La publicité en extérieure : un bon moyen pour se faire connaître

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     17/05/18    
publicite exterieure bon moyen se faire connaitre

La communication renferme une multitude de techniques et outils qu'une entreprise peut utiliser en fonction du budget dont elle dispose. Parmi les grands classiques, la publicité en extérieure fait partie des indémodables. Quel que soit votre secteur d'activité ou votre taille de structure, cette méthode sait attirer l'œil des prospects. Les détails.

Avec la signalétique et la PLV (Publicité sur les Lieux de Vente), la publicité en extérieure constitue l'un des moyens de communication visuelle les plus prisés des annonceurs. Pour développer la notoriété d'une entreprise, ce dispositif est, plus qu'à considérer, à envisager. Découvrons ensemble ses particularités.

Une large visibilité pour un faible taux de sélectivité

Alors qu'elle fait partie des médias publicitaires traditionnels tels que la presse, la radio ou même la télévision, la publicité extérieure (ou « outdoor advertising », en anglais, ndlr) se confond souvent avec l'affichage. Ce moyen de communication ne concerne pourtant pas que l'extérieur puisqu'il concerne aussi bien des panneaux agencés en bord de route que des affiches situées dans des aéroports ou des métropolitains, par exemple.

Son but premier reste de diffuser une information, particulièrement un message publicitaire. L'enjeu s'avère donc de capter l'attention de son public cible. Véritable médium publicitaire, la publicité extérieure permet toutefois une grande visibilité avec un faible taux de sélectivité. Idéale lors du lancement d'un produit ou service de type grande consommation, ou d'une campagne destinée au grand public. Retenez également que, si ce dispositif est souvent utilisé pour promouvoir un produit/service ou une marque, il peut tout aussi bien situer un commerce ou le siège d'une entreprise. Lorsque vous imprimez vos baches publicitaires sur mesure, ses nombreux choix de format laissent libre cours à la créativité pour des affiches toujours plus surprenantes et attractives.

Des formes et supports variés

Trois formes principales de publicité extérieure sont à distinguer. La première concerne l'exploitation d'espaces publicitaires à travers le mobilier urbain ; suivie de l'affichage publicitaire sur la voie publique, et enfin, de la publicité dans les transports. Pour les supports, il faut bien différencier les enseignes, « toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s'y exerce », selon le site du Gouvernement, des pré-enseignes, qui indiquent, quant à elles, la « proximité d'un immeuble où s'exerce une activité déterminée ». Et quand on parle d'enseignes, là aussi des comparaisons s'opèrent entre celles dites lumineuses, de magasin et publicitaires.

Les enseignes lumineuses présentent l'avantage d'être visibles même aux heures de fermeture. Peu importe la technique d'éclairage utilisée, ce dispositif est équipé d'un système d'éclairage soit à LED (qui renvoie aux diodes électroluminescentes, ndlr), soit à néon. Ses inscriptions, formes et images lumineuses permettent ainsi de se démarquer de la concurrence. De quoi valoriser son entreprise de jour comme de nuit.

Classique et indémodable, l'enseigne de magasin constitue le porte-drapeau de votre activité comme de votre image. Prolongement de son nom commercial, celle-ci se fond avec la vitrine et la signalétique du commerce sur lequel elle est apposée. Au-delà de son caractère informatif, il s'agit également d'un visuel décoratif.

Enfin, comme son nom le suggère, l'enseigne publicitaire vise, avant tout, à promouvoir son activité commerciale. Cette technique marketing se matérialise, en principe, par une enseigne placée à proximité du lieu où s'exerce ladite promotion. Ce moyen de signalétique extérieure sert ainsi de mise en valeur de son activité.

L'exemple de la bâche publicitaire

Encore une fois, il existe une large variété de modèles et supports pour lesquels vous pouvez opter, en fonction de vos besoins, de vos goûts, de votre budget ainsi que de votre stratégie commerciale. Parmi les plus connus, la bâche publicitaire, aussi appelée « banderole publicitaire », demeure sans doute l'un des supports privilégiés dans le domaine. Alliant forte visibilité et faible coût, la bâche publicitaire pas cher se compose simplement d'une toile publicitaire que l'on peut, en principe, apposer directement sur la façade de l'immeuble en question. Bâche sur-mesure, standard, grand format, adhésive ou encore avec œillets…, autant de choix possibles. Au-delà de sa facilité de stockage, le fait qu'elle puisse être utilisée en intérieur comme en extérieur en fait également un atout en termes de communication. Mais avant de se lancer tête baissée, quelques dispositions sont à connaître en matière d'affichages publicitaires.

L'affichage, une liberté encadrée

Située sur la voie publique, la publicité extérieure doit répondre à un certain nombre de règles régies par le Code de l'environnement afin d'en délimiter l'usage, l'affichage et l'exploitation. Celles-ci ont pour objectif de préserver le paysage urbain et d'encadrer la liberté d'affichage. Toute entreprise souhaitant communiquer par ce biais doit en effet suivre scrupuleusement la réglementation relative à l'affichage. Auquel cas, elle s'expose à des sanctions. Des critères d'emplacement, de hauteur et de dimensions doivent ainsi être pris en compte. À titre d'exemple, l'un des principaux principes à respecter demeure qu'il ne faut en aucun cas installer un panneau publicitaire à plus de 2,20 mètres de hauteur au-dessus du sol.

Si l'on en croit la loi relative à la création de publicité, aux enseignes et pré-enseignes, l'affichage publicitaire est autorisée « dans les environs immédiats des centres commerciaux à condition que le règlement local de publicité l'autorise » ; « à l'intérieur des agglomérations » ; « en dehors des agglomérations à condition que ce soit précisément dans les aéroports ou dans les gares. Autrement, dans les zones qualifiées de ''zones de publicité autorisée'' » ; ainsi que « sur un équipement sportif de 15 000 places et plus ».

Notez toutefois que les restrictions fluctuent selon les communes. Devant être adopté en collaboration avec le préfet et les services municipaux notamment, le règlement local de publicité peut prévoir des zones de publicité autorisée, élargie ou non autorisée. Les sites culturels et protégés disposent, eux aussi, de réglementations spécifiques. Il est, par exemple, strictement interdit d'apposer une banderole publicitaire sur un arbre, un site classé, une réserve naturelle ou encore sur la façade d'un musée quel qu'il soit. Dans tous les cas, il vous incombe de vous renseigner sur chacune des dispositions relatives à l'affichage publicitaire. La fameuse maxime « Nul n'est censé ignorer la loi ».

Donnez une note à cet article