A quel moment faut-il abandonner son business ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     25/04/17    
quel moment faut abandonner business

Les résultats financiers de votre business sont dans le rouge. Pire, vos difficultés économiques ont commencé il y a déjà plusieurs mois. C'est le signal d'alarme, vous devez prendre une décision. Or, votre affaire qui décline inexorablement ne présente aucune garantie d'un redressement à venir. Les perspectives vont plutôt dans le mauvais sens et augurent d'un avenir incertain, voire dangereux pour vous, sur le plan économique, social et humain. Arrivé à ce point de non-retour, il ne reste qu'une option crédible : la cessation d'activité de votre entreprise. Est-il concevable de poursuivre une activité entrepreneuriale qui donne de très mauvais résultats ?

Sachez reconnaître le signal d’alarme

Jusqu'à maintenant, votre business donnait des résultats financiers acceptables. Même si vous faisiez peu de profits, vous mainteniez vos finances en équilibre. Cependant, depuis peu, vous constatez que non seulement vous n'attirez pas de nouveaux clients mais que, au contraire, votre clientèle recule. Vous vous inquiétez car vous devez avoir un minimum de clients pour pouvoir pérenniser votre business. C'est le premier signal d'alarme. Peut-être votre situation est-elle encore plus préoccupante. Vous avez un recul de votre Chiffre d'Affaires depuis plusieurs mois. Ainsi, vous commencez à vous endetter, auprès des fournisseurs notamment. Puis, il demeure ce crédit professionnel que vous devez rembourser à votre banque. Si vous avez des employés, vous n'êtes plus en mesure de les payer en maintenant les mêmes salaires. Il est donc temps de poser un diagnostic sur la situation de votre entreprise et d'envisager des solutions pour résoudre ce problème de Chiffre d'Affaires en recul constant.

Analysez votre business model ou votre concept

Il est fort probable que votre situation ne s'améliore pas si vous ne pouvez miser sur aucune perspective positive à l'avenir. Qu'est-ce qui pourrait infléchir cette tendance baissière ? Votre business est en recul car il propose un concept sûrement tombé en désuétude. C'est le cas de toute une catégorie professionnelle. Par exemple, vous êtes dirigeant d'un vidéoclub. Ce business était porteur dans les années 1980 voire 1990. Mais l'ère numérique est passée par là. Des opérateurs comme "Orange", "Free", "SFR" et beaucoup d'autres proposent des offres tout-en-un avec des box (internet + téléphone + TV + vidéo). Or, ces offres comportent d'exhaustives vidéothèques remplies de plusieurs milliers de films dont beaucoup de nouveautés. Ainsi, les particuliers préfèrent louer leurs films depuis chez eux plutôt que de se déplacer jusqu'au vidéoclub du coin. Par cet exemple, nous observons que les business qui ne sont pas adaptés à la société de consommation contemporaine, périclitent inexorablement. Si vous êtes dans cette situation où votre business propose un concept dépassé, vous n'avez alors aucune chance de rebondir en continuant à proposer votre activité telle qu'elle.

Savoir rebondir

Votre bilan d'activité est mauvais et vous n'avez aucune perspective pour améliorer votre situation. Dès lors, ne vous entêtez pas à continuer votre business. Quelles solutions s'offrent à vous réellement si vous décidez de vous accrocher à votre affaire malgré tout ? Licencier du personnel ? Ce n'est jamais évident d'envoyer une personne au chômage, même pour des raisons économiques. Le résultat de cette solution sera d'avoir moins de charges salariales mais comment vont faire les salariés restants ? Ils devront travailler deux fois plus pour le même salaire. Accepteront-ils cette situation ?

Une autre solution est de se tourner vers sa banque. Votre but est d'obtenir un nouveau financement pour consolider votre capital d'entreprise. Pourtant, devant vos grandes difficultés financières et l’absence de garantie de meilleurs résultats à venir, la banque risque fort de ne pas vous suivre. Elle ne voudra pas "sombrer" avec vous. Autrement dit, vous êtes arrivé à un point de non-retour. Encore une fois, il vaut mieux stopper l’hémorragie en cessant rapidement votre activité. Votre entreprise va être mise en liquidation et vous ne pourrez rien y faire. C'est dur de constater que son business est devenu un échec mais le monde du travail et, a fortiori, celui de l'entrepreneuriat sont sans pitié. Il vous reste à organiser la cessation de votre activité pour pouvoir passer à autre chose de moins périlleux.

Donnez une note à cet article