Quatre start-up françaises remarquées au CES

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/01/16    
quatre startup francaises remarquees ces

Le Consumer Electronic Show, souvent abrégé en CES, est l'occasion pour les grands constructeurs automobiles de présenter leurs projets futuristes ou pour les fabricants de téléphone d'annoncer les nouveautés qu'ils prévoient dans un avenir plus ou moins immédiat. Mais c'est aussi durant ce salon emblématique tenu à Las Vegas, dans le Nevada, que sont décernés les CES Innovation Awards, prix prestigieux qui cette année ont entre autres récompensé quatre start-up françaises : ces jeunes pousses ont été distinguées pour la qualité de leurs innovations emblématiques de la French Tech !

Cityzen Sciences, pionnier des textiles intelligents

Cityzen Sciences, société créée en 2008, a bénéficié pour son développement du support de Bpifrance, la Banque Publique d'Investissement dédiée à l'aide au développement des entreprises innovantes et en croissance. Elle a ainsi pu perfectionner la technologie Smart Sensing intégrant les capteurs au sein même des textiles : les données physiologiques des porteurs des vêtements sont ainsi connues en temps réel, ce qui permet d'ores et déjà d'optimiser l'entraînement des sportifs de haut niveau et offre à court terme la capacité prometteuse de surveiller l'état de santé de tous.

Giroptic, créatrice d'une caméra 360°

Richard Ollier a fondé en 2008 la start-up lilloise Giroptic, afin de créer une caméra 360° utilisable par tous à un prix raisonnable. Le développement du projet a été soutenu grâce à une première levée de fonds d'un million quatre cents mille dollars sur le site américain Kickstarter, puis, à la fin 2015, par un second tour de table de 4,5 M de dollars auprès d'investisseurs, auquel s'est joint notamment le fondateur de Fotolia. Les sept ans de réflexion technologique et six millions de dollars levés à ces occasions ont porté leurs fruits, et un premier produit est désormais disponible à la commercialisation pour moins de cinq cents dollars.

Lima, le cloud personnel

Séverin Marcombes et Gawen Arab-Laffon ont bénéficié eux aussi d'une levée de fond sur Kickstarter, en 2013. Leur start-up emploie désormais plus de trente personnes, et leur projet est commercialisé : le boîtier Lima permet de transformer n'importe quel disque dur USB en un cloud privé, accessible depuis n'importe quel ordinateur ou téléphone, et de disposer ainsi de l'ensemble de ces données où que l'on se trouve. La simplicité de cette solution, qui ne nécessite pas de connaissances informatiques, et l'absence de dépendance à un fournisseur extérieur susceptible d'arrêter son service ou d'en modifier les conditions du jour au lendemain, devrait lui garantir un bel avenir en permettant au grand public et aux PME de disposer de leur propre cloud de plusieurs téraoctets (la taille n'étant limitée que par celle des disques durs disponibles).

Voxtok, la hifi du IIIème millénaire


Joël Reboul et Jean-Charles Verdié ont quant à eux fondé Voxtok dans l'Hérault. La société, qui dispose désormais de deux sites, l'un à Saint-Gély-du-Fesc, à proximité de Montpellier, et l'autre à Santa Rosa en Californie, près de la vinicole Napa Valley. Leur boîtier connecté Audio Capsule permet aussi bien de numériser ses CD que d'accéder à un catalogue de musique numérique en haute qualité, et de diffuser ces musiques dans l'ensemble de la maison ou de les écouter sur ses appareils nomades (à commencer par son smartphone) durant ses déplacements.

Donnez une note à cet article