des offres ciblées.
7. Analyser les retours de vos campagnes et traiter directement les points problématiques.
8. Préférer une offre dédiée qui permet de réactiver le contact.
9. Optimiser la connaissance du client pour plus d'efficacité et de pertinence. Pour cela, développez un dialogue one-to-one avec vos clients
10. Faciliter le désabonnement.

Optimisez la qualité de livraison de votre e-mailing et de votre newsletter

Vous améliorerez la délivrabilité de vos campagnes d'e-mail marketing en veillant à 6 aspects :

1. Le plan technique

Quelques conseils pour lutter efficacement contre le blocage et filtrage de vos envois d'emails :
La première étape consiste à mettre en place l'ensemble des protocoles d'authentification et la configuration DNS (adresse IP, SIDF, DKIM, boucles de rétroaction). Vis-à-vis des fournisseurs d'accès à Internet représentatifs de votre base d'email, il est important de procéder auprès de chacun d'eux à votre inscription sur leur « liste blanche » ou white-list et de configurer les serveurs d'envoi en respectant leurs normes et limitations respectives, en termes de nombre de messages envoyés à l'heure.

2. la qualité des données

Pour maintenir dans le temps et améliorer la qualité et la richesse des données en votre possession, il faut mettre en œuvre une série de process :

  • les adresses email incorrectes (soft et hard bounces) doivent être mises en quarantaine et retirées des envois,
  • les plaintes reçues sur vos adresses Abuse/Postmaster et sur les boucles de rétroaction doivent être gérées rapidement et traitées comme un désabonnement,
  • les échanges d'informations entre votre solution d'email marketing et l'ensemble des solutions internes (CRM, Data-Mining, Web Analytics, SFA, etc.) doivent être facilités par une intégration ou une synchronisation régulière.

3. La qualité du message

Il faut appliquer un certain nombre de bonnes pratiques pour appliquer exactement l'inverse de ce que peuvent faire les spammeurs !

Quelques conseils :

  • Ne pas concevoir votre créa comme une image unique
  • Respecter un ratio entre le texte et l'image où le contenu texte doit représenter au moins 50 % du poids du message.
  • Développer un code html propre qui respecte les standards du W3C.
  • Ne pas utiliser de scripts ou de feuilles de style.
  • Éviter d'utiliser des termes qui pourraient être interprétés comme du spam (dans l'objet et le contenu du message).

Il est également fortement recommandé de personnaliser votre message en y insérant le prénom et/ou le nom du destinataire et en proposant un contenu dynamique qui corresponde aux centres d'intérêts de votre client.
Impératif : insérez dans chacun de vos messages un lien de désabonnement simple et garantissez à votre internaute qu'il sera pris en compte rapidement.

Pour renforcer ce lien direct avec vos clients, proposez-lui d'enregistrer l'adresse d'expéditeur de votre message dans son carnet d'adresses.
Et avant de lancer votre campagne sur le segment cible de votre base, n'hésitez pas à abuser des tests d'envoi pour vérifier leur bonne livraison et le rendu graphique dans vos boites aux lettres tests (créez des boites aux lettres auprès des principaux fournisseurs d'accès ou utilisez des solutions dédiées pour prévisualiser vos messages).

4. La supervision

Pour contrôler en permanence la bonne livraison de vos campagnes, agissez rapidement lors d'un éventuel problème. Les éléments clés à surveiller sont le taux de bounces (adresse incorrecte, inactive, problème technique, blacklisting), le taux de désabonnement, le taux de plaintes et tout cela par famille et par FAI.

5. Le Whitelisting

Des sociétés spécialisées (Return Path, Goodmail Systems) proposent des solutions d'accréditation payantes vous permettant d'être inscrits sur les listes blanches de certains FAI, garantissant ainsi la livraison dans la boîte Inbox de vos clients.

6. La pression Marketing et la pertinence

Il faut donc tendre de plus en plus vers une communication one-to-one ciblée et pertinente qui apporte de la valeur à votre client pour qu'il participe activement à renforcer votre bonne réputation sur le web. Proposez-lui d'accéder à son profil via un centre de préférence, où il pourra vous indiquer le jour et la fréquence auquel il souhaite recevoir vos informations, ses centres d'intérêts. Vous créerez ainsi une relation de confiance durable qui fidélisera votre clientèle.

