Comment rater sa création d'entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/11/17    
rater creation entreprise

Les principales erreurs de la création d'entreprise ? Découvrez cet article qui vous permettra de les éviter et de prendre conscience des mauvais réflexes à avoir en tant que chef d'entreprise. Certes, vous ne les aurez pas tous mais prendre conscience de vos faiblesses et chercher l’antidote vous permettra de réussir votre success story.
L'anti-manuel du créateur d'entreprise pour devenir un parfait « looser » de l'entrepreneuriat !

L'erreur à éviter dans la recherche d'une idée de business

  • Ne pas noter toutes ses idées de business. Lorsqu'on ne note pas ses idées, avec le temps, une idée judicieuse que l’on avait écartée peut s’avérer être l’idée géniale ! De même n’oubliez pas de noter toutes les idées d'amélioration de l'idée ou de services associés qui, eux, peuvent être perdus alors qu’avec le temps il pourrait être un facteur de développement.

Ce qu'il faut faire lorsqu'on a une idée de business

  • Parler de son idée. La majorité des créateurs pensent que leur idée est tellement géniale qu'il vaut mieux qu'ils la gardent secrète ! La partager avec de nombreuses personnes vous permettra d’écouter leur point de vue et grâce à elles vous l’adapterez façon pour la rendre totalement opérationnelle.
  • Aller voir ce qui s'est fait ailleurs. Il convient de trouver des expériences semblables à votre projet d'entreprise qui ont réussi ou échoué afin de vous en inspirer et d’éviter de commettre les mêmes erreurs.

Les pièges lors de la réalisation des études de marché et business plan

  • Penser que le business plan est plus important que l'étude de marché. Lorsqu'il réalise son business plan, l'entrepreneur reste derrière son bureau à ressasser bercé par son ego en moulinant des chiffres très optimistes. Mais cela n'amène pas de clients ! Par contre, aller mouiller sa chemise pour rencontrer des prospects est beaucoup plus productif et révélateur de la réalité. (ndlr : on intègre d'ailleurs souvent l'étude de marché au business plan)
  • Réaliser une étude de marché non-objective. Attention à ne pas mélanger les faits et les sentiments personnels lors de la réalisation de l'étude de marché.
  • Être trop optimiste dans les prévisions par enthousiasme pour le projet. (ndlr : être trop optimiste ne permet pas de prévoir les trous de trésorerie mais aussi peut s'avérer très négatif lors des levées de fonds ou dans les concours car les chiffres peuvent paraitre rapidement irréaliste ... et vous décrédibiliser).

Les erreurs les plus souvent commises par les créateurs d'entreprises

  • Prendre un associé par peur de ne pas pouvoir tout gérer.
  • Ne pas refaire 15 fois son compte d'exploitation général.
  • Ne pas diviser par deux ses ressources futures et multiplier par deux la durée pour atteindre son point mort.

Les erreurs à éviter lors de la recherche de financements

  • Ne pas faire preuve d'imagination pour essayer de financer son entreprise grâce à des montages originaux. Il est déconseillé : d'emprunter auprès des banques à un taux prohibitif, d'utiliser ses réserves propres prévues pour sa retraite, d’hypothéquer son appartement ou sa villa. (ndlr : ses conseils sont tirés d'expérience de dirigeants).

A ne jamais  faire lorsque l'on a choisi de s'associer

  • S'associer avec des personnes qui n'ont pas les mêmes valeurs que soi ou qui ont les mêmes compétences que soi. Si l'on choisit de s'associer, il faut bien vérifier que votre partenaire partage les mêmes valeurs essentielles que vous et qu'il possède des compétences complémentaires aux vôtres.

Comment rater sa démarche commerciale

  • Vendre « dans le dur », c'est-à-dire sans préparation et surtout sans avoir réalisé au préalable une étude de faisabilité auprès de ses prospects/clients potentiels. La meilleure formule consiste, avant même de lancer ses opérations, d'obtenir des lettres d'intention de quelques clients qui pourront assurer, par leurs commandes, votre point mort (ndlr : cela n'exclut pas un test de vente afin d'avoir un retour client)
  • Ne pas se mettre à la place de son interlocuteur et mesurer ce que votre produit/service va lui apporter en termes d'augmentation de gain, et/ou diminution de coûts, et/ou évitements des erreurs.

Comment rater son développement

  • Baisser la garde pendant les 24 premiers mois ou mieux, pendant les 36 premiers mois. La mortalité la plus importante des nouvelles entreprises se situe dans les deux premières années (60 à 80 %), il faut donc être très attentif au développement de l'entreprise et continuer à travailler énormément. Lors de cette période, l'entrepreneur ne doit cesser de prendre son téléphone et partir à la recherche des clients. Lorsque le point mort a été atteint et dépassé, les choses deviennent plus sûres.

A ne jamais faire lors de l'embauche des premiers salariés

  • Décrire de façon trop idyllique son entreprise.
  • Ne pas avoir effectué soi-même au départ les responsabilités que l'on souhaite déléguer à ses nouveaux employés.
  • Communiquer des éléments vagues (objectifs mal définis/chiffrés et/ou tâches non précisées).
  • Être persuadé que les personnes que l'on va recruter auront un enthousiasme aussi intensif que le notre pour notre projet.

A ne jamais faire dans la gestion de la trésorerie 

  • Mélanger les comptes de son entreprise et les comptes personnels.
  • Ne pas réaliser que les besoins de trésorerie les plus forts prennent place lorsque votre société est en pleine croissance (dans les deux ou trois premières années (30 à 60 %).

Faites des économies & gagnez du temps en créant votre entreprise en ligne grâce à notre partenaire legalstart, cliquez ici

Nos tools !

Pack de création Start-up
Pack de création Start-up

Legalstart.fr vous accompagne dans la création de votre Startup grâce à un service complet.

CLIQUEZ ICI
Donnez une note à cet article