Publicité en ligne : communiquer sans Google Adwords, est-ce possible ?

Benjamin Thiers     09/02/15    
publicite ligne communiquer sans google adwords possible

Se priver de Google Adwords pourrait presque relever de l’hérésie pour de nombreux décideurs et spécialistes en communication digitale : la régie publicitaire la plus connue du monde est tellement omniprésente qu’elle semble totalement incontournable. Et pourtant des solutions existent pour gagner en visibilité, générer des clics et des conversions sans passer par Adwords. 

Twitter et Facebook : deux régies puissantes et fonctionnelles

Facebook génère une audience impressionnante dans l’hexagone : 28 millions de visiteurs unique chaque mois selon Benjamin Lequertier, directeur marketing France. 3,3 millions de ces visiteurs sont des CSP+, ce qui fait de Facebook le premier média français sur le segment des classes les plus aisées. Facebook for Business propose des solutions publicitaires efficaces avec des options de ciblage performantes incluant le retargeting, des approches adaptées à différents objectifs et une mesure fine des conversions. 

Twitter Ads mise pour sa part sur son interactivité et sa dimension conversationnelle. La régie publicitaire du célèbre réseau de micro-blogging permet de s’immiscer dans les discussions de son audience aux moments-clés. Vous pouvez communiquer lors d’un événement sportif ou d’une manifestation culturelle, d’un congrès ou d’un salon, durant une émission télévisée… 

City Guides et moteurs de recherche guidés

Si les annuaires ont quasiment perdu tout intérêt dans une stratégie de référencement ou de visibilité en ligne, d’autres sites ont su tirer leur épingle du jeu en offrant des cadres de recherche plus fonctionnels et interactifs. Les city guides et portails de recherche guidée ont su séduire un large public grâce à leurs critères fins de recherche et leurs informations normalisées. Que ce soit pour trouver un appartement, un prestataire ou un commerce de proximité, ils offrent aux internautes une sélection de résultats présentés tous sous le même format, et enrichis par les retours d’expérience de la communauté. 

Le plus souvent, les professionnels peuvent s’inscrire gratuitement et souscrire s’ils le désirent à des formules payantes afin de gagner en visibilité. Un portail de recherche guidée comme SeFaireAider.com recense ainsi plus de 600 000 professionnels dans 300 métiers, tandis que Cityvox.fr s’est imposé comme le guide urbain incontournable, autant pour préparer ses sorties que pour découvrir ou retrouver des enseignes de sa ville. L’inscription est généralement gratuite et les premières solutions de visibilité débutent à quelques euros par mois : le retour sur investissement est généralement acquis !

Des régies publicitaires toujours plus agiles et compétitives

Les régies publicitaires n’ont d’autre choix que de s’adapter et innover pour faire face au rouleau compresseur déployé par Google Adwords. La facturation au résultat (CPC ou CPA) côtoie ou supplée de plus en plus souvent la facturation à l’affichage ou au forfait, et les prix sont fixés dynamiquement par le principe du Real Time Bidding (ou enchères en temps réel). Le ciblage s’affine avec par exemple le développement du retargeting, qui consiste à exploiter l’historique de navigation et les comportements passés des internautes pour personnaliser encore plus le message publicitaire.

Des régies de niche apparaissent pour répondre à des besoins spécifiques. Digiperf accompagne ses clients pour qu’ils utilisent l’affiliation comme un canal de communication et de vente. Criteo a développé des solutions logicielles pour permettre aux annonceurs d’améliorer la performance de leurs actions de communication, en personnalisant et optimisant le ciblage et le contenu dans le cadre de publicités ou de campagnes d’emailing.

BING : et si Microsoft réinventait Adwords ?

La recherche en ligne n’est pas (tout à fait) synonyme de Google. Bing et Yahoo se sont associés pour proposer une régie publicitaire de qualité, qui n’a rien à envier en termes d’ergonomie ou de fonctionnalités. Si les volumes de recherche couverts par Bing Ads sont faibles par rapport aux requêtes réalisées chaque mois sur Google, la régie de Microsoft pourrait bien offrir une alternative intéressante à Adwords pour des budgets modestes, de quelques centaines à quelques milliers d’euros par mois. 

La détermination du coût du clic repose ici aussi sur le principe des enchères en temps réel : la pression concurrentielle moindre pourrait vous réserver de bonnes surprise et vous assurer un retour sur investissement plus intéressant que sur Adwords !

Quand Amazon vient concurrencer les campagnes shopping de Google

Amazon s’est taillé la part du lion sur le marché du e-commerce. Si sa place de marché attire de nombreux vendeurs, ses solutions publicitaires plus traditionnelles séduisent un nombre croissant d’e-commerçants. Les Offres d’Annonceurs se positionnent en concurrent direct des campagnes Shopping d’Adwords, avec des annonces intégrées aux pages produits, aux résultats de recherche ou aux boîtes d’achats, un renvoi vers le site e-commerce de l’annonceur (au lieu d’une place sur Amazon) et un paiement au CPC en RTB.

Il y a un avenir à côté d'Adwords

Adwords ne doit pas représenter l’alpha et l’omega de votre communication en ligne. En utilisant les différents leviers à votre disposition, en coordonnant vos actions et en tirant parti de toutes les synergies à votre disposition, vous pouvez réduire considérablement la part de Google Adwords dans votre budget publicitaire en ligne. En analysant le retour sur investissement de différents médias, vous pourriez découvrir de nouveaux canaux plus performants qu’Adwords sur certains objectifs ou pour des cibles bien définies.

Renseignez-vous, suivez l’actualité, échangez avec d’autres chefs d’entreprises : des solutions existent pour vous accompagner dans votre développement et dans la digitalisation de votre communication.

Donnez une note à cet article