Les pièges à éviter

Les entreprises françaises perdent de nombreux clients à cause d'erreurs basiques dans leurs campagnes d'email marketing. Pour ce faire, vous trouverez ci-dessous les pièges à éviter.

1. Messages compliqués 

La création d'un email avec un contenu trop élaboré, à la manière d'un site web. L'utilisation intensive du flash ou de scripts java perturbe souvent le rendu du message. Concevez un email simple et aéré, et redirigez le destinataire vers un site web, au contenu plus élaboré.

2. Absence d'adresse de réponse 

De nombreux emails ne comportent pas d'adresse de réponse, ou alors une adresse incorrecte. Or les emails de réponse peuvent fournir de précieuses informations (problèmes de réception d'email, changements d'adresses mail). Si vous ne souhaitez pas recevoir directement ces messages de réponse ou d'erreur, créez une adresse email de retour dédiée, à consulter régulièrement.

3. Information manquante 

Il n'y a rien de pire que de recevoir un mail commençant par un « Cher __ », parce que le prénom n'était pas renseigné dans la base. Il est essentiel de disposer d'une base de données enrichie et segmentée pour assurer des campagnes d'email marketing de qualité. Dans l'exemple précédent, mieux vaut insérer « Cher client ». Exploitez des fichiers qualifiés afin de garantir une personnalisation efficace de vos messages.

4. Trop d'images, trop peu de textes 

Beaucoup de fournisseurs d'accès Internet ne charge pas automatiquement les images : les destinataires ne visualisent qu'un cadre blanc. Dans cette situation, il est donc difficile de suivre les taux de réponse. Assurez-vous que la proportion images / texte soit respectée, ou utilisez une solution qui vous permet de tester le rendu auprès des principaux FAI.

5. Email bloqué car identifié comme un spam  

C'est à la fois l'erreur la plus commise et la plus simple à corriger. Les mots utilisés dans l'objet du message tels que GAGNEZ LE GRAND PRIX AU TIRAGE ne passent pas les filtres anti-spam. Vos clients se sont inscrits pour recevoir des emails, alors assurez-vous qu'ils les réceptionnent ! Accordez la plus grande attention au choix des intitulés de vos messages et n'hésitez pas à les tester pour être sûr qu'ils atteignent bien leur cible. 

Quelles sont les obligations incontournables ? 

La CNIL recommande que le consentement préalable ou le droit d'opposition soit recueilli par le biais d’une case à cocher. L'utilisation d'une case pré-cochée est à proscrire car contraire à la loi.

Les manquements à ces dispositions sont susceptibles d'être sanctionnés par la CNIL.
Vous trouverez ci-après les principes établis par la CNIL
Pour les professionnels (B to B)
Le principe : information préalable et droit d'opposition
La personne doit, au moment de la collecte de son adresse de messagerie
1. Être informée que son adresse électronique sera utilisée à des fins de prospection,
2. Être en mesure de s’opposer à cette utilisation de manière simple et gratuite.
L'objet de la sollicitation doit être en rapport avec la profession de la personne démarchée (exemple : message présentant les mérites d’un logiciel à paul.toto@nomdelasociété, directeur informatique.)
Les adresses professionnelles génériques de type (info@nomsociete.fr, contact@nomsociete.fr, commande@nomsociete.fr) sont des coordonnées de personnes morales. Elles ne sont pas soumises aux principes du consentement et du droit d'opposition.
Dans tous les cas
Chaque message électronique doit obligatoirement :

  • Préciser l'identité de l'annonceur,
  • Proposer un moyen simple de s'opposer à la réception de nouvelles sollicitations (par exemple lien pour se désinscrire à la fin du message).
Nous vous recommandons Sendinblue pour envoyer vos newsletters : cliquez ici
Nos tools !

Envoyez vos campagnes e-mails & SMS
Envoyez vos campagnes e-mails & SMS

Communiquez, informez, convertissez grâce à l'emailing et au SMS marketing

CLIQUEZ ICI
Donnez une note à cet article