Quels impacts va avoir la recherche vocale sur le référencement ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     06/07/15    
quels impacts va avoir recherche vocale referencement

Google Now, Cortana, Siri : les géants du secteur de l'informatique affinent leurs solutions d'assistance vocale. Bien que balbutiantes, ces technologies impactent progressivement les habitudes de recherche sur le web. Un changement fondamental est donc en œuvre, de plus en plus pris en compte par les techniques de SEO. Que va changer la recherche vocale en matière de référencement ?

La recherche vocale, une technique en plein développement

Voici quelques années, les recherches vocales étaient encore marginales. Une récente étude de Google démontre que celles-ci sont désormais devenues monnaie courante. Ainsi, 55 % des adolescents américains utilisent la recherche vocale au moins une fois par jour (pour 41% des adultes) et une écrasante majorité d'entre eux – 89 % - estiment qu'il s'agit du futur de la recherche Web.
L'adoption de cette technique par le grand public, et plus particulièrement par les jeunes est due à deux facteurs principaux. D'une part, Apple, Microsoft et Google investissent massivement dans cette technologie tout en l'améliorant continuellement. D'autre part, l'explosion du marché des smartphones : 2014 est l'année où, pour la première fois, les recherches de terminaux mobiles dépassent celles des ordinateurs fixes et portables. Or, la recherche vocale sur mobile a une place prépondérante. Les analystes du secteur lui prédisent une forte croissance dans les prochaines années.

Conséquences de la recherche vocale sur les requêtes

L'impact de la recherche vocale sur la nature et la formulation des requêtes est important. Si le recul manque pour une analyse fine de l'ensemble des conséquences, quelques enseignements peuvent déjà être tirés.
Les requêtes ont tendance à s'allonger avec les recherches vocales. Les mots-clés, si chers aux techniques de SEO, pourraient perdre de leur importance au profit de phrases ou d'expressions complètes. Quand les préposions sont souvent omises lors d'une recherche au clavier, celles-ci le seront donc beaucoup moins à la voix.

Par ailleurs, la bonne syntaxe et l'orthographe juste sont mieux représentées. L'assistant de recherche vocale reformule avec un taux d'erreur de plus en plus faible (8 % seulement pour Google Search anglophone soit 3 fois moins qu'il y a trois ans.)
Les recherches vocales sont privilégiées par les utilisateurs en mobilité et favorisent ainsi les recherches circonstanciées : transport, adresses, itinéraires.

Les requêtes effectuées vocalement sont davantage du ressort de la conversation. Ainsi, par exemple, les questions tiennent une place conséquente dans ce type de recherche.

Des solutions simples pour le référencement

Le SEO doit donc s'adapter à cette nouvelle donne. Le plus rapidement possible en ce qui concerne des sites dont la cible est jeune et habituée aux nouvelles technologies.Quelques solutions simples peuvent répondre à ce défi. Tout d'abord, rédiger davantage de contenu répondant à de simples questions, par exemple : "comment réparer ma voiture de marque X ?" ou "quelle est la capacité du disque dur Y ?".

Une autre solution serait de développer les espaces de conversation, comme les forums ou des espaces de questions/réponses. Le langage naturel, proche de la conversation dans ce genre de structure, favorisera l'adéquation avec les recherches vocales.
Les requêtes s'allongeant et se diversifiant, privilégient les stratégies de référencement répondant à l'effet de "longue traîne" qui sont déjà bien connues des professionnels.

Les recherches vocales bouleversent d'ores et déjà le référencement et ce n'est vraisemblablement que le début. Le mot-clé va perdre de son importance et les techniques de SEO devront s'adapter au plus vite, à ce changement fondamental pour profiter de cette évolution et non la subir.

Donnez une note à cet article