Quelles sont les motivations des jeunes entrepreneurs ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    08/07/15    0
quelles sont motivations jeunes entrepreneurs

On reproche souvent aux jeunes Français de ne pas avoir la fibre entrepreneuriale, pourtant les success story ne manquent pas chez les moins de 30 ans. Alors quels sont les facteurs qui motivent ces jeunes et surtout comment donner un petit coup de pouce à ceux qui n’osent pas se lancer ?

Des créations en hausse

Selon une publication de l’APCE ( Agence pour la création d'entreprise), 25 % des créateurs d’entreprise sont âgés de moins de 30 ans, en 2015, leur nombre a triplé en 10 ans. Pourtant, ce taux tombe à 3 % lorsqu’il s’agit des étudiants créateurs d’entreprise contre 11 % aux Etats-Unis. Créer une entreprise dès la fin de ses études reste donc une exception. L’Insee indique que pourtant 84 % des jeunes créateurs sont satisfaits de leur choix.

Une culture du réseau à développer

Les jeunes chefs d’entreprise n’ont pas toujours des parcours longilignes. Jules Vo Dinh, fondateur de la société d’infogérance Typhon, qui bien qu’ayant raté son brevet et son bac, affiche un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros et mérite sa réputation de "serial entrepreneur". Pour lui, le déclic est venu d’une simple visite d’entreprise. L’élément déterminant est souvent d’avoir croisé des personnes aux compétences complémentaires. Développer un réseau devrait donc s’apprendre très tôt dans le cursus scolaire.

L’envie de réussir

Pour Claire, fondatrice de 1Word, c’est l’envie de réussir qui a été déterminante. Elle avoue avoir presque été découragée en assistant à une réunion pour les créateurs d’entreprise, notre pays semble cultiver le négatif. Si l’on en croit l’étude menée par Jeunesse et Entreprises en 2014, 67 % des jeunes ont le goût d’entreprendre, ce qui pour eux signifie être acteur plutôt que spectateur de son activité. C’est pourquoi cette association souhaite promouvoir des valeurs telles que l’audace, la créativité, la responsabilité, la solidarité, la persévérance, la confiance en soi et l’initiative. Là encore, une approche qui devrait être généralisée dès l’école.

Chez les jeunes qui choisissent de créer dans l’économie sociale comme par exemple le groupe “Youth we can”, la motivation se situe dans l’action pour une société plus responsable à travers des projets porteurs de sens.

Se mobiliser pour donner envie d'entreprendre

Encourager la motivation passe par la levée des freins au désir d'entreprendre : manque d’expérience professionnelle, difficultés à trouver des financements, peur de l’échec, méconnaissance du monde entrepreneurial, pression familiale négative sont autant de facteurs de découragement pour les jeunes entrepreneurs.

La création du statut d’étudiant-entrepreneur constitue à lui seul une petite révolution qui devrait faire évoluer bien des mentalités. L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) spécialisée dans le micro-crédit a créé un dispositif Créajeunes qui accompagne les jeunes de 18 à 32 ans, de quoi susciter bien des vocations chez les jeunes issus de milieux défavorisés.

On peut également citer les pépinières de start-up telle The Family qui aide les jeunes entrepreneurs dans leur début d'activité ou bien le programme Erasmus pour jeunes entrepreneurs qui leur permet d’acquérir de l’expérience en gestion d’entreprise.
Jamais les jeunes n’ont été aussi compétents, enthousiastes et porteurs d’idées, les aider à les concrétiser devrait être une priorité absolue

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